Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Docteur Radar 1. Tueur de savants

20/01/2014 7799 visiteurs 6.2/10 (5 notes)

D ans le rôle du méchant machiavélique, le Docteur Radar. Dans le rôle de l’enquêteur déterminé et perspicace, le gentleman-détective Ferdinand Straub. Entre eux, une lutte acharnée, et dans leur sillage, des morts en pagaille et des secrets en veux-tu en voilà.

Noël Simsolo, avec ce scénario à l’allure feuilletonesque, n’avait certainement pas pour but de révolutionner un genre dont Fantômas s’est fait la figure de proue. Non, il donne plus dans l’hommage, voire l’exercice de style. Bien campés, les personnages sont à la hauteur de cette ambition, avec tout un microcosme qui gravite autour des deux ennemis : une charmeuse de serpents, un motard fou, un policier quelque peu dépassé et des savants en péril composent une galerie pour le moins bigarrée. Il n’empêche que la sauce ne prend pas vraiment. Par instants, le rythme très saccadé rend la lecture peu aisée et le récit confus malgré des planches qui, graphiquement, restent lisibles. Le ton, lui aussi, semble souvent hésiter entre le sérieux et le burlesque.

Si l’album marque les esprits, c’est donc davantage grâce à un visuel à couper le souffle. Frédéric Bézian continue à affiner son style, reconnaissable entre mille et pourtant d’une grande variété. Le trait demeure acéré, mais l’auteur accentue encore le rendu du mouvement – superbe cavalcade en train en ouverture ! En ce qui concerne les couleurs, la prouesse est de taille également. Avec une technique à base d’aplats, Bézian radicalise plus que jamais ses choix et fait fi d’un réalisme qu’il juge vain pour se concentrer sur les ambiances à créer. Réussite totale.

En définitive, Docteur Radar souffle le chaud et le froid. Virtuose pour ce qui est du dessin et de la couleur, il rentre sans doute dans le rang au niveau de l’intrigue, ce qui témoigne d'un certain manque d'adéquation entre fond et forme.


Des mêmes auteurs :
Ne touchez à rien
De Frédéric Bézian :
Adam Sarlech.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.2

Informations sur l'album

Docteur Radar
1. Tueur de savants

  • Currently 4.38/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (39 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 23/02/2019 à 11:26:34

    Cet album dénote surtout par son graphisme absolument magnifique, d’une audace et d’une maîtrise peu communes. Le style de Bézian est flamboyant d’énergie, d’expressivité et de liberté. Sa mise en couleur, bien que sombre, est également exceptionnelle.
    Le scenario est des plus classiques en revanche, mais rend un bel hommage à Fantômas et consorts. Les noms, les décors, le verbe, les ambiances… tout y est ! A noter les seconds rôles particulièrement soignés, avec mention spéciale au personnage de Pascin. A lire absolument si vous ne craignez pas la vivacité de ce dessin aux traits insaisissables.

    minot Le 12/03/2014 à 16:36:01

    Graphiquement, c'est à couper le souffle et Bézian a réalisé des prouesses. Trait vif, acéré, sens du mouvement et de la mise en scène, bon découpage, jeux d'ombres et de lumières parfaits, couleurs superbes … bref, tout cela est vraiment très classe.
    Malheureusement j'ai eu plus de mal à accrocher au scénario : l'histoire part sur de bonnes bases mais très vite ça s'essouffle un peu. Le méchant soit-disant si génial tombe parfois dans des pièges grossiers, cela nuisant ainsi à sa crédibilité.

    En bref, un gros contraste entre un dessin magistral et un scénario imparfait.

    polagar77 Le 28/01/2014 à 12:47:56

    Encore une fois, une claque.
    On ne ressort pas indemne après avoir lu cet album, un magnifique travail graphique qui reste gravé au fond de votre cerveau. Des dessins dynamiques, superbes. Un travail des couleurs pertinent, marquant. un scénario à la hauteur du Talent du Dessinateur. Messieurs Bézian et Simsolo : Bravo!