Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

S urprise ! Après quelques années sans nouvelles, Geronimo frappe à la porte de son vieux copain Benji. Les retrouvailles se font tout naturellement, même si ce dernier est cependant passablement décontenancé par cette subite réapparition. Si Manu – c'est ainsi qu'il se fait appeler maintenant – refait surface, c'est parce qu'il tente de recoller les pièces de son passé et qu'il a besoin d'informations. Mais, avant d'aller plus loin, il va d'abord raconter ce qui lui est arrivé depuis qu'il a pris la tangente.

Après trois tomes parus aux éditions Dupuis, Joub et Étienne Davodeau relancent leur série commune chez Vents d'Ouest. Toujours porté par la volonté des auteurs de centrer leurs propos sur l'humain, ce retour manque néanmoins de piquant. Le scénario se révèle bien faible et, surtout, cousu de fil blanc du début à la fin. Quelles que soient les épreuves auxquelles Geronimo fait face, un coup du sort providentiel ou une coïncidence bien pratique vient à sa rescousse. Certes, un héros se doit d'avoir une bonne étoile pour se sortir du pétrin, mais, dans le cas présent, c'est toute une constellation qui semble veiller sur sa destinée ! De plus, le nœud et le déroulement de l'intrigue restent très banals et sans surprise. Même si les considérations sociales habituelles des co-scénaristes sont bien présentes, le synopsis reste d'une platitude consternante.

Graphiquement, le résultat souffre également d'un défaut d'homogénéité. Les styles distincts des deux dessinateurs, travaillant à quatre mains, se côtoient sans vraiment se compléter. Le lecteur attentif remarquera rapidement qui est responsable de telle ou telle case. Le jeu est amusant, mais souligne d'autant plus l'hétérogénéité picturale de l'ouvrage. Cela dit, la mise en page est dynamique et les couleurs bien en place. L'intéressant dossier qui clôture l'album permet d'entrevoir la mécanique de création du duo ainsi que la masse de travail (documentation, reconstitution) que nécessite la réalisation d'une telle BD.

Sans grand relief, Il s'appelait Geronimo ne provoque guère d'étincelles. À réserver aux inconditionnels.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Il s'appelait Geronimo

  • Currently 3.40/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (10 votes)

  • Joub
  • Joub
  • 04/2014 (Parution le 09/04/2014)
  • Vents d'Ouest
  • 978-2-7493-0666-7
  • 128

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.