Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Jonathan 16. Celle qui fut

05/09/2013 5297 visiteurs 7.0/10 (1 note)

D e retour en Inde après son aventure au Japon (cf. Atsuko), Jonathan remonte le sous-continent pour gagner Delhi et, sa décision est prise, s'envoler vers l'Europe. Au hasard d'un arrêt forcé du train, il tombe sur un surprenant artefact tout droit sorti de son passé. Ce messager des Deva vaut bien un détour...

Pour le grand plaisir du fan, Cosey lève le voile sur une partie de la jeunesse de son héros emblématique ! Cette petite plongée dans l'adolescence de Jonathan – qui rappelle, toute proportion gardée, celle qu'avait proposée Yves Sente à propos de Philip Mortimer dans Les sarcophages du Sixième Continent -, est rafraîchissante et remplie de clins d’œil brillants (les albums de BD !). Il est presque dommage que le scénariste n'y consacre que si peu d'espace. En effet, si les aller-retour entre présent et passé sont parfaitement maîtrisés, le récit contemporain est nettement moins percutant et repose, à plusieurs reprises, sur des effets de manche un peu trop téléphonés. Malgré ce bémol quasiment secondaire, Celle qui fut est des plus agréables à lire. L'auteur évite notamment de jouer sur la nostalgie. Jon repense bien à un épisode lointain de sa vie, mais sans regret et, surtout, avec un but bien concret.

Pour les yeux, c'est également un délice. Le dessinateur a « déniché » un nouveau terrain de jeu avec l'Uttarakhand, région située dans les contreforts de l'Himalaya. Forêts de pin, rhododendrons géants et lacs scintillants sont au programme. Fruit du travail d'un vrai voyageur, les planches fourmillent de scènes et de détails de la vie de tous les jours. Résultat, l'immersion est totale. De plus, mais c'est une constante dans l’œuvre de l'Helvète, la mise en page est exemplaire et la narration d'une lisibilité parfaite.

Tentante invitation au voyage, ce seizième tome des pérégrinations de Jonathan (et de son créateur) fait du bien au karma. À lire, en écoutant, comme d'habitude, un peu de musique...

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Jonathan
16. Celle qui fut

  • Currently 3.47/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (15 votes)

  • Cosey
  • Cosey
  • 09/2013 (Parution le 06/09/2013)
  • Le Lombard
  • 978-2-8036-3322-7
  • 54

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    GuillaumeBD69 Le 20/12/2015 à 21:05:56

    Encore du grand Cosey pour ce dernier album. On retrouve les images empruntes de jaune et le souci du détail. Vivement le prochain album. (Il manque juste un peu de montagne dans celui-ci mais c'est un très bel album).

    Hugui Le 28/09/2013 à 23:06:20

    Du Jonathan pur sucre, avec voyage au hasard des incidents et des rencontres, retour dans la passé et ses souvenirs de pensionnaires pour rechercher une jeune fille mystérieuse.
    Les images sont toujours très léchés et rendent bien l'ambiance de l'Inde où on est toujours heureux d'accompagner Jonathan.