Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'homme de l'année 5. 1871 - L'un des héros de la Commune de Paris

06/02/2014 3913 visiteurs 5.0/10 (1 note)

Q uelques années avant Speke et Burton, en 1850, Antoine d’Abbadie était sur le point de découvrir les sources du Nil, mais le Raïs ne souhaitait pas voir ses terres sacrées foulées par des pieds étrangers. L’expédition tourna alors court et le voyageur français obtint en guise de compensation Abdullah, un jeune orphelin, qu’il décida de ramener chez lui, à Hendaye. Malgré sa couleur de peau, ce dernier reçut une éducation bourgeoise et il aurait pu couler des jours heureux et paisibles près de sa famille d’adoption. Pourtant, ses rêves de gloire et d’aventures furent les plus forts et il décida de rejoindre les troupes de Napoléon III.

Un jeune africain arraché à son pays natal pour combattre avec l’armée française. Le pitch du tome cinq de L’Homme de L’Année a quelques accointances avec celui du premier opus, réussi, de la série, 1917. Malheureusement, la comparaison s’arrête là. Abdullah traverse deux décennies de l’Histoire sans prendre le soin d’accompagner le lecteur dans son voyage temporel. Les noms célèbres s’enchaînent, s’immiscent dans le récit, mais ne donnent jamais lieu à une mise en contexte. Une correspondance avec Alexandre Dumas, l’évocation de Speke et Burton ou de De Boisdeffre et Mac Mahon, l’apparition de Louise Michel ou de Jules Vallès… À moins d’être un érudit en la matière ou de passer outre ces différents clins d’œil, la lecture s’avère souvent frustrante.

Il faut néanmoins noter le joli travail de Benoît Dellac (Missi Dominici, Les Princes d’Ambre…). Très à l’aise dans les décors, il confère à l’ensemble de ses personnages une vraie « gueule ». Dommage que les couleurs en aplats, notamment pour les scènes en Afrique, manquent de nuances.

Un rapide survol à haute altitude des années 1850 à 1870 qui ne laissera en souvenir que quelques jolis clichés.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

L'homme de l'année
5. 1871 - L'un des héros de la Commune de Paris

  • Currently 2.85/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.