Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Fatale (Brubaker/Phillips) 2. La main du diable

29/07/2013 5336 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

M iles, un acteur de seconde zone, recherche Suzy, une amie qui peut lui fournir de la blanche. Toutefois ses projets vont être modifiés car il la retrouve blessée et en pleine crise d'hystérie. Ellle vient d’assassiner deux hommes. Parmi eux, le frère Stane, un membre de l’église de la Méthode, une secte qui a embrigadé la jeune fille. Les deux jeunes gens en fuite atterrissent chez Joséphine. Celle-ci vit recluse, séparée de Hank et persuadée, à tort, que ses démons ont disparu. Ils rôdent à sa recherche et elle vient de leur offrir une chance de la retrouver.

Deuxième opus pour cette aventure aux frontières du polar et du fantastique. Le premier avait pu dérouter, voire rebuter, certains amateurs du duo de Criminal. Beaucoup d’éléments étaient brassés sans qu’une véritable ligne directrice ne se dégage. De plus, l’introduction de l’étrange, en particulier du fait d’un visuel peu inspiré, avait un petit côté série Z, celui que l’on retrouve dans ces vieux films d’horreur aux effets spéciaux « en carton-pâte ».

Rien de tout cela ici ! Les bases sont maintenant bien établies. Ed Brubaker concentre sa narration sur Jo, dans les années 70. Elle découvre avec effroi que les monstres ne sont pas détruits et qu’elle est à nouveau en danger. Toutefois, avant de fuir, elle veut récupérer un livre détenu par Hansel, le gourou de la Méthode, qui n’est autre que l’être tentaculaire qui la convoite. Le talent du scénariste offre un récit vif, acéré, où le surnaturel n’a finalement que peu d’importance. Il est surtout contenu dans la capacité de séduction de Jo dont la personnalité se dévoile un peu plus. Une nouvelle fois, l’auteur brille par sa capacité à définir des êtres, à croiser les destins et à maintenir la tension et le suspense. Les planches consacrées à Nicolas Lash sont peu nombreuses mais terriblement efficaces. L’unijambiste fuit les entités qui ont provoqué son accident et se fait voler le manuscrit de Dominic Raines. Cet évènement aboutira à un cliffhanger des plus affriolants.

Sean Phillips est également en grande forme et exprime toute sa virtuosité pour créer des ambiances. Finis les dérapages sur les visages – en particulier sur celui de la femme censée être fatale –, ses gros plans, son cadrage et son découpage retrouvent toute leur pertinence et leur efficience.

Ceux qui avaient succombé dès le premier tome seront fatalement séduits. Quant aux autres, ils auraient tort de ne pas offrir une seconde chance à une série qui réserve manifestement encore bien des surprises.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Fatale (Brubaker/Phillips)
2. La main du diable

  • Currently 4.15/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    sebastien01 Le 02/06/2019 à 00:04:13

    Dans ce deuxième tome, on retrouve notre narrateur malmené par des événements qui le dépassent et un nouveau pan de l’histoire aussi étrange que violente de Jo femme fatale (Fatale 2012, #6-10).

    L’histoire se situe cette fois-ci à Los Angeles en 1978 et Josephine reprend goût à une vie tranquille. Jusqu’au jour où elle voit débarquer dans son jardin Miles, un acteur raté, et sa femme Suzy, porteur d’un film amateur qui va les poursuivre tout au long de l’histoire. Car la secte rencontrée dans le premier tome a refait surface sous le nom d’Eglise de la Méthode et continue à traquer tout aussi violemment qu’auparavant l’éternelle jeune femme...

    Le scénario joue une nouvelle fois la carte de la séduction et des pouvoirs occultes. Il est toujours plaisant de découvrir par petites touches le passé de Jo et on comprend un peu mieux les liens qui tendent à l’unir au narrateur. Toutefois, il y a également toujours ce petit côté série B caricatural dans la manière dont Ed Brubaker traite du satanisme. Un aspect qui dénote malheureusement avec le reste du polar ; Fatale n’est assurément pas au niveau de Criminal.

    Quant au dessin, il est toujours le fruit du travail de Sean Phillips et, bien qu’il soit dans l’ensemble très correct, certaines cases, certains visages manquent encore de précision et d’uniformité.

    BIBI37 Le 29/08/2013 à 13:37:44

    Même impression avec le tome 2.
    A croire que l'hésitation des auteurs entre horreur et polar semble faire du tort à l'ouvrage.
    Dommage.
    5/10.