Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Marina (Zidrou/Matteo) 1. Les enfants du Doge

19/09/2013 6387 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

L a République a ses raisons que le cœur ignore ! Telle semble être la maxime d’Andrea Dandolo, premier édile de la Sérénissime en cette année 1342. En effet, pourquoi tant de hâte et d’acharnement à vouloir la perte de son enfant, Marina ? Cette question pourrait trouver réponse sept cents ans plus tard, alors que l’épave de la Pantegana (le rat en vénitien) est exhumée de son cimetière de vase.

Depuis quelques années, avec des titres comme Les Folies Bergère, L’élève Ducobu, Le client, Schumi, La peau de l'ours, Maître Corbaque ou Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre qui lui reprisait ses chaussettes ?…, Benoit Drousie fait preuve d’un talent pour le moins éclectique. Une telle réussite dans des registres aussi variés a de quoi susciter des interrogations et n’y aurait-il pas un domaine où le scénariste belge puisse s’illustrer avec moins de brio ? A priori, la fresque historique en est exclue, car une fois encore – dusse sa modestie en souffrir – Zidrou frappe fort et juste.

Prenant pour pitch l’obsession d’un historien pour la fille maudite d’un doge du XIVe, le récit passe d’une rive à l’autre de l’Adriatique aussi aisément qu’il navigue à travers les siècles. Les enfants du Doge est une histoire noire comme les âmes, dure tel le Moyen Âge, mêlant sans ménagement les fioritures des processions de Saint-Marc à la misère de Doulopolis ou aux scabreuses circonvolutions des guerres vénéto-ottomanes. Campant fermement la psychologie de ses personnages grâce à des dialogues taillés au cordeau, l’exilé madrilène installe son récit dans la densité et l’intensité. Toutefois, rendons justice à Alemanno Matteo - compagnon de longue date depuis Mèche Rebelle et proTECTO - sans qui cette épopée maritime ne serait pas ce qu’elle est. Par un trait réaliste et dépouillé, mais surtout grâce à sa mise en couleur, l’album prend une indéniable dimension picturale en totale osmose avec les tonalités du scénario.

En ce début septembre, Marina fait une apparition remarquée dans le flot des parutions de cette rentrée… Uno molto bello fumetto !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Marina (Zidrou/Matteo)
1. Les enfants du Doge

  • Currently 3.81/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (27 votes)

  • Matteo
  • <Quadrichromie>
  • 09/2013 (Parution le 13/09/2013)
  • Dargaud
  • 978-2-505-01124-8
  • 54

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    6350frederic Le 09/12/2019 à 16:35:57

    Un peu decu par les dessins de "MATTEO " car pour parler de Venise , ils me paraissent manquant de" grandeur " , et le scenario sans surprise , bof

    rezone Le 16/06/2015 à 18:18:32

    Franchement keylargo change tes lorgnons car le dessin est très bon, au-dessus de la moyenne en tout cas que bien des productions bâclés dont les éditions Soleil inonde le marché. " ce noircissement outrancier du récit " Alors là je vois pas ???. Très belle histoire digne d'un scénario d'une série TV, d'ailleurs cette BD portée à l'écran serait magnifique. Belle couleur style aquarelle, 2 premiers épisodes bien aboutis, la suite va se faire attendre, un bon 18 sur 20.

    keylargo Le 21/09/2013 à 23:07:29

    J'ai été très déçu par le dessin, faible, et ce noircissement outrancier du récit qui tend presque vers le gore. Le trio amoureux des scientifiques vient comme un cheveu sur la soupe. Aïe!