Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Flash ou le grand voyage 1. Volume 1/2

26/09/2013 7452 visiteurs 7.0/10 (1 note)

P aris, mai 68. Le pays est en ébullition et, pour Charles, cette vaine agitation achève de lui faire sentir combien il est peu à sa place dans cette société française sinistre et compassée. Lui qui vivotait de petites escroqueries et de menus trafics part ainsi au Liban rejoindre un pote au service d’un mafieux local. Il s’intègre vite dans le clan, se lie – jusqu’à épouser sa fille – avec un producteur de haschich, trempe dans le négoce d’armes, mais pour avoir un peu trop fricoté avec la femme du patron, il se voit contraint de fuir précipitamment Beyrouth pour Istanbul. Il y découvre alors une faune bigarrée de hippies en rupture de ban, et y dresse déjà l’amer constat des ravages de la drogue. Les autorités turques entreprenant de refermer cette parenthèse permissive qui avait attiré là la jeunesse déboussolée de toute l’Europe, Charles et ses nouveaux amis montent une juteuse arnaque pour financer la poursuite du périple vers l’Est. Drames, amours, épreuves seront au rendez-vous…

Transposant l’épais roman éponyme de Charles Duchaussois, les auteurs ont choisi de se concentrer sur l’aspect aventureux de cette biographie. Aventure intérieure, notamment le combat contre la dépendance, dans ce qui sera le second volume de cette adaptation. Mais péripéties bien plus réelles d'abord, mortellement dangereuses parfois, dans cette folle équipée menant le héros de Paris à Bombay. Le soin apporté au découpage du scénario est tangible : dès les premières pages, le rythme est soutenu et l’action happe le lecteur pour ne plus le lâcher. En marge de l’intrigue se dessine pourtant le portrait – sans complaisance – du personnage central et celui d’une époque révolue, de cette invraisemblable odyssée ayant jeté sur les routes les adeptes du flower-power, cette poignante utopie drainant jeunes gens de tous horizons vers Katmandou, en quête d’amour libre et de drogues bon marché.

Pour accompagner Thomas Kotlarek, nouveau venu dans le monde des bulles, on trouve au crayon Jef (9/11), alias Jean-François Martinez (L’épée noire du Pentaskel), pour une mise en images collant parfaitement au contenu. Bien que parsemés de petits défauts techniques, perspectives hasardeuses, proportions maladroites et autres attitudes un peu raides, le dynamisme des compositions, la pertinence des cadrages et la justesse des couleurs emportent le morceau, et c’est presque malgré lui que le lecteur se retrouve à tourner fébrilement les pages, entraîné par la force du sujet. Quitte, pour le coup, à ne pas remarquer les nombreuses références (cinématographiques ou picturales) émaillant le dessin. Le trait est fin, détaillé, les ombres posées au lavis donnant un côté naturaliste au graphisme. Les décors orientaux, éminemment évocateurs, démontrent un soigneux travail de documentation.

Un récit captivant, des dialogues enlevés, une restitution historique minutieuse, un zeste d’humour, ce premier volet du diptyque Flash ou le grand voyage mérite l’attention.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Flash ou le grand voyage
1. Volume 1/2

  • Currently 3.22/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 14/12/2020 à 10:37:37

    Je n’aime pas beaucoup les récits initiatiques où il est question de consommation de drogues et autres bonbons acidulés. C’est un constat que je fais après avoir abondamment lu sur le sujet. J’avoue avoir tenu jusqu’au bout mais ne pas avoir la volonté de continuer le voyage.

    Je n’ai pas trouvé ce qui me correspondait en termes de construction du récit. Je n’arrive tout simplement pas à me passionner pour cet homme qui s’envoie en l’air avec la première inconnue du coin en se shootant. Désolé, ce n’est pas ma tasse de thé ou peut-être simplement mes valeurs.

    Je veux bien voir quelques thèmes concernant cette génération de mai 1968 qui s’amuse et qui profite allègrement de la vie moi qui suis un enfant de la crise née de leur héritage. Je n’ai pas pris de plaisir à cette lecture. C’est une manière de vie que je respecte dans un esprit de tolérance (restons zen !) mais que je ne partage pas. Maintenant, tous les lecteurs n’auront peut-être pas cette patience. Issu d'un roman en vogue dans le milieu psychonautique. Il faut dire que pour l'instant, on ne le voit pas le vibrant hommage à la contre-culture hippie post-68...