Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Chroniques de la vigne Conversations avec mon grand-père

16/09/2013 5844 visiteurs 8.0/10 (1 note)

Q uand Fred Bernard demanda une préface à son grand-père pour Les Chroniques de la Vigne, celui-ci lui rétorqua : « Mais qu’est-ce que tu veux que je rajoute Fred ! Le vin, c’est toute ma vie ! ». Il faut dire que les deux hommes sont nés les pieds dans les vignes. Si le premier a finalement embrassé une carrière artistique, le deuxième a exploité les terres familiales en Bourgogne, à Savigny-les-Beaune. Et à quatre-vingt-dix ans, des anecdotes, il en a à revendre.

Pour ceux qui connaissent un tant soit peu l’œuvre de Fred Bernard et les fameuses aventures de Jeanne Picquigny, Les Chroniques de la Vigne ne sont pas si éloignées que cela de la sexy baroudeuse. Jeanne possède elle aussi des vignes et vit, quand elle ne parcourt pas le monde, à Savigny. L'auteur est profondément marqué par son enfance passée sur les célèbres terres viticoles. Si son parcours professionnel l’a conduit vers d’autres lieux, il garde de cette époque une douce chaleur enivrante qu’il a décidé de mettre en images. Il a fallu quinze ans pour convaincre son grand-père d’ouvrir son livre de souvenirs, mais le résultat valait bien cette attente.

Si le vin, dans toutes ses déclinaisons, est bien évidemment au centre de ce gros bouquin de cent-cinquante pages, la famille, au sens le plus large du terme, occupe aussi une place importante. Les courtes saynètes consacrées à chaque scène de vie regorgent d’humour, de tendresse et d’humanisme. On se surprend à ressentir au fil de la lecture de l’attachement pour ce vieil homme. L’empathie de Fred Bernard est décidément communicative. Aux pages souvent très bavardes, succède une autre, muette cette fois, sur laquelle on s’attarde quelques instants avant de parcourir un extrait des Effets psychologiques du vin d’Edmondo de Amicis. La chaleur des peintures renforce le bien-être persistant. Pas de fioriture, très peu de décors, le dessin illustre discrètement le témoignage, essentiel.

Des brèves de comptoir à quelques réflexions plus philosophiques, ce sont des instants de partage qui sont offerts, chacun puisant son bonheur là où il le souhaite. Un livre simple, généreux et terriblement humain.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Chroniques de la vigne
Conversations avec mon grand-père

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.