Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ad Astra 1. Tome I

29/04/2014 5131 visiteurs 6.0/10 (1 note)

E n 241 avant J.-C., l’armée de Carthage menée par Hamilcar Barca capitule face à la puissance romaine. Non contente d’avoir vaincu son adversaire, Rome entend également l’humilier. Mais la mascarade tourne court quand le fils du général carthaginois tient tête aux consuls. Vingt-trois ans plus tard, devenu un homme, il dirige les forces de sa cité qu’il a convaincu de briser la paix. Vainqueur en Espagne, il traverse le sud de la Gaule avec ses troupes et marche sur Massilia où les légions l’attendent, sûres de leur supériorité numérique. Leurs chefs ignorent encore qu’ils devront affronter un stratège hors pair et préfèrent rire de l’avertissement du jeune Publius Cornelius Scipion qui subodore de tortueux desseins.

Avec son sticker « recommandé par Historia », Ad Astra paraît recevoir une certaine caution de la part de cette revue de vulgarisation historique. Un mérite qui, au vu des quarante premières pages, semblera en partie usurpé aux lecteurs les plus versés dans la période mise en lumière par Mihachi Kagano, en raison de simplifications un rien osées – le « monstre » Hannibal face à l’ange salvateur Scipion – et d’un très fort côté romancé… Cependant, force est de reconnaître que l’auteur a suffisamment étudié son sujet, ainsi que les tenants et aboutissants de la Deuxième Guerre punique (218-201 avant J.-C.) pour parvenir à relater de manière circonstanciée et dynamique les prémices de ce conflit. L’incrédulité des Romains devant les victoires a priori impossibles et le génie militaire de celui qui va devenir leur « pire cauchemar », ainsi que le talent de ce dernier pour convaincre les tribus gauloises et renverser les alliances sont plutôt bien rendus.

Le récit avance par ailleurs à grands pas, puisque le Carthaginois franchit déjà les Alpes dans ce tome d’ouverture. Un épisode éminemment connu qui se limite à souligner les aptitudes de Scipion à saisir les visées de l’adversaire, car de ce passage qu’on imagine terrible, rien n’est montré. Cela tient au choix du mangaka de s’attacher davantage à exposer les événements du point de vue du futur « Africain », véritable héros de sa saga, que de suivre à la trace les pas du Barcide. Ce parti-pris, dont l’appréciation variera en fonction de chacun, se retrouve dans le dessin, Kagano ayant délibérément opté pour une différenciation visuelle destinée à faire sortir Publius Cornelius du lot de ses concitoyens tous bruns à cheveux courts, en le donnant d’une chevelure claire et plus longue. Hormis ce détail capillaire, le graphisme se caractérise par son expressivité – parfois un rien trop caricaturale – et un soin particulier apporté à la mise en scène, particulièrement dans la représentation des combats.

À défaut de se révéler pleinement convaincante, cette première immersion dans Ad Astra constitue une lecture divertissante. Gageons que la suite fournira encore quelques bons moments d’action et que le public pourra ressentir toute la force derrière le fameux Hannibal ad portas !.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Ad Astra
1. Tome I

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.