Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Léonard & Salaï 1. Il Salaïno

29/04/2014 3236 visiteurs 5.5/10 (4 notes)

L éonard aima Salaï et Salaï aima Léonard. Ainsi pourrait se résumer le propos de cette première partie de diptyque, même si les auteurs ne s’en tiennent évidemment pas à une simple romance.

Léonard est De Vinci, Salaï un jeune garçon recueilli dans son atelier. Au-delà de leurs amours cachées, Benjamin Lacombe et Paul Echegoyen racontent le quotidien du peintre et inventeur, ses réussites autant que ses déconvenues. Ensemble, ils entrouvrent une fenêtre sur sa vie intime, offrant un regard assez neuf sur le personnage. Les dessins réalisés à quatre mains sont bluffants : il fallait oser adopter un style aussi pictural et jouer ainsi sur les terres du maître. Le résultat est à la hauteur de cet immense défi, proposant un visuel qui est sans doute le point fort de l’album. Là où le bât blesse, en revanche, c’est au niveau de la narration pure, ce volume dans son entièreté s’apparentant davantage à une succession de tableaux qu’à une véritable histoire racontée. Tout cela manque de fluidité, tandis que même les dialogues et réparties paraissent peu naturels. Le ton est extrêmement sérieux et il n’est que trop évident que des citations de Léonard De Vinci ont été reprises telles quelles, avec un aspect beaucoup trop écrit.

A priori séduisant et réalisé avec une grande minutie, Il Salaïno souffre en définitive d’un excès d’académisme qui en rend la lecture pesante. Ce parti-pris pourra séduire celles et ceux qui recherchent un regard dépassionné et purement historique, mais il décevra probablement les lecteurs en quête d’un récit palpitant.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Léonard & Salaï
1. Il Salaïno

  • Currently 2.38/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.4/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Sebi Le 07/04/2014 à 20:21:01

    Ce premier tome d'un diptyque centré sur la vie de l’illustre Léonard De Vinci est sublime sous toutes ses formes.

    Dans un premier temps, le format m’a « surpris », je le voyais plus grand, mais une fois ce détail mis de côté et l’objet en main, qui magnétisant par sa couverture, s’y retrouve comme par magie, encore un dernier coup de génie dont seul ce cher Léonard avait le secret. Oui, car cette couverture est sublime, un dessin signé Lacombe, mais De Vinci est nettement présent, on y voit en effet un mélange subtil d’un Saint Jean Baptiste et d’une Joconde, et que c’est réussi et beau.

    Le format est certes plus petit qu’un format traditionnel mais finalement qu’importe, ce livre vêtu de noir et sobre devient de ce fait un livre que l’on sent intime, tel un journal empli de mystères. L’éditeur est Soleil, mais ici nous sommes bien dans son ombre au sein de la collection Noctambule qui nous invite, dans cet ouvrage, à entrer dans un ancien temps et l’édition est si réussie qu’on ne peut qu’accepter le voyage.

    Italie, 1490, nous voici plongeant avec une hirondelle dans les rues de Florence à la découverte de la vie de Léonard de Vinci, de ses difficultés liées à son métier d’artiste et surtout de sa relation plus qu’intime avec Salaï. Ce premier tome nous conte seize années de la vie de Léonard dont la première est celle de sa rencontre avec Salaï. L’histoire est donc faite de plusieurs parties à différents moments durant ces années et séparées par de magnifiques peintures présentées entièrement en double-page, sur ce dernier point, je trouve que le style de Lacombe se marie superbement bien à celui de De Vinci.

    En bref c’est du tout bon, cet ouvrage permet d’avoir une vision différente de celle que l’on peut avoir de De Vinci. Seul petit bémol pour ma part, j’aurais aimé rester plus longtemps sur certains passages ou même en connaitre d’autres, disons que ça va vite mais c’est compréhensible et ça reste bien sûr très agréable à lire et à suivre ! Et ça n’aurait sans doute pas été le cas sans les magnifiques, que dis-je, somptueux dessins qui ornent chacune des planches de cet ouvrage, ce n’est pas compliqué, c’est un véritable plaisir pour les yeux que de les contempler !

    L’ouvrage se termine par un entretien des auteurs permettant d’en savoir plus sur eux, leurs choix scénaristiques et visuels et ainsi de continuer un peu le voyage grâce aussi à des crayonnées, croquis et peintures. Là où l’ouvrage, après les pages de garde, s’ouvre sur deux pleines pages de citations de De Vinci, il se termine par des repères historiques concernant cette première partie, ce qui est bien pensé.

    Un travail exemplaire signé à quatre mains, merci à Benjamin Lacombe et Paul Echegoyen, je ne souhaite qu’une chose, avoir le tome deux entre les mains.