Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La terre des Vampires 1. Exode

01/08/2013 17457 visiteurs 7.0/10 (1 note)

L a Terre a subi une catastrophe, la lumière solaire est maintenant obscurcie en permanence par un épais voile nuageux. Ce nouvel environnement a permis aux vampires de prendre possession de la planète et la race humaine est en voie d’extinction. Dans une ville espagnole, deux adultes ont recueilli quatre enfants et tentent de survivre. Les provisions venant à manquer, ils doivent tenter une sortie pour rejoindre un bastion humain. Aucun monstre n’ayant été aperçu depuis quelque temps, le péril semble faible. Toutefois, le danger ne tarde pas à surgir et les survivants du petit groupe doivent leur salut à l’intervention de Nil. Ce sauveur a rapidement un comportement suspect et révèle des capacités bien étranges.

Le scénariste de l’excellent Manoir des murmures revient avec un récit post-apocalyptique dans lequel évoluent des créatures chères à Bram Stoker et Anne Rice. Cette annonce peut faire frissonner tant le gros blockbuster hollywoodien semble proche. L’aspect « survival » - la traversée de l’Europe sous la menace des suceurs de sang afin d’atteindre un hypothétique havre de paix - peut bien sûr y faire penser. Cependant, l’habilité de la narration sort bien vite l’album des standards du genre grâce, d’une part, à une intéressante définition des personnages et, d’autre part, aux zones d’ombres qui entourent Nil. Les quelques flashbacks qui le concernent font naître une réelle envie d’en savoir plus, de même que le fait que certains anciens compagnons tiennent à ce qu’il réintègre leur clan.

Cette fluidité se trouve renforcée par le travail de Manuel Garcia. Fort de son expérience chez Marvel (Avengers, Mystique), DC Comics (Robin, spectre) ou Dark Horse (Star War Galaxy), le dessinateur espagnol livre un dessin réaliste, nerveux et expressif, au cadrage bien choisi. Agrémentée des couleurs de Javi Montes, l’ambiance de ce monde en pleine décrépitude est palpable.

Par la qualité de la composition et du graphisme, ce tome d’introduction est une réussite.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La terre des Vampires
1. Exode

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (28 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 05/09/2020 à 11:00:28

    Les histoires de vampires en bande dessinée se multiplient. Dans ce flot, il faut alors savoir déceler une certaine originalité. Or, cette série en manque malgré un concept original dans le genre road movie horrifique.

    Nous sommes dans un monde apocalyptique qui a été ravagé par l’émergence des vampires sur le même mode des morts-vivants. Et là encore, on va prendre le gentil vampire qui s’opppose à ses congénères et qui va aider un groupe d’humain composé d’une femme et des enfants. Bref, tout ce qu’il y a de plus bateau.

    Je pointe par conséquent le manque d’originalité dans le scénario qui ne fait que reprendre des concepts existants et retravaillés pour coller au genre. Bref, c’est très convenu. Maintenant, la lecture n’a franchement pas été désagréable. Il faut le prendre comme une sucrerie qu’on avalera très vite. Cela reste un divertissement de qualité.