Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Une nuit à Rome 2. Tome 2

21/11/2013 8743 visiteurs 6.5/10 (4 notes)

L a veille de ses quarante ans, Raphaël a reçu une vieille cassette VHS en guise de rappel d'une ancienne promesse faite exactement deux décennies plus tôt à son ex-petite amie, Marie: celle de réserver la nuit de leur anniversaire commun à Rome, peu importe où et avec qui ils seront à ce moment-là. Plantant sa copine, Sophia, à l'étape cruciale où il devait rencontrer ses parents, le voilà parti pour l'Italie, retrouver pour un instant de folie fugace celle qui fut sa pire addiction. Mais quelques heures de pure ivresse valent-elle la peine de briser tout ce qu'il est en train de construire?

Certains reprocheront à l'ouvrage la légèreté de son scénario, calibré comme un téléfilm. Ils n'ont pas tort, une adaptation cinématographique est annoncée à la fin de l'album. L'intrigue se résume facilement, or tout l’intérêt est ailleurs, dans la création de personnages à la fois archétypaux et terriblement vivants, dans l'expression des vives émotions et questionnements parfois contradictoires qui les agitent. Après avoir mis en place tout l'environnement des héros dans le premier tome, Jim le déconstruit en dévoilant enfin la Ville Éternelle, somptueux écrin à la passion qui dévore les deux protagonistes. Ruines antiques, monuments baroques baignés dans les flamboyants oranges du soleil couchant et ombres lascives composent une toile de fond onirique. Il sait peindre la sensualité des corps et des décors, son dessin éveille le désir, celui de tout plaquer pour s'envoler pour Rome et s'offrir cette délirante virée nocturne au goût de dernier jour.

Poussé à obéir à une injonction absurde, Raphaël affronte le tournant de sa vie, il fait face à une interrogation universelle, à cette angoisse qui tenaille ceux qui doivent choisir entre liberté et engagement. Comment concilier des désirs opposés, Sophia, l'amour raisonnable et la garantie d'une vie de couple standard, ou Marie, l'ultime souffle de la jeunesse, les montagnes russes de l'extrême ? Faut-il vivre vite et mourir jeune ou opter pour le long fleuve tranquille ? Au cœur de la capitale italienne, à travers le quadragénaire, c'est la pomme de la tentation que Jim tend à ses lecteurs. Comment résister à cet enterrement de vie de garçon complètement hors réalité, à cette envie, juste une fois, de se laisser entraîner par Marie dans ce concentré de jouissance qui précède un dur retour au réel. Mais à quel prix ?

À ceux qui poseront les yeux sur ce volume, prenez garde à ne pas réveiller les démons de minuit qui sommeillent. Une nuit à Rome, un rêve éveillé qui bouscule le quotidien.

Lien vers la chronique du T1

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Une nuit à Rome
2. Tome 2

  • Currently 4.02/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (59 votes)

  • Jim
  • Jim
  • Delphine
  • 12/2013 (Parution le 11/12/2013)
  • Bamboo Édition
  • Grand Angle
  • 978-2-8189-2537-9
  • 104

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Netdown18 Le 25/08/2016 à 16:50:05

    romantique ou pas il faut lire cette BD formidable, belle histoire de se retrouver dans 20 ans ...
    au plaisir JIM de faire une suite...
    GOOD LUKE

    nonodu18 Le 24/06/2015 à 23:46:08

    SMMMOORFF ! Excusez-moi, j'ai vomi ! Je ne dirais jamais assez le bien que j'ai pour Jim et ses copies de photos ! Comment être amateur de BD et aimer des trucs pareils ???

    Hugui Le 30/11/2013 à 18:15:31

    Deuxième tome dans la veine du premier, la vie est-elle capable de ces coups de folie, et sutout est-on capable de s'en remettre comme Raphaël, qui a vraiment une copine bonne poire ! Et la personnalité de Marie reste toujours aussi énigmatique, comment peut-elle survivre ?
    Toutes ces questions prouvent que c'est une très bonne BD, d'autant que les dessins sont lumineux et expressifs, et les personnages plus beaux à 40 ans qu'à 20, qu'est-ce que ce sera à 50 ?
    Bref indispensable.

    meuillot Le 25/11/2013 à 19:13:40

    Pas de temps mort au début de cet album. On enchaîne vite sur la fin du 1er tome pour retrouver Raphaël dans l'avion qui le mène tout droit vers le centre d’intérêt de toute cette histoire : Marie...

    J'aime cette scène où lorsque Raph arrive à Rome & qu'à l'aéroport il cherche du regard Marie, il a cette anxiété de ne pas la reconnaître, de n'être pas celle qu'elle était il y a vingt ans (& ce, bien qu'il ait vu des photos d'elle sur un réseau social). Ce doute qui subsiste attise un peu + l'excitation de la retrouver...

    & puis ensuite tout s'enchaîne. Tout est maitrisé de telle façon qu'on a cette sensation d'être avec les deux protagonistes, de sentir la chaleur particulière de cette ville si spéciale. Outre le superbe dessin de Jim (notamment pour illustrer les vestiges de la capitale tout comme son ambiance si "calda"), il faut rendre également hommage, particulièrement pour cet ultime tome, à Delphine qui, à la couleur, donne des tons totalement en harmonie avec l'impression ressentie !

    Comme prévu, je m'attendais à cette fin & c'était à mon avis, celle qu'il fallait. Il reste une des ultimes scènes habilement introduite par l'auteur, comme si ce dernier se donnait la possibilité (dans 10 ans ?) de continuer l'histoire...

    Je finirai par exprimer mon bonheur de posséder les 2 TL qui sont superbes & qui donnent, un peu plus encore, l'occasion de s'imprégner de cette œuvre. Merci !

    herve26 Le 13/11/2013 à 22:30:16

    C'est certainement la bande dessinée que j'attendais le plus cette année tant le tome 1 m'avait séduit.
    Et je dois dire que ce second et dernier volume tient toutes ses promesses.
    Que dire de plus? l'histoire est belle,le dessin somptueux et une fin ouverte comme je les aime.
    Avec ce volume, Jim nous entraine à Rome, dans une Rome qui est une véritable invitation au voyage,comme dirait Baudelaire.Ayant passé le cap de la quarantaine, je me reconnais parfois dans les réflexions des personnages, en particulier Raphaël qui cristallise à lui seul toutes les interrogations d'une génération, tout comme le personnage d'Arnaud, qui , à l'opposé de Raphaël, semble garder les pieds sur terre. C'est finement souligné et souvent très juste.
    A travers cette escapade amoureuse, Jim réussit un tour de force, celui de nous interroger sur nous-même.
    J'ajoute que ce diptyque s'adresse, il faut le souligner, aussi bien aux lecteurs qu'aux lectrices. Il y a un côté féminin dans l'approche du couple qui devrait ravir la gente féminine dans cette lecture.
    Le seul bémol, s'il en faut, que j'ai trouvé , réside dans le personnage magnifique de Marie, qui me semble un peu jeune pour une femme de 40 ans. Elle en parait au maximum 30.
    Il faut tout de même souligner l'effort des éditions Bamboo d'avoir édité une édition spéciale dos toilé, identique à ce qu'avait fait le réseau canal BD pour le tome 1, en plus de l'édition commerciale courante.

    Un des mes coups de cœur de cette année.

    Xanadu Le 13/11/2013 à 01:01:31

    Très beau dessin. Des personnages qui nous touchent parce qu'ils sont vrais. Une histoire qu'on a tous eu envie de tenter un jour sans oser franchir le pas, voir sans oser même se l'admettre. Une histoire qu'on aime ou qu'on n'aime pas pour une seule et même raison : elle nous renvoie la réalité de nos désirs en face, au delà de toutes conventions. On l'accepte ou on ne l'accepte pas. Enfin, une histoire qui nous révèle une psychologie de l'homme et de la femme très juste : pour l'un le choix d'une vie de famille paisible dans une existence en apparence calme et bien rangée, pour l'autre le choix de vivre en solitaire à défaut de ne pas pouvoir vivre sa vie pleinement dans un amour-passion, le seul, l'unique.

    Cooltrane Le 08/11/2013 à 18:59:00

    Sur la lancée du premier tome, la fin de ce diptyque démarre à 100 km pour atterrir dans la chambre où sera commis le péché d'adultère tant attendu, depuis l'envoi et la vision une vidéocassette mystérieuse. N'importe quel mec qui a connu une sublime fille dans sa jeunesse cèderait à ce genre de tentation. Le problème est que quand la dite sublime est aussi un véritable poison, qui revient régulièrement foutre le bordel dans la vie de sa victime (plus ou moins volontaire), vu qu'elle même semble bien moins souffrir de sa propre infidélité.

    Après certaines péripéties plus ou moins inutiles dans la nuit romaine (le mariage russe, par ex), l'on arrive au moment de la séparation, pas aussi évidente pour l'une des parties prenantes. Sans m'étendre sur la fin qui semble avoir subit un revirement (et même contraire au prologue dans le T1) et son épilogue interminable, on sent que l'annonce de cette histoire qui sera adaptée au cinéma. De l'aveu de l'auteur, le futur metteur en scène est intervenu dans le bouquin, et cela se sent.

    Autant le T1 m'avait semblé quasi-indispensable, autant sa suite peine égaler son prédécesseur et n'y arrive que dans de fugaces instants. Mettez un 7/10 plutôt qu'un 3/5.

    Bourbix Le 02/11/2013 à 15:29:59

    La fin de l'aventure. Jim tient toutes ses promesses dans un album généreux à tous les niveaux. Allez-y !