Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Losers (Diggle/Jock, Semic) 1. Tome 1

06/01/2005 7716 visiteurs 5.8/10 (4 notes)

L es cinq membres d'un commando d'intervention sont considérés comme morts pour la CIA après avoir été trahis par un responsable hiérarchique. Décidés à trouver le coupable, à se venger et par la même occasion être réhabilités, ils s'attaquent à l'agence américaine en tentant de la priver de ses sources principales de revenus illégaux : la drogue et le trafic d'armes. La guerre est ouverte… et rouge sang !

Ne cherchez pas de supers héros dans ce comics, il n'y en a pas. Cela permet d'ailleurs, à ceux qui douteraient encore, de prouver que comme le manga n'est pas fait que de kung-fu et de lycéenne à petite culotte blanche, la bd américaine n'est pas faite que de corps bodybuildés en collant. Pas de super héros donc, mais tout de même quelques super "men" qui luttent contre ce que recèle de plus écœurant la CIA.

C'est une lecture à deux niveaux que nous offrent Andy Diggle et Jock. La première permet de savourer l'action formidablement mise en scène, avec un cadrage cinématographique digne de Tarentino. Le deuxième niveau est un peu plus politisé, avec une dénonciation des pratiques frauduleuses de la CIA et de son hypocrite combat contre les cartels de drogue et les dictatures soi-disant détentrices d'armes de destruction massive. Organisations et gouvernements que cette même agence se charge d'approvisionner en marchandises en tout genre contre une substantielle rémunération.

L'alternance d'action et de réflexion des différents protagonistes sur le bien-fondé de leur "mission", renforce l'intérêt de cet album qui se transforme ainsi en pamphlet anti-corruption de l'administration américaine. L'équilibre étant tout de même rétabli part un fort patriotisme et un attachement sans faille aux valeurs qui ont fait ce pays. Ca, on a du mal à y échapper !

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
5.8

Informations sur l'album

Losers (Diggle/Jock, Semic)
1. Tome 1

  • Currently 3.86/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (22 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Al Simmons Le 15/07/2010 à 09:38:31

    Les fans de comics en auront pour leur argent, pour une édition antérieure aux albums Panini et bien moins chère, mais qui s'en est arrêtée là, malheureusement !
    L'action est le mot d'ordre, ça pète de partout et le dessin et les couleurs confèrent un côté spectaculaire très réussi.
    C'est speed, violent et finalement assez jouissif !

    le spectre Le 31/12/2007 à 12:07:39

    J'ai bien aimé cet album même si il est loin d'être irréprochable. Le dessin est particulier, je ne sais pas si c'est de la facilité ou la main du dessinateur mais c'est assez étrange. Le coloriage est trés... contrasté mais bizarrement agréable. Le scénario est un peu "énaurme" mais bon on est dans le comics. Sympa.