Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

J ack Joseph a trente-trois ans. L’âge qu’avait son paternel à sa naissance. Comme lui, il va être bientôt père. Comme lui il est plongeur sous-marin. Soudeur sur une plate-forme pétrolière au large de sa bourgade de Tigg’s Bay. Jack aime son métier, Jack n’aime rien tant qu’être sous l’eau. Jack s’y sent bien, solitaire, à l’abri du monde extérieur, à l’abri de ses souvenirs. Jack aime sa femme, bien sûr, mais s’il embarque pour une dernière mission alors que Susie est sur le point d’accoucher, c’est qu’Halloween approche. Et Jack n’aime pas Halloween. Depuis cette nuit dramatique, l’année de ses dix ans. Son père à jamais disparu, lors de cette ultime et fatale plongée nocturne. L’insupportable poids de l’insidieuse culpabilité qui le mine. Alors oui, fuir, disparaître dans le ventre de la mer, se laisser engloutir par l’abîme, s’abandonner à l’étreinte familière et rassurante des eaux glacées du Labrador. Pourtant, une rencontre inattendue avec ses fantômes, ses peurs, son vécu, attend Jack, là-bas, au fond…

Suite au très acclamé Essex County, Jeff Lemire continue d’explorer les sentiments diffus de la filiation, des liens rompus. De décortiquer les blessures d’enfances, entre sensation d’abandon et auto-flagellation. D’analyser comment se construit l’individu au travers des traumatismes et des tourments. En jouant sur de multiples allers retours temporels, l’auteur dresse le double portrait du fils et de son géniteur - un raté, un poivrot délaissant les siens -, jusqu’à superposer leurs points de vues, leurs perceptions, confondre leurs personnalités, donnant enfin à Jack l’occasion de comprendre son passé.

Après les plaines céréalières de l’Ontario, le bédéaste canadien plante son décor le long des côtes inhospitalières de Nouvelle-Écosse, dans un village portuaire rude et désolé, quasi désertique, propice aux longues ruminations solitaires du héros. Un cadre idéal pour ce huis-clos familial, et parfaitement rendu par le graphisme tourmenté du dessinateur. Immédiatement identifiable est son trait fin, heurté, hachuré, avec cet air d’esquisses tracées d’une plume rageuse, noyées dans des lavis gris pâles, gris fuligineux, nimbant l’ensemble d’une atmosphère humide et froide, d’un voile de mélancolie joliment approprié. Alternant les strips panoramiques contemplatifs avec les gaufriers de douze vignettes, pour les dialogues entre Jack et ses proches, et des pages à la mise en scène plus éclatée lorsque ses hallucinations prennent le dessus, le découpage des planches est judicieusement rythmé. De cette juste mesure, finit par jaillir l’émotion. Et même, au détour d’une case, parfois, une douce quiétude.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Jack Joseph soudeur sous-marin

  • Currently 4.58/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 02/09/2020 à 01:36:24

    Lorsqu’on est plongeur soudeur pour une plate-forme pétrolière de la Nouvelle-Ecosse au Canada, c’est plutôt un métier dangereux car la mer ne pardonne pas la moindre erreur. On entre en effet dans le quotidien de ce futur père de famille qui semble la délaisser pour poursuivre une obsession.

    Il semble difficile de construire une famille équilibrée quand on a soi-même des problèmes psychiques de construction d’identité. Il faut dire que le père de notre Jack Joseph s’est noyé lorsqu’il avait 10 ans et depuis, il vît avec ce souvenir traumatisant. C’est donc une exploration de son intérieur que l’on va vivre à cette lecture.

    Quand on perd un être cher, cela laisse malheureusement des traces, des souvenirs, des cicatrices morales qui ne se referment jamais. Il faut affronter ses peurs pour parvenir à s’en sortir d’autant que les faits se sont produits durant la nuit d’Halloween. L’ombre du fantôme de son père plane. Et puis, il y a la culpabilité et l’affreuse vérité.

    C’est un album typiquement introspectif mais qui fait du bien. On n’est pas dans l’action et les effets spéciaux mais dans une véritable dimension humaine. C’est le genre de lecture que j’affectionne d’autant que l’auteur a fait des efforts pour bâtir une véritable intrigue qui se tient. Bref, c’est profond et c’est le cas de le dire avec ce soudeur sous-marinier.

    sulli Le 01/12/2013 à 16:30:53

    Un voyage introspectif dur et complexe -

    Jack Joseph est soudeur sous-marin au Canada. Sa femme attend leur premier enfant. Jack aime sa femme et son métier, mais il est absent. Il semble vouloir fuir sa réalité, fuir sa paternité. Mal à l’aise sur terre parmi les siens, il est immanquablement attiré par la mer et ses profondeurs. C’est le seul endroit où il retrouve de la sérénité et des réminiscences de son père, un plongeur comme lui qui est mort noyé lorsqu’il avait 6 ans.

    Ce récit traite de nos disparus et des fantômes qu’ils laissent dans nos vies. Il aborde également les tourments de l’enfance et le poids de la parentalité. Beaucoup de sujets qui, additionnés, accouchent d’une histoire fouillée, voire un peu lourde. Mais l’auteur a réussi, avec habilité, a insufflé une vraie intrigue à ce voyage introspectif. Au fil des pages, on sent l’insatiable besoin d’obtenir des réponses sur ce personnage fragile et attachant.

    La réalisation en noir et blanc est assez rude. Les visages sont figés, les décors sont durs. Les scènes sous l’eau ont été traités différemment par de larges aquarelles avec des gris et des noirs intenses. Une dichotomie terre/mer, réel/irréel qui sert parfaitement le récit.

    Si vous avez envie de sourire, ce n’est pas la BD qu’il vous faut. Mais c’est néanmoins une BD très bien réalisée sur des sujets riches et mêlés. A vous de voir !

    http://bdsulli.wordpress.com/

    willybouze Le 28/08/2013 à 09:37:11

    En critique de BD, c'est comme pour les vins : on peut reconnaître le talent et ne pas aimer.
    C'est exactement ce qui m'arrive avec cette BD. Très forte graphiquement, avec une alternance de découpage excessif (et volontaire) qui traduit un enfermement psychologique et de pages voire de doubles pages en symboles de liberté ou d'illusion de liberté.
    C'est l'histoire qui ne m'a pas accroché : un homme à la recherche de son père ou du fantasme de son père. Histoire aujourd'hui tellement rebattue que ça donne l'impression d'une auto-psychothérapie de l'auteur. La préface fait allusion à la série "la 4ème dimension", mais je ne partage pas trop cette référence. Dans la 4ème dimension, il y avait un "réel" transfert dans une dimension irréelle. Là, on peut suspecter que les passages dans une dimension parallèle sont des voyages dans l'esprit dérangé de ce anti-héros peu sympathique et en manque de père.

    Pour ceux qui aiment les histoires de recherche d'un père absent et fantasmé, je recommande plutôt "Je te retrouverai" de John Irving (oké, c'est pas une BD mais on peut aussi lire des livres sans images !)

    Quiqua Le 18/07/2013 à 05:56:24

    Après Essex County, Jeff Lemire poursuit dans la veine des romans graphiques avec Jack Joseph.
    Le dessin sait aller à l'essentiel et l'histoire de ce futur papa, qui n'a jamais réglé le drame qui a entaché les vingt dernières années de sa vie, nous laisse désarmée d'émotions. C'est profond (comme un soudeur sous-marinier peut l'être...) et beau. Essentiel.