Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Châteaux Bordeaux 4. Les millésimes

16/09/2013 4821 visiteurs 6.0/10 (1 note)

D epuis son retour au Domaine du Chêne courbe, Alexandra Baudricourt a dû affronter les épreuves les plus variées. La pérennité de l’exploitation viticole n’est toujours pas assurée et proposer à nouveau un vin digne de ce qu’il a été autrefois ne sera pas une mince affaire, tant les bourdes commises pour l’élevage des millésimes précédents se sont accumulées. Par ailleurs, les circonstances de la mort de son père demeurent mystérieuses et l'appui de ses frères n’est pas des plus fiables puisqu’ils se présentent, tour à tour, comme des soutiens ou des obstacles aux projets de la jeune femme. Enfin, s’il est question d’héritage, celui-ci ne s’exprime pas qu’en termes de legs du Château familial, mais aussi de transmission de secrets et de rivalités cultivés au fil des années…

Les millésimes est le quatrième volume de Châteaux Bordeaux et la feuille de route ne varie pas, les points forts et les artifices non plus. Pour peu que l’on goûte aux intrigues familiales et à une forme de tempo réglé comme du papier à musique, le récit se suit sans déplaisir. L’architecture reposant sur des couches successives de révélations synonymes de coups de théâtre, de périodes d’abattement ou d’euphorie auxquels est soumise Alexandra, risque d’en lasser quelques uns tandis que le procédé maintiendra l’intérêt des autres, notamment les amateurs de romances au sens large. L’introduction d’éléments didactiques (les ravages de l’oïdium et le phylloxéra dans le tome 3, les caractéristiques de certains cépages ou les erreurs à ne pas commettre au moment de la vinification dans le dernier en date,par exemple) évite d’ailleurs de jouer uniquement sur le registre des coups bas, des trahisons et des rancunes soigneusement entretenues au sein d’un microcosme un peu étroit. Pour glisser une touche exotique en terre aquitaine, il faut pour le moment compter sur des personnages venus d’Outre Atlantique et noter que deux d'entre eux se sont déjà invités à jouer dans la pièce qui ne compte pourtant que quatre actes. L'intérêt marqué des asiatiques pour les vignobles fera peut-être prochainement tourner un peu la boussole.

Si l’envie de poursuivre la lecture est préservée, c’est aussi parce que la partie graphique se révèle séduisante et particulièrement bien adaptée au genre. Que ce soit pour arpenter les parcelles de vignes, sonder les chais ou flâner dans les rues et les intérieurs bordelais, bien épaulé par une colorisation la plus chaleureuse possible, Espé fait tout ce qu’il faut pour livrer une mise en images suffisamment dynamique et réaliste pour faire oublier quelques situations un rien prévisibles. S’il n’y avait quelques ciels un soupçon trop « photographiques » dans leur rendu, il n'y aurait rien à redire.

Curieux des choses du vin sans oser l’immersion dans les discours trop techniques, amateurs de récits romanesques plus que de reportages en bande dessinée, de réalisme sans aller jusqu’à réclamer des témoignages, Châteaux Bordeaux vous est destiné. Au vu du nombre de nouveautés proposées par nos librairies en cette période de Foire aux vins, le thème semble en vogue et il doit y en avoir pour toutes les attentes. Ensuite, c’est comme en matière de distribution, où l’on trouve d’un côté les partisans de l’étiquette Bordeaux (ou Bourgogne) comme une marque et, de l’autre, les passionnés attachés à l’identification de la plus petite exploitation, y compris si le potentiel commercial auprès des non-initiés et des marchés étrangers en pâtit. Alors êtes-vous plutôt Les ignorants (Futuropolis) signé Davodeau, Châteaux Bordeaux (Glénat) de Corbeyran, Chroniques de la vigne (Glénat) rapportées par Bernard ou Les fondus du vin (Bamboo) de Cazenove et Richez ?

La chronique du tome 1 Le domaine

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Châteaux Bordeaux
4. Les millésimes

  • Currently 2.92/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.9/5 (51 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    fabiengidon Le 07/05/2014 à 22:27:09

    je viens de lire les 3 premiers albums de cette série et je dois dire que je n'en retiens pas grand chose.
    Le scénario oscille entre un côté saga de l'été (mais là ça vaut à peine un vieil épisode de dynastie) et un côté documentaire sur le vignoble bordelais (mais là on n'apprends rien !!)
    Lisez plutôt les ignorants de Davodeau...

    rougealevre Le 03/03/2014 à 05:24:16

    Bon album. Le rythme est toujours le même, un peu gentillet. On aimerait que le scénario soit un peu plus musclé mais l'album est très agréable à lire. On passe toujours un bon moment au milieu du monde vinicole.

    roch59 Le 07/09/2013 à 14:13:36

    Le scénario est plaisant, les couleurs et les décors sont vraiment réussis, mais le dessin des personnages , à part les lignes pures d'Alexandra, est très moyen...Il y a aussi quelques longueurs inutiles, mais globalement je reste intéressé par ces 4 1ers albums...La belle Alex a du mal à s'imposer émotionnellement au lecteur, tant sa vie affective et amoureuse est aussi plate qu'une limande...Néanmoins le nectar de Bacchus est un thème bien présenté et mis en couleur, ce qui rend cette série sympathique...