Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Prométhée 9. Dans les ténèbres (1/2)

13/02/2014 9107 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

S i la mise en place fut longue, la faute - si cela en est une – à un scénario plus que dense et à une succession de dessinateurs (Bec, Alessandro Bocci, Ruizgé, Thierry Démarez, …), Prométhée est désormais l’une des séries les plus élaborées du 9ème Art.

Au fil des albums Christophe Bec construit patiemment son récit. De prime abord très classique dans le choix de son sujet, son script offre une variation autour du thème de la fin du monde aux développements multiples qui, au travers des flashbacks mythologiques, renvoie au mythe fondateur de l’Humanité. En mêlant – avec une science consommée du suspens - théorie du complot, épopée grecque et digressions spatio-temporelles sur les ponts Einstein-Rosen, il crée une saga d’une densité rarement atteinte. Toutefois, la multiplicité des univers comme celle des situations où des personnages ne facilitent pas la compréhension globale d’une histoire aux allures de puzzle. Pourtant, à condition d’y consacrer un minimum d’attention et de ne pas hésiter à relire les épisodes précédents, la lecture en reste facilement accessible, même si elle s’apparente, à bien des égards, à un jeu de piste dans le nébuleux labyrinthe des multivers.

Prélude de l’emballement final qui devrait connaître sa conclusion dans trois tomes, ce premier volet de Dans les ténèbres illustre la logique narrative de Christophe Bec : au-delà de son intérêt propre, chaque parution livre sa part d’interrogations ou de révélations et concoure à donner graduellement son sens à cette fable métaphysique. Porté par des planches à la structuration compacte et un réalisme quasi photographique, le graphisme de Stefano Raffaele prend une matérialité qui transporte le lecteur aux frontières du réel.

Prométhée se veut un projet ambitieux qui, grâce à l’aisance de ses auteurs dans la gestion de ses temps forts comme de ses phases de transition, sait tenir son auditoire en haleine. À espérer cependant que la révélation finale sera au rendez-vous et non pas, à l’instar d’une certaine vérité,… ailleurs !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Prométhée
9. Dans les ténèbres (1/2)

  • Currently 3.89/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (35 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    biggyjay Le 10/04/2017 à 17:22:06

    L'histoire avance désormais à pas de fourmis, histoire de faire durer le plaisir... Non ! Seulement de tirer les ventes vers le haut !
    Les infos sont distillées avec parcimonie (sauf une ou deux longueurs) mais l'ambiance reste fidèle aux premiers albums. Le dessin est toujours sympathique sans briller outre mesure.
    Tout ça nous donne un album sympathique mais ça commence à être un peu long...

    davoustmassena Le 21/06/2014 à 14:25:02

    Je suis un peu mitigé sur cet album, autant j’ai bien aimé le rituel et le voyage des quatre hommes dans le temple en Grèce à Epire, autant j’ai détesté l’origine scientifique des enfants que l’on aperçoit dans le futur ou dans le monde parallèle (c’est un peu trop gros pour moi, voir absurde), après chacun son truc. Sinon il y avait beaucoup de dialogue un peu lourd pour ma part mais bon, j’ai tout de même hâte de lire la suite.