Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Robin Hood est, avec l’excellent Sagah Nah de François Lapierre, l’une des séries de Soleil les plus originales et surprenantes. Bien loin des univers d'Héroic Fantasy et de Science Fiction qui se comptent par dizaines chez cet éditeur, le ton y est décalé et le sérieux n’y a pas sa place. D’ailleurs, tenter de faire un résumé serait chose vaine. En effet, les personnages, plus ou moins principaux, sont nombreux, les quêtes non clairement définies et le tout, un poil bordélique. Mais n’est-ce pas la marque de fabrique de Frédéric Brrémaud ? Quoi qu’il en soit, moi, simple chroniqueur, vais tenter quelque chose d’inhumain devant vos yeux ébahis… résumer cette folle histoire !!!!

Tout d’abord, nous avons Merriadek, qui est, selon toute vraisemblance au vu de ses pouvoirs, l’héritier du Monde des Légendes. Reste juste à le prouver… Il est accompagné de Balguien, qui l’a élevé depuis tout bébé, et dont la mission est de le mener au Conseil des Fées. Pour cela, ils suivent Noçnoz, le Korrigan. (J’espère que c’est clair pour le moment car cela va se compliquer) Nous avons ensuite le Prince Jean, conseillé par la sublime Serpentine, qui mène une lutte sans répit contre Shangrar, l’écossais, qui compte sur l’aide précieuse des Dragons. (Houla, je vous avais prévenus) Attachée à la botte de ce dernier, nous retrouvons la petite Morrigane, simple esclave, qui suivra Merriadek dans sa quête. (Ce n’est pas encore fini…) Tandis que la capitale de l’Angleterre est aux mains de Cacéres, un marin espagnol, qui n’a plus que quelques mois à vivre… FIN ! Ah j’oubliais, Robin des Bois se ballade un peu entre chaque groupe, tel un pantin, tel le pire héros que la Terre ait porté ! Mais tout change dans ce dernier tome, et tout le monde se regroupe dans un seul et même endroit pour les révélations finales… Bien sûr, je ne vous ai pas parlé de Dame Nature, de la Criatura, etc. (Mais là vous seriez vraiment perdus).

N’ayez surtout pas peur de ce résumé quelque peu barbare et compliqué, tout devient clair dans cet album qui finit l’histoire en apothéose avec un Robin des Bois tel que nous le connaissons. En fait, si vous aimez les histoires loufoques qui dépoussièrent et détournent des légendes, alors Robin Hood est fait pour vous ! Dans le cas contraire, vous pourrez au moins vous extasier devant le talent de dessinateur et de coloriste de John-Simon Loche.

Que de progrès depuis le premier tome ! Le style original et caricatural du dessinateur s’est accentué au fil des albums : déjà remarquable dans Merriadek et Morrigane malgré des défauts de jeunesse, Robin est un régal pour les pupilles, d’autant plus que, le grain du papier étant visible, on croirait voir des tapisseries !! Les visages des personnages sont terriblement expressifs et John-Simon Loche n’hésite pas en jouer, bien plus que dans les tomes précédents, provoquant chez le lecteur des sourires voire des rires. Ajoutez à cela de superbes couleurs et vous obtenez un album graphiquement irrésistible !

Les seuls reproches que nous pourrions faire à cet album sont de ne laisser qu'une petite place à la sanguinaire Serpentine, et, de ne pas avoir assez développé le passé des personnages, ainsi que leur futur ‘après Robin Hood’. On a ainsi l’impression d’avoir suivi des personnages qui n’étaient que prétexte à la quête de Merriadek, comme Cacéres voire même Robin dans une moindre mesure. C’était la volonté des auteurs de suivre le jeune garçon en faisant graviter autour de lui nombre de personnages sans réel lien, mais il reste un petit goût de trop peu à la fin de la lecture… Peut-être verrons nous la sortie d’albums hors série consacrés à tel ou tel personnage. Seul l’avenir nous le dira… Il n’en reste pas moins que l’album et la série sont de bonne qualité !

Robin est fini !!! Vive Robin !!!!!!

Par R. Bézard
Moyenne des chroniqueurs
5.3

Informations sur l'album

Robin Hood (Brrémaud/Loche)
3. Robin

  • Currently 2.87/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.9/5 (30 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    SmileyBone Le 26/01/2005 à 00:20:02

    Nous voila donc à la conclusion de cette "trilogie" pour reprendre un terme à la mode.
    Bien que je me sois régalé à lire les 3 volumes de Robin Hood, j'ai quand même plusieurs regrets à savoir que l'histoire aurait très bien pu durer quelques volumes de plus sans pour autant ralentir l'histoire; des personnages comme Serpenta, les Korrigan ou encore les dragons auraient bien mérités qu'on s'y attarde plus....Je trouve également que le trait "anti-héros" de RobinHood n'est pas assez marqué, mais malgré tout je recommande vivement cette ouvrage!