Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Microcosme

21/04/2014 5676 visiteurs 8.0/10 (1 note)

I l était une fois des taches…

- Jean-Jacques, c’est incroyable ! ON EST EN VIE !
- Et j’ai déjà envie de me suicider…


… qui chopent des tas de maladies, se demandent si la fin du monde est pour bientôt, font péter des centrales nucléaires et, surtout, ont une activité sexuelle débordante :

- On cherche un autre couple, pour faire de l’échangisme. Ça vous dirait, à Brigitte et toi ?
- Ah bin moi, quand il s’agit de baiser ta femme, tu me connais, pas de problème… par contre, Brigitte ne sera jamais d’accord : elle vous trouve trop cons, même pour lui bourrer le cul.


Voilà, ça, c’est fait. Et c’est ça, Microcosme, plein de petites taches qui s’agitent dans tous les sens, s’en prennent plein la tronche et s’en paient une bonne tranche. Un peu comme le lecteur, qui a presque honte de se marrer, par moments, parce que c’est cruel, sordide et infiniment triste, puis qui se dit ‘merde, après tout’ et qui éclate d’un rire parfois gras, parfois jaune.

Et puis c’est beau, Microcosme. Toutes ces couleurs qui éclosent, explosent et virevoltent… Et ça vit, au moins un temps, avec des regards pétillants et de larges sourires, ou des sueurs froides et des airs méfiants. Peut-être ont-ils raison, d’ailleurs, ces airs. Peut-on se relever de tant de cynisme ?

- Ah fiston, je n’aime rien tant que ce moment fugace où le silencieux crépuscule enveloppe le monde d’une sérénité emplie d’espoir…
- C’est marrant comme tout est relatif… pour moi, c’est l’heure où tu rentres à la maison pour taper sur maman.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Microcosme

  • Currently 4.32/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    misspanchoe Le 04/11/2014 à 09:27:09

    Quelle claque en empoignant ce livre. Impossible de deviner ce qu'on va trouver dedans lorsque l'on regarde cette belle couverture. Elle est alléchante et c'est tant mieux, parce que quand on se plonge dans "Microcosme", on tombe dans un univers à la fois innocent (la simplicité du dessin est parfaite) et grave. L'humour noir et caustique y est déroulé avec application et réussite.
    L'idée des tâches toutes affublées du même nom est absolument fabuleuse. Les couleurs sont belles et cet effet peinture ajoute un charme à l'album. La Genèse et la Conclusion sont très réussies également.

    Second degré obligatoire pour savourer "Microcosme". Du grand Manu Larcenet, bravo !

    RoRk41 Le 09/05/2014 à 09:06:08

    C'est une BD humoristique adulte: non pas que l'on voie des scènes de sexe explicites, mais les sujets abordés ne sont pas à mettre en toutes les mains (suicide, nucléaire, tueur en série, racisme).
    Ce sont des taches d'encre qui abordent les sujets.

    Coté dessin: rien de formidable ce sont des taches, Mr larcenet a du en plus user de l'ordi pour faire de nombreux copier: coller pour ses taches.
    Couleurs sympathiques, avec parfois un manque de contraste entre les couleurs de fond et la calligraphie: vu la qualité de l'impression, je ne comprends pas que l'éditeur ait laissé passé une telle erreur.

    C'est drôle mais méchant.
    La conclusion de Ferri est un petit bijou.