Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A vril 1973, personne ne le sait encore, mais les spéculations de financiers suisses vont donner naissance à l’un des mouvements sociaux les plus emblématiques de ces cinquante dernières années. LIP des héros ordinaires en retrace la chronique.

Le cas de la manufacture horlogère bisontine est complexe et ne peut se résumer en quelques lignes, encore moins en une poignée de mots. Beaucoup a été dit, écrit et filmé sur le sujet et il suffit de surfer sur le site de l’INA pour prendre la mesure de cette déflagration sociétale qui ébranla la France pompidolienne et qui sert toujours aujourd’hui de référence.

Plutôt que l’exégèse du conflit, Laurent Galandon a choisi le parti pris du documentaire-fiction. Documentaire car il s’attache à retranscrire méticuleusement la conviction et l’attachement dont firent preuve ces hommes et femmes pour la préservation de leur emploi ; fiction car il le fait au travers du destin de Solange, l’une des innombrables ouvrières de l’usine. Mais il n’est pas uniquement question de lutte des classes puisque ce one-shot évoque également l’émancipation féminine ou l’éveil à une conscience politique ; autant de choses qui n’allaient pas de soi, même cinq ans après mai 68. Pour mettre en image un tel récit et retranscrire l’atmosphère de l’époque, Damien Vidal adopte un trait simple et une mise en noir et blanc des plus sobres qui rendent parfaitement crédible l’histoire de Solange.

Malgré une certaine distanciation du propos, cet album est forcément partisan puisqu’il en donne une vision de l’intérieur. Toutefois, LIP des héros ordinaires réussit le tour de force de parler de grève et de combat syndical sans lasser et tomber dans les lieux communs. Il permet ainsi aux plus âgés de dépoussiérer leurs classiques sociaux et à ceux, nés après le premier choc pétrolier, de s’adonner à un peu d’archéologie sociale ! Instructif et prenant.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Lip des héros ordinaires

  • Currently 4.38/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Hublot Le 05/03/2017 à 17:17:12

    Vraiment à lire absolument...Dessin parfait pour une histoire que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître...

    molim Le 01/01/2017 à 15:09:14

    Cet ouvrage vient bien en complément d'un autre, plus rare, "les hors la loi de Palente". Le dessin est agréable, l'histoire bien construite.
    Cette épopée des Lip est incroyable et tellement prémonitoire des cases industrielles qui ont suivies et qui vont continuer car rien n'arrête l’appétit des puissants et de l'argent.

    Hugui Le 06/03/2015 à 20:29:43

    En plus raccourci, ce reportage aurait pu faire un excellent article de la revue dessinnée, car l'histoire des LIP est fidèlement racontée et le dessin est agréablement narratif. En plus de la lutte syndicale, la condition de la femme de l'époque est bien exprimée. Mais la partie romanesque est sacrifiée et c'est un peu dommage car les personnages sont intéressants.
    Un peu trop didactique donc mais à lire.