Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

E x-flic reconverti en tueur à gages, Nick Sax se retrouve aux portes de la mort après avoir été blessé par balle. Lorsqu’il reprend connaissance à l'hôpital, un petit cheval ailé bleu apparaît devant lui. Croyant tout d’abord à une hallucination, il découvre que Happy est l’ami imaginaire d’une petite fille kidnappée. Tandis que l’animal le supplie d’aller secourir la pauvre gamine avant qu’il ne soit trop tard, l’ancien inspecteur poursuivi par la mafia locale et par la police a cependant d’autres priorités…

Cette mini-série de quatre épisodes imaginée par Grant Morrison (Joe, L’Aventure intérieure, Nou3, All Star Superman, Batman, Arkham Asylum) et dessinée par Darick Robertson (Transmetropolitan, The Boys) invite à suivre la descente aux enfers d’un homme qui reçoit l’occasion de se racheter en accomplissant une bonne action. L’idée d’introduire une licorne cartoonesque dans un univers sombre et violent apporte une touche de fantastique rafraîchissante et un soupçon de conte pour enfants à ce polar hard-boiled où même le père Noël est une ordure.

En proposant un héros alcoolique, antipathique, désabusé et au bout du rouleau dans une société qui ne laisse que peu de place à l’espoir, Grant Morrison ne fait pas dans la dentelle. L’auteur en fait malheureusement trop et n’exploite pas suffisamment cette étrange créature bleue. Cette overdose de vulgarité au niveau des dialogues et les propos redondants de cet être invisible au commun des mortels sont assez regrettables, surtout que le principe de base qui consiste à combiner réalité et fiction fonctionne assez bien et que Darick Robertson livre de l’excellent boulot. Proposant des décors détaillés et une colorisation aux teintes foncées, il parvient à dépeindre un environnement crade et malsain au sein duquel le petit Happy semble représenter la seule lueur d’espoir.

Un polar classique, boosté par une idée originale malheureusement mal exploitée et plombée par une surenchère grossière.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Happy! (Morrison/Robertson)
Happy !

  • Currently 3.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    tito91 Le 31/10/2013 à 20:19:53

    Grant Morrison nous avait habitué à bien mieux.
    L'expression "correct sans plus" lui colle à la peau, un comics sans surprise, malgré un postulat de départ plutôt intéressant.

    Seul vraie qualité de l'ouvrage, ses dessins avec un Robertson lui toujours au top.

    devot54 Le 20/09/2013 à 17:32:14

    Une claque monumentale que ce comics!
    Dans une ambiance poisseuse, qui sent le stupre et le vomis (pour ne pas plagier un classique), violente et vulgaire on suit la quête d'un ex flic reconverti comme tueur à gage.
    Aidé par une hallucination qui tranche totalement avec le cadre général de l'histoire, notre anti-héros tente de sauver sa peau et finira par retrouver une certaine chaleur dans son coeur.

    Les dessins sont tout simplement magnifiques, énormément de détails et de stabilité, et le script, très adulte, confère à cette histoire noire un aspect très réaliste.
    Jouant habilement avec l'esprit torturé du héros, la petite licorne bleue qui officie comme hallucination appuie l'idée que l'espoir existe et que l'on peut toujours essayer de se raccrocher à quelque chose.

    Un indispensable 2013!