Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A u 18e siècle, lors d’une tempête, Damien de Beltoise, précepteur du jeune prince de Condé, doit se réfugier dans le château du baron Pierre de Brazenac. Au cours de la soirée, ce noble désargenté et malade lui montre une plante récemment apparue dans le parc et que les deux hommes n’ont jamais vue. Quelque temps plus tard, le seigneur provincial découvre une espèce d’oiseau inconnue et, surtout, assiste à la disparition progressive de son cheval. Malgré le danger, il décide de franchir lui aussi cette barrière invisible.

Les deux scénaristes expérimentés que sont Léo et Rodolphe proposent ici un conte. Loin du monde féérique et des aventures épiques, ils déploient leurs talents pour raconter l’histoire d’une rencontre improbable à travers le temps. Ils opposent les notions de respect et d’ouverture d’esprit incarnées par le sieur de Beltoise à celles de peur, de repli sur soi, de préjugés et de croyances qui prévalent dans cette campagne française à l’aube de la révolution.

Si le sujet de la faille temporelle n’est pas très nouveau, les ambiances parfaitement installées et la qualité du découpage qui entretient habilement le suspense durant les soixante douze pages proposées happent progressivement le lecteur jusqu’à la fin de cette fable. Le dessin semi-réaliste de Patrick Pion, agrémenté par la très belle colorisation de Florence Spiteri, achève cette opération de séduction. S’attachant plus au ressenti qu’à la précision, il rend tangible les atmosphères.

Sur des bases simples, ce récit efficacement construit et illustré se révèle agréable et mérite que l’on s’y attarde.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

La porte de Brazenac

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 05/09/2020 à 18:39:01

    C'est le genre d'histoire que j'aime bien sur un thème spatio-temporel. Il est dommage que les révélations soient si classiques. Il n'y aura guère de surprise. Par ailleurs, certains mystère comme ceux des animaux étranges ne seront pas expliqués. A noter que la preuve des failles temporelles n'a jamais été apportée.

    Pour autant, le récit est bien maîtrisé. Aux commandes, nous avons le duo Léo et Rodolphe pour notre plus grand plaisir. C'est également servi par un dessin de qualité. La lecture se révèle assez agréable. On sent le réel savoir-faire des auteurs. On regrette juste l'absence de prise de risques.

    Bref, un bel album à conseiller à ceux qui aiment bien les voyages dans le temps.

    biggyjay Le 15/07/2018 à 21:50:37

    Cet album est très sympathique à lire et très divertissant. Il porte bien la patte de ses 2 scénaristes, Rodolphe et Léo.
    Seulement, pour en apprécier la subtilité, il faut lire les cases de cet album, à l’inverse des 3 imbéciles qui ont posté les commentaires précédents. Toute la subtilité du scénario, c’est que les auteurs ne nous parlent pas d’ÉPOQUE mais bien d’UNIVERS. Il n’est JAMAIS stipulé que le lieu qui se trouve de l’autre côté de la porte ai un quelconque lien avec celui d’ou vient le héros.
    Le scénario est original et surprenant car ce que découvre Pierre ne semble pas être notre époque. On ne trouve aucune incohérence mais simplement une belle histoire.
    Le dessin quant-à-lui est sympathique sans être excellent non plus mais combiné au scénario, il rend cette lecture agréable pour peu qu’on soit à même de comprendre la notion d’univers et ainsi que ce que nous présentent les auteurs.

    Je n’avais pas prévu d’ecrire un avis sur ce ton mais quand un album est bon et qu’il se fait descendre parce des lecteurs n’ont rien compris : ça m’énerve ! J’éviterai donc, à l’avenir, les remarques d’Alexis Blueb, de ZPATZ ainsi que celles d’herve26 qui ne semblent pas comprendre le français voir tout simplement la notion de Fantastique.

    Alexis Blueb Le 06/05/2014 à 16:04:03

    Le scénario de cet album est grotesque. Même s'il s'agit d'un album fantastique, le principe de la porte entre deux époques ne doit pas autoriser à écrire n'importe quoi. En l'occurrence, Leo et Rodolphe, dont les connaissances historiques semblent restés au niveau CE2 ou CM1, nous expliquent que les hommes du XXe et ceux du XVIIIe siècle parlent deux langues complètement étrangères, entre lesquels aucune compréhension n'est possible. C'est évidemment stupide: un homme du XVIIIe siècle comprendrait un homme d'aujourd'hui vivant dans la même région, même si la prononciation et le lexique ont en partie évolué. Tout le reste est à l'avenant. Il faut fuir cet album (et, plus largement, à peu près tous ceux qu'ont écrits ensemble ces deux auteurs)... à moins bien sûr d'avoir moins de 8 ans.

    ZPATZ Le 12/03/2014 à 19:08:18

    J'ai acheté cet album avant tout pour leo et rodolphe qui sont de bons auteurs que j’apprécie.
    Au début de ma lecture je suis assez pris dans le besoin d'en savoir plus, malgré cela je reste sceptique sur la suite car en effet on nous propose rien de bien original et qui n'est pas déjà était écris ou filmé dans se genre d'histoire, mais force de reconnaître que je l'aie lue d'une traite... .Sans doute qu'il manque des réponses a trop de questions, qui reste suspendue dans les méandres de l'espace temps.
    Pour le dessin je reconnais ne pas être fan,cela me rappelle servais (ce qui est plutôt sympa comme compa), mais un artiste est comme un fruit,,,il doit mûrir. L'ambiance de début m'a replongé dans un vieil album de bob morane ou les personnage approche un vieux château de Corrèze, quand a l'histoire Elle m'a fait repenser a celle de luc orient "la porte de cristal".
    Je pense que l'on avait là de bons ingrédients pour la recette magic, mais le pétrissage a gâché le gout alors que j’étais en appétit.....

    herve26 Le 05/03/2014 à 17:16:05

    Le thème évoqué ici (le passage d'une époque à une autre) n'est pas nouveau dans la bande dessinée. D'ailleurs le fantastique fait parti intégrante de l'univers de Léo & Rodolphe (il faut lire "Kenya" pour s'en convaincre).
    Pourtant, je n'ai guère été convaincu par la lecture de ce one shot.
    L'histoire ne ménage pas ou peu de surprises, hormis un début assez original où le décor planté par Patrick Pion apporte son lot de mystère pesant et assez oppressant (l'orage, la veillée funèbre...)
    Par contre, au fil de la lecture, l'intérêt s'estompe. Le thème de la porte entre deux mondes ne m'a pas semblé très original, trop souvent traité dans le cinéma par exemple.
    Bref, une déception malgré un dessin tout à fait convenable.

    kergan666 Le 22/02/2014 à 16:36:27

    j'ai beaucoup amé cet album que j'ai dévoré d'une traite.
    il en émane, à mon sens, un charme certain.
    pourtant, je l'avais acheté sur un coup de tête et également car j'aime bien les albums ou Léo et Rodolphe sont associés.
    je ne me suis pas trompé et cet album va aller tout droit dans ma bibliothèque.
    un one shot qui a le gout de trop peu
    je conseille vivement