Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Manolis

17/06/2013 4008 visiteurs 4.0/10 (1 note)

A lors que les cendres de la Première Guerre mondiale sont à peine refroidies, la Turquie s'embrase. L’Empire Ottoman, faisant partie des perdants du conflit, voit son territoire mis sous tutelle, l'Angleterre, la France et la Grèce se partagent ces immenses étendues. Mustafa Kemal ne l'entend pas de cette oreille et organise la résistance. Entre 1919 et 1923, à la tête de ses troupes, il va reprendre le contrôle de son pays et créer une Turquie laïque et moderne. Loin de ces considérations nationalistes, ces bouleversements géopolitiques sont synonymes d'exode, de séparations et de larmes pour Manoli et sa famille, des Grecs installés depuis des temps immémoriaux en Asie Mineure.

Manolis, adaptation du roman éponyme d'Allain Glykos, narre, avec force pathos, le devenir d'un jeune garçon – inspiré par le père de l'auteur - après que son village a été détruit par les forces turques. Plus largement, l'album lève un petit coin du voile de ce qui a été appelé la « Grande Catastrophe », épisode tragique qui vit plus d'un million et demi de personnes déplacées (expulsées est peut-être un mot plus juste) d'Anatolie, Smyrne devenant Izmir dans la foulée. Oui, la situation a été terrible, des populations entières ont été massacrées et les conditions de vie des réfugiés dans une Europe en pleine crise économique ont été éprouvantes. Le rappel historique est salutaire. En revanche, la manière n'est guère convaincante tant le ton du récit joue sur la pitié et le larmoyant. En outre, la narration reste tellement centrée sur le héros que le contexte général en devient presque secondaire. Résultat, au lieu d'un récit personnel synthétisant un drame pan-national, l'ouvrage se résume à un témoignage familial, certes touchant, mais sans grande envergure. Les quelques tentatives pour élargir le propos restent d'ailleurs bien maladroites. Ainsi, au lieu de la sublimer, l'intéressant parallèle que trace le scénariste entre l'Odyssée d'Ulysse et celle de Manolis, la rapetisse en renforçant son côté anecdotique.

Jeune dessinateur en devenir, Antonin Dubuisson possède déjà un bon coup de pinceau. Décors, personnages et mise en scène sont bien en place à défaut d'avoir beaucoup de caractère. En effet, ce dernier est en encore sous l'emprise de nombreuses influences – Frederick Peeters, Manu Larcenet et Craig Thompson viennent immédiatement à l'esprit – et offre quasiment un travail de copiste. Il évite néanmoins le plagiat direct, même s'il utilise sans vergogne des formules déjà éprouvées par ses pairs plutôt que d'en développer de nouvelles. Passé outre ce défaut propre aux premières œuvres, la lecture reste agréable.

Transition hasardeuse de l'écrit à la BD ? Peur de mal faire ? Sans démériter sur le fond, Manolis souffre d'une réalisation formatée et d'une écriture dolente. À lire en connaissance de cause.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Manolis

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (3 votes)

  • Antonin
  • <N&B>
  • 05/2013 (Parution le 01/05/2013)
  • Cambourakis
  • 9782366240405
  • 192

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.