Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Paradoxes 1. L'homme infini

21/10/2013 4327 visiteurs 4.0/10 (1 note)

A vec la découverte de la "Loi de Multiplicité" et, donc, de la possibilité de voyager dans le temps, Edwel Conrad pourrait être l’égal de Dieu et façonner ainsi le destin des hommes. Mais, pourquoi le ferait-il ?

Ce mois d’octobre est très « physique » ! Après Uchronie(s) et son multivers (New Beijing/New Delhi/New Moscow) ou Universal War et sa trame spatio-temporelle unique, voici que Didier Convard s’essaye à son tour aux joies de la mécanique quantique avec un triptyque dont le premier volume s’intitule L’homme infini.

Pour jouer avec le temps, il faut en connaître et maîtriser tous les rouages au risque de perdre son lectorat ! Afin d’éviter cet écueil, le scénariste pose très vite les bases de son cadre conceptuel et se permet d’y revenir de manière récurrente grâce à quelques références scientifiques telles que "la conjecture de protection chronologique d’Hawking" et "le principe de causalité", ou à des artefacts comme ces Timejumpers venus d’on ne sait quand. Ce faisant, et c’est certainement l’attrait de la série, il s’avère délicat de dissocier ce qui relève du flashback ou du flashforward. Ainsi, Laurent Bidot marque la différence chronologique de chaque séquence - au travers notamment de ses décors – sans pour autant assurer au lecteur qu'elles s’inscrivent bien dans la même chronologie ! Malheureusement, la mise en couleur ne parvient pas à insuffler aux planches le relief nécessaire, tout comme le trait des plus classiques ne peut s’extraire de l’anonymat graphique de nombre de productions actuelles.

Paradoxes peine à convaincre. Qu’en sera-t-il du second volet ? L’avenir le dira, à moins que quelqu’un en soit déjà revenu et puisse en faire la chronique…

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Paradoxes
1. L'homme infini

  • Currently 3.73/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 03/09/2020 à 14:54:29

    Cette bd porte sur un sujet intéressant à savoir l’existence des univers parallèles. Ce n’est passteph une première dans la mesure où Corbeyran a exploité cette idée dans « Uchronies » ou Bajram dans « Universal War ». J’ai lu dernièrement que le grand astrophysicien Stephen Hawking déclarait que les trous noirs ne détruisent pas la matière mais sont en quelque sorte une porte de sortie qui mène vers d’autres univers. Une récente étude publiée par la revue Nature montre que le big bang qui a marqué la naissance de notre univers pourrait être né de l’explosion de la matière provenant d’un trou noir et entrant dans un autre univers. Bref, la théorie du big bang risque bien de tomber d’ici une cinquantaine d’années. Cela offre de nouvelles perspectives.

    La bd est bien dessinée avec un trait réaliste. Nous avons un personnage principal qui se décline en clone dans le temps ce qui est difficile à suivre surtout avec les flash-back qu’on a du mal à identifier. J’ai trouvé dommage que ce personnage tente de retourner dans le passé pour éviter à son épouse de se faire massacrer. Il y aurait tant à faire pour l’humanité si on pouvait retourner dans le passé. La motivation reste louable mais c’est du déjà vu (notamment la machine à explorer le temps de H.G. Wells). Bref, il faudra s’accrocher pour suivre les évolutions possibles d’une même personne.

    Si le voyage dans le temps, sans aucune limitation, était possible, cela remettrait en cause beaucoup de théories. C’est l’expérimentation de cette bd qui est intéressante à suivre plus que le destin des personnages. La question est de savoir si corriger le détail de l’histoire peut mettre en cause la réalité d’un monde ?

    Tout cela comporte d’immenses dangers... ” avertit cependant le célèbre physicien Stephen Hawking “ ...car en modifiant le passé, on peut mettre en cause les conditions de notre époque. Ainsi, si je me rends trois minutes dans le passé et que je débranche la machine à remonter le temps ou que je me fais un croche-patte juste avant d’y entrer, je serai à l’origine d’un paradoxe temporel qui viole toutes les lois de l’univers et peut provoquer un effondrement de la réalité, soit brutal, soit par petits à-coups brusques et extrêmement pénibles.

    Cette série « paradoxes » va justement confronter cette théorie. Espérons que nous aurons une réponse claire. La mécanique quantique n’est pas chose aisée à comprendre.

    Malheureusement, le second tome de cette série ambitieuse ne m'a guère convaincu. Le récit devient très alambiqué. On n'arrive plus à comprendre le scénario dans ses méandres. Je n'ai pas passé un agréable moment de lecture. J'ai même souffert. Or, on ne devrait jamais à souffrir d'une bd. La note traduira mon sentiment de grosse déception sur un sujet pourtant passionnant.

    aldo 1975 Le 12/10/2014 à 16:28:08

    Paradoxes n'est ni plus ni moins qu'une histoire d'amour à travers l'espace temps.
    Qui n'a pas rêvé un jour de revenir en arrière pour retrouver un être cher disparu, voilà ce qu'est Paradoxes: un fantasme.
    Servi par un dessin sans esbroufe, un scénario intelligent et parfaitement maitrisé cette histoire fascine par la multitude de piste qu'elle ouvre.
    De la grande SF simple , profonde, magnifique !!!

    Bourbix Le 23/09/2013 à 17:46:14

    Rien de bien novateur dans ce thriller temporel. Pourtant servi par une narration graphique et scénaristique efficace, on ne parvient pas à intégrer pleinement cet univers. Dommage.