Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les vieux fourneaux 1. Ceux qui restent

17/04/2014 23927 visiteurs 8.0/10 (8 notes)

A ntoine vient de perdre Lucette avec qui il a construit son existence pendant cinquante-quatre ans. Mimile et Pierrot, ses deux plus vieux amis, l’ont rejoint pour le soutenir dans son deuil. Comme souvent en de pareilles circonstances, il ne leur reste plus qu’à ressasser les souvenirs de leur jeunesse pour tenter d’oublier un peu leur douleur. Le lendemain, de retour d’un rendez-vous chez le notaire, Antoine s’empare d’un fusil et file sans s’expliquer. Les deux compères apprennent rapidement qu’il est parti en Toscane pour abattre Garan Servier, propriétaire d’une usine pharmaceutique et cible de leurs luttes syndicales durant quatre décennies. Embarquant Sophie, la petite-fille la plus proche de Lucette, enceinte de sept mois, ils se lancent dans une course-poursuite pour empêcher l’irréparable.

Wilfrid Lupano est aujourd'hui un scénariste incontournable, le premier tome des Vieux fourneaux en apporte une nouvelle et éclatante preuve. En proposant de suivre trois vieux pirates aussi dégarnis que forts en caractère, il offre une comédie sans faille, d’une drôlerie fantastique, mais aussi extrêmement touchante et sagace. Au vu du résultat, la recette paraît si simple : des personnages hauts en couleurs et terriblement attachants qui échanges des dialogues ciselés, cinglants et truculents. Le vaudeville pétille à tous les coins de planche. L’auteur s’applique à donner de l’épaisseur à ses protagonistes, plongeant le lecteur dans tous les sentiments qui accompagnent la découverte de leur passé d’hommes engagés, de leurs liens d’amitié et du drame qui frappe l’un deux. Il ancre le tout dans une réalité sociétale pertinente pour évoquer le legs de la génération soixante-huitarde, née dans la contestation, le rock et l’amour libre, et qui s'est muée, avec le temps, en avides consommateurs individualistes.

Au dessin, Paul Cauuet applique les mêmes préceptes. Son trait semi-réaliste, relativement épuré en sachant rester piquant, ne tombe jamais complètement dans la caricature. Il s’attache à rester simple et à faire ressortir l’expressivité des acteurs de cette formidable aventure humaine.

Une histoire originale, pleine d’émotions et de verve : que cela fait du bien !

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Les vieux fourneaux
1. Ceux qui restent

  • Currently 4.57/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (294 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Thomaswae Le 21/03/2019 à 12:34:40

    Excellent 1er tome, des personnages haut en couleur , agréable de les suivre dans leur aventure.
    Ce 1er tome annonce la couleur , découvert grâce à mon libraire lors de sa sortie il y a maintenant 5 ans. Sachant que les albums suivants sont de la même qualité , n’hesitez pas à suivre la série

    boudu Le 19/08/2018 à 15:15:11

    Vous n'aimez pas les vieux... cette BD est pour vous
    Vous aimez les vieux... cette BD est pour vous
    N'en déplaise à quelques cracheurs de venin, à lire AB..SO..LU..MENT

    Cellophane Le 18/07/2018 à 17:57:03

    Quel album réjouissant !

    J’ai beaucoup aimé ce dessin relâché, oscillant entre caricature et réalisme.

    J’ai adoré ce scénario simple mais propice à toutes les folies, comme dans les comédies italiennes des années 50.

    Les répliques fusent à 100 à l’heure et font souvent mouche.

    L’action est aussi bien représentée dans le trait vif que l’enchaînement des cases, les cadrages ou les dialogues.

    Pas de temps mort, pas de prise de tête malgré un message écolo glissée dans une aventure rocambolesque…

    Très sympa et rafraîchissant.

    omoide Le 27/01/2018 à 14:59:58

    (note:8/10)
    Histoire originale et bien menée.
    On découvre les vies parallèles de Sophie, enceinte et probable mère célibataire, et de Lucette sa grand-mère, qui dès les années 1960 avait fait preuve d'une grande soif d'indépendance.

    Le récit principal est entremêlé avec les péripéties des 3 personnages titres, "Les vieux fourneaux", qui amènent beaucoup d'humour à l'ensemble.

    L'album baigne agréablement dans un esprit de rébellion et de résistance a la pression de l'argent. Une nostalgie des contestations post-68.

    Reste à découvrir comme les personnages agiraient s'ils découvraient un trésor ...

    Dessin fluide et détaillé, réalisé à la plume et colorisé sur l’ordinateur.

    svecs Le 15/03/2017 à 12:08:22

    e sais que c'est l'un des succès-surprises de ces dernières années. L'exemplaire que j'ai lu étyait estampillé dune 'douzième édition' qui en dit long.
    Je n'ai jamais lu de Lupanot. Je pars vierge de tout a priori.
    Trois vieux amis se retrouvent lors des funérailles de l'épouse de l'un d'eux. C'est l'occasion de se souvenir, pour ces trois vieux briscards, anciens syndicalistes tendance anar qui ont fait leur vie à l'ombre de l'usine pharmaceutique du coin. Puis, c'est le choc, la révélation inattendue qui va pousser le nouvellement veuf à sérieusement envisager un crime passionnel. Et s'il faut descendre jusqu'en Toscane pour exécuter son plan, il le fera. Poursuivi par ces 2 camarades et sa petite-fille enceinte, il se lance dans sa petite vendetta.
    Comédie dramatique qui se veut fraiche malgré le manque de fraicheur de ses héros, je dois avouer être resté sur ma faim. Non que ce soit honteux. le dessin semi-réaliste est agréable et l'ensemble est plaisant. Mais on sent bien que s'il y a volonté de mettre en scène des 'vieillards indignes', on finit sur un truc qui possède la subversivité d'un téléfilm de France 3. Il n'y a qu'une scène qui soit franchement réussie. Les auteurs en sont conscients puisqu'elle est reprise en quatrième de couverture. Dans cette scène, Sophie, saoulée par la sollicitude d'un groupe de touristes du troisième âge, pique une crise et se lâche complètement dans cette tirade:
    Vous êtes inconséquents, rétrogrades, bigots, vous votez à droite, vous avez sacrifié la planète, affamé le tiers-monde !
    En quatre-vingts ans, vous avez fait disparaître la quasi-totalité des espèces vivantes, vous avez épuisé les ressources, bouffé tous les poissons ! Il y a cinquante milliards de poulet élevés en batterie chaque année dans le monde, et les gens crèvent de faim !
    Historiquement, vous... VOUS ÊTES LA PIRE GENERATION DE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE !
    Et un malheur n'arrivant jamais seul, vous vivez HYPER vieux !
    Là, on tenait quelque chose de vraiment iconoclaste et original. Il y avait matière à un récit jubilatoirement indigne. Il y a preque du Mordillat dans cette scène, et du Mordillat dans l'idée générale. Mais le reste est gentiment aseptisé, qui ne mange pas de pain. Des vieux pas trop communs dans une histoire calibrée pour ne pas faire de vagues tout en donnant l'impression d'être (un peu) iconoclaste.
    Gentil et inoffensif. Je dois reconnaître ne pas comprendre l'engouement autour de cette série. En même temps, Louis la Brocante et Joséphine apportent sans doute des éléments de réponse.

    minot Le 01/09/2016 à 00:25:50

    Beaucoup de tapage autour de cette série, qui, pour moi, doit surtout son succès aux héros, qui sont à la fois originaux pour des personnages de BD (des vieillards anarchistes) et surtout terriblement attachants. Après, force est de constater que certains points sont discutables : je trouve que le dessin, par exemple, ne sort pas assez de l'ordinaire. De même, les thèmes abordés (lutte des classes, nostalgie du temps qui passe ...) sont très éculés, même s'ils sont plutôt bien traités.
    Malgré ça, la lecture de ce T1 est tout à fait réjouissante, notamment grâce aux dialogues comiques bien sentis. Bref, c'est imparfait, peut-être même surcoté, mais on passe quand même un bon moment à la lecture !

    pokespagne Le 28/08/2016 à 12:36:25

    "Les Vieux Fourneaux / Ceux qui restent" n'était pas forcément le livre le plus attirant publié en 2014 : j'ai d'ailleurs attendu deux ans pour le lire, rebuté parce qui pouvait sembler au pire une exploitation humoristique du 4ème âge, et au mieux un travail sur la nostalgie (qui n'est plus ce qu'elle était, n'est-ce pas ?). Quelle n'a donc pas été ma suprise de découvrir un excellent scénario aux allures de thriller mémoriel, réservant au lecteur vite conquis son content de "twists", ou au moins de surprises, en outre parfaitement crédibles ! Avec en plus une galerie de personnages hilarants et émouvants à la fois, impeccablement croqués dans leur déraison, leurs obsessions et leurs merveilleuses aspirations à une vie meilleure. Car, cerise sur le gateau, Lupano nous offre - et les gens de ma génération, qui ont connu ces combats et ces emportements, y seront certainement plus sensibles que les plus jeunes qui n'y verront peut être que des délires dépassés - des parti pris politiques et idéologiques (la vieille lutte des classes, bien oubliée, sans doute toujours pertinente, mais aussi l'écologie face au cancer de l'argent tout puissant) qui font plaisir à lire... La diatribe de Sophie contre "notre génération " est ainsi un très grand moment de cette BD qui finit par dynamiter pas mal de nos préjugés, et réussit à nous faire rire de bon coeur sans avoir recours à l'habituel arsenal de gags, et nous émeut profondément sans tomber dans la démagogie. Personnellement, je regretterai deux choses : un graphisme inutilement dynamique, voire même parfois agressif, en contradiction finalement avec la "philosophie" prônée par ces "Vieux Fourneaux", et... le fait qu'il ait fallu donner une suite à si une si belle histoire, parfaitement conclue ici par une scène magnifique, qui semble résumer idéalement les enjeux du livre et laisser en suspension un avenir réjouissant. Oui, à ces deux réserves près, "Ceux qui Restent" est un délice !

    Funenbulles Le 03/06/2016 à 10:56:54

    Excellent album, qui vaut vraiment le coup selon moi. J'explique plus en détail mon engouement pour cette BD dans cette critique vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=l8hXuPl9_jw
    Vivement le tome 4 !

    Bernard P Le 13/01/2016 à 11:07:36

    Pas lu à la sorti, donc pas acheté à l'époque et je nourris quelques regrets aujourd'hui que j'ai eu l'occasion de la lire...
    Ca méritait l'achat de l'EO dans ma collection :-)

    Cette BD est fraiche, bien cousue et qui, selon moi, mérite son succès.

    Commissaire_Juve Le 02/09/2015 à 19:55:27

    Décevant compte tenu du battage autour des deux tomes des Vieux Fourneaux.

    Une histoire d’anarchistes qu’on a l’impression d’avoir lu 100 fois. Ici ils sont vieux, mais bon … ça ne sauve pas la BD. On sourit une ou deux fois, et puis on la range. Certaines blagues sont même carrément lourdes, j’en avais honte pour l’auteur.

    MINOUCH Le 22/08/2015 à 17:24:05

    Un OVNI est paru... Tout a déjà été dit aussi je ne vais pas faire long ... quelle joie de lire une BD aussi truculente.

    meuillot Le 09/04/2015 à 14:56:35

    1 an que ce premier tome est sorti, 3 ou 4 mois que je possède les 2 deux opus et je viens tout juste de terminer "ceux qui restent"...

    Vu l’effervescence (justifiée) autour de W. Lupano, j'ai un peu attendu avant de lire "Les Vieux Fourneaux". Constat après lecture du 1er tome : je vais pas être très original face aux précédents avis !

    La force de Lupano (de ce que j'ai lu jusqu'à présent, en l'occurrence, "Ma Révérence"), réside incontestablement dans l'art des dialogues et répliques. Dans "Les Vieux Fourneaux", on est dans du pur Vaudeville ! Et c'est certainement ce qui fait la réussite de cette série.

    J'ai adhéré à ce 1er volume. On s'attache à ces 3 p'tits vieux qui regrettent le temps qui passe mais qui ne se laissent pas abattre et veulent encore se sentir vivants !

    Un scénario efficace et dynamique s'articulent autour de Lu7 (!), morte mais bien présente dans ce récit, et de sa petite-fille prête à accoucher.

    Cette dernière va amener une touche de fraicheur supplémentaire s’il y en avait besoin. Car lorsqu'on additionne les situations rocambolesques avec ces dialogues décapants, tout ceci au profit d'un voyage aux conséquences drôlissimes, on peut dire aisément que l'ancienne génération offre encore de bonnes séquences qui ne font pas leur âge !

    Associé à P. Cauuet, dont le dessin (mais surtout la couleur), est totalement idoine à l'univers proposé, W. Lupano donne, de nouveau, une belle tranche de vie où certains pourraient trouver ça pathétique (faire 9 heures de route avec son fusil pour réaliser un crime passionnel et se retrouver face à l'ennemi armé d'un vulgaire bâton de bois...), d'autres trouveront réconfort à se dire que ça peut être sympa de vieillir comme ça...

    Pour ma part, je signe tout de suite !

    judoc Le 01/04/2015 à 22:15:01

    Excellent album... drôle, marrant et touchant. De bons dessins et des dialogues délicieux font de cette histoire un must pour tout amateurs de BD. Les personnages sont terribles et l'histoire très plaisante. J'ai acheté à la suite de cette série d'autres albums de W. Lupano (Ma révérence, l'homme qui n'aimait pas les armes à feu...) et je n'ai pas été déçu. Je vais surveiller cet auteur de près !

    kingtoof Le 24/01/2015 à 21:24:46

    Génial !!! une bd philosophique sur la vieillesse et sur la vie. D'excellentes répliques. Un bon moment de rigolade.

    StephaneV Le 04/01/2015 à 11:16:45

    Ca faisait longtemps que je n'avais pas ri autant avec une BD.
    Tout est bon : les dessins, le rythme et l'histoire.
    A lire absolument !

    socar Le 19/12/2014 à 21:34:50

    Les vieux fourneaux, en un mot : excellent. A acquérir sans tarder. Un coup de fraîcheur face aux situations drôles et petites bizarreries du troisième âge (je suis du 3ième âge, c’est vous dire) J’adore… vivement le tome suivant.

    Cathou Le 18/12/2014 à 14:36:07

    j'ai adorée a voir dans biliotheque, cela faisaient longtemps je ne n'etait pas suprise d une BD super !!!

    Nalojolan Le 14/11/2014 à 01:15:38

    Cadrages ciné, bonnes gueules, visages expressifs… Rien à dire, Cauuet maîtrise parfaitement le dessin et donne un rythme efficace à ce gentillet périple.
    Le discours sur la ‘ pire génération de l’histoire de l’Humanité’ reste malheureusement convenu et ne donne pas lieu à une vraie confrontation jeunes-vieux.
    Un premier épisode sympa, donc, mais loin d’être époustouflant ou désopilant (comme on a pu le lire ici ou là).

    misspanchoe Le 04/11/2014 à 09:20:49

    Ça fait longtemps qu'une bande dessinée ne m'a pas surprise à ce point ! Quel bonheur de se plonger dans cette portion de vie de ces trois hommes. Les auteurs ont su mêler un humour subtil mais formidable à des beaux dessins. Je l'ai dévoré d'une traite, impossible de m'arrêter, et me suis ruée sur le second aussitôt terminé. A avoir chez soi !

    Igalma Le 03/11/2014 à 14:02:04

    Lucette est incinérée et les deux compères de toujours n'arrivent que pour le buffet. Demain, il faut passer chez le notaire où une lettre attend. Ce n'est pas une lettre, c'est une bombe qui projette son veuf et ses deux potes dans un road movie vers l'Italie. Drôle, fin, sur fond de nostalgie des luttes ouvrières d'antan, les vieux fourneaux mettent en scène des héros atypiques et attachants, des vieux dans toute leur splendeur et qui donneraient presque envie de vieillir.

    Une scène résume bien l'humour de l'album, lorsque Pierrot menace quelqu'un de lui faire péter la gueule par Mimile. lequel Mimile va mettre une plombe à quitter son siège et se mettre debout...
    Bravo

    raybob66 Le 21/10/2014 à 13:56:31

    Un excellent mélange entre : Les vieux de la vieille, Les petits ruisseaux avec des textes qui tendent à l'Audiard.
    Frais, joyeux, le segment des seniors prend de l'ampleur mais trés plaisant et à lire

    Quiqua Le 12/09/2014 à 18:33:38

    Un dessin alerte et une histoire qui met en avant des papys.
    C'est rafraichissant et plein de vie et non dénué de tendresse.
    Une série à suivre.

    Zeul Le 31/08/2014 à 01:07:51

    Je rejoins les avis déjà postés : 1er tome très drôle et fin !
    Lupano a le don de nous faire sortir des sentiers battus ! Bravo !
    Le thème de vieillesse n'était pourtant pas, de mon point de vue, le plus facile à aborder.

    bd91130 Le 30/08/2014 à 10:02:15

    Truculent ! Iconoclaste ! Les dialogues sont à savourer à la petite cuillère, le dessin suit et va avec. A ne pas rater, à recommander et faire connaître. En espérant que la suite soit du même acabit, s'il doit y en avoir une, si les personnages survivent et que leur prostate ne leur fait pas faux bond !

    sulli Le 27/08/2014 à 16:21:03

    Des vieux à la verve haute et à l’humour cinglant |

    Lupano a encore donné vie à des personnages truculents. Parce que ces vieilles canailles n’ont rien de pépère. 3 éternels râleurs et encore, après 50 ans d’une vie bien remplie, pleins de rêve. Cette aventure humaine les amènera à confronter leurs idéaux à la dure réalité du monde moderne et également à la jeunesse représentée par la délicieuse Sophie, la petite fille d’Antoine et Lucette, qui considère tout simplement que "la vieillesse est un fléau mondial".

    Les dialogues sont aussi savoureux que le scénario. Nos petits vieux vannent, se marrent et s’engueulent. C’est délicieux ! Le scénariste à succès a encore su s’associer à un dessinateur qui a du piquant. Cauuet a mis en valeur ces personnages dont les visages ont des vraies gueules, pleines d’émotions, et dont on apprécie toutes les rides. Et sa mise en couleur nous fait agréablement voyager de la campagne française à l’Italie.

    Une comédie sociale ciselée et vraiment drôle. Allez-y !

    http://bdsulli.wordpress.com/

    aelia Le 21/06/2014 à 16:58:30

    Que dire qu'on a pas déjà dit. Superbe, drole, emouvant, etc...
    Déjà fan de Lupano (Alim le tanneur, le droit chemin...) j'ai été captivée du début à la fin. Et ces dialogues digne d'Audiard...j'en avait la machoire qui se décrochait
    Vivement la suite

    isiah1989 Le 21/06/2014 à 16:49:51

    Ca fait du bien des vieux qui nous filent un coup de jeune!! c'est drôle, intelligent et efficace, vivement la suite

    PY78 Le 21/05/2014 à 22:16:15

    Sans doute un des meilleurs album de 2014. Tout a été dit Vraiment incontournable. On sort heureux de la lecture de ce livre.
    Bravo !

    phz Le 17/05/2014 à 09:43:34

    On entre dans l'histoire dès la première page ! le scénario est très bien ficelé et les personnages bien campés...
    Une belle entrée en matière ! j'attends le deuxième album avec impatience...

    Moka Le 12/05/2014 à 20:43:43

    Un duo d’artistes qui fonctionne à merveille pour insuffler en nous une euphorie bienfaisante… Si nos héros ont travaillé dans une fabrique d’anti-dépresseurs, autant dire cette BD là vaut tous les anxiolytiques. On suit ces types aux caractères bien trempés, on vit avec eux et leur escapade devient un peu la nôtre… Je voudrais un jour, pouvoir "être de ces vieilles-là".

    http://aumilieudeslivres.wordpress.com/2014/05/07/les-vieux-fourneaux-1-ceux-qui-restent-lupano-cauuet/

    Pierre Madec Le 11/05/2014 à 20:10:49

    Après Azimut, Après "La Révérence", Lupano se classe définitivement dans les plus grands. Aux mots se rajoutent une magie dessinatrice dévastatrice.
    Drôle, hilarant même, subtil, plein d'émotion... INCONTOURNABLE !

    maxim72 Le 11/05/2014 à 12:45:57

    A la fois touchant et drôle, Lupano démontre une nouvelle fois qu'il est l'un des meilleurs scénaristes. Merci à eux pour cet album

    BdTroc Le 10/05/2014 à 18:06:52

    Un début en fanfare pour ces 3 compères, une histoire qui tiens la route et on se demande comment cela va finir. C'est bien ficeler et il me tarde de lire la suite car on s'attache à ces personnages, c'est l'histoire de la vie en fait avec ses secrets, le temps qui passe très vite...

    koinsky Le 03/05/2014 à 17:11:11

    Lupano devient un scénariste avec lequel il va falloir clairement compter. Après le magnifique "ma révérence", il signe un nouveau petit chef d'oeuvre.

    RoRk41 Le 03/05/2014 à 11:52:35

    jubilatoire!

    de suberpes couleurs,
    des dessins facon Clarke mais dans une ambiance facon réaliste
    des cases en décalage avec le texte mais qui donnent cette ambiance particulière.
    un scénario qui ne me fait pas regretter de vieillir, mais regretter de ne pas avoir assez profité...

    herve26 Le 28/04/2014 à 19:33:54

    J'avoue avoir mis du temps à acquérir ce volume.
    A cause peut-être de Lupano himself, sur lequel mon avis est toujours très partagé : selon moi, il publie du très bon comme "L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu" mais aussi, du moins réussi comme "L'Assassin qu'elle mérite".
    Et là il a fallu attendre de lire les critiques dithyrambiques ici ou là pour enfin me lancer dans la lecture.
    Et bien un seul mot me vient après avoir refermé ce premier opus: Jubilatoire!
    Un scénario très réussi, mêlant humour, nostalgie et dérision; servi par un dessin très dynamique de Cauuet. Rien que le gag du fusil (page 42, planche quasi muette) m' a fait hurler de rire.
    Les dialogues font mouches à chaque fois et je n'attends qu'une seule chose, lire la suite (même si ce premier volume peut presque se suffire à lui même)
    Bien construite, drôle, cette équipée sauvage du 3ème âge est une des meilleures bande dessinée de l'année, à mon humble avis.

    LIBERT Le 26/04/2014 à 18:51:35

    Ahhhhhhhhh ....... il fait bon vivre après la lecture de cette superbe histoire !
    Un vrai chef-d’œuvre et des personnages qui sortent vraiment de l'ordinaire.
    Une totale réussite et vivement la suite !!!

    benito2306 Le 21/04/2014 à 17:27:01

    excellent! cette bande de vieux accompagnée de la future maman est géniale. on s'attache aux personnages qui ont tous un coté doux-dingue! bref un bon moment de lecture.

    Bourbix Le 20/04/2014 à 12:29:14

    Drôle, émouvant, débile... la palette des qualificatifs est vaste pour cet ouvrage qui fera date. Indispensable lecture.

    albator1974 Le 19/04/2014 à 21:21:22

    Tres bon moment de lecture, émouvant, drôle. A lire et faire partager. En espérant que la suite sera du même calibre.

    arnaud Le 19/04/2014 à 20:50:23

    ah bah oui carrément l'album auquel je m'attendais en fait ! Touchant, sincère et drôle en plus. Dialogues aux petits oignons, dessin sec et vif, une comédie qui embarque le lecteur dès les premières pages ! Bravo, la suite va se faire diablement attendre ...

    sauzon49 Le 13/04/2014 à 13:17:34

    Lu ce matin Les Vieux Fourneaux ...si vous ne l'avez pas,courez en acheter un!J'ai adoré!Trois vieux débris,ratatinés de la couenne mais avec le bocal encore plein de séve se retrouvent pour l'enterrement de Lucette.S'en suit des dialogues aux petits oignons,des dessins ramollos vifs,bref de la justesse et du constraste qui fait du bien au pacemaker!