Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Luuna 8. L'Attrapeur de rêves

13/06/2013 10279 visiteurs 4.0/10 (1 note)

L a nuit de son initiation, la nuit d'Unkui, la nature est en folie. Luuna se lance à l'attaque des sachems maudits qui tentent de réveiller le démon avant de rencontrer son totem. Cette fois-ci, au lieu des habituels loups noir et blanc, il se matérialise dans un être unique de couleur grise. La jeune fille a réussi son voyage dans le temps : la malédiction est levée. Mais bien vite, les cauchemars reviennent et, obsédée par la venue des Vikings, Luuna commet à nouveau l'irréparable, seulement cette fois, elle ne pourra plus accuser le mauvais sort de l'y avoir poussée.

Avec ce huitième tome en forme de remake, la boucle semblait bouclée. Or c'est un autre cycle qui démarre. Revenue dans son passé, Luuna tente de rejouer à son avantage les événements du premier volume. Malheureusement, le charme qui avait séduit les premiers lecteurs de La nuit des totems semble brisé. Kéramidas se serait-il cassé le poignet ou a-t-il embauché un stagiaire maladroit ? Truffé d'erreurs anatomiques (cou disproportionné, dos désarticulé, épaules et bras de catcheuse qui redeviennent normaux quelques cases plus bas), son trait anime une Luuna haineuse, méconnaissable par son expressivité réduite à un abominable rictus. À demi hystérique, ravagée par la colère, elle crie, tempête et bastonne de façon mécanique. C'est peut-être un effet voulu par les auteurs de traduire ainsi la corruption de leur personnage. Hélas, ils y perdent en empathie. En effet, il devient difficile d'éprouver de l'attachement pour cette Paumanok excessive, arrogante, devenue quasi inhumaine, et même à la fin, lorsqu'elle découvre la cause de son infortune, le « Vas-y, saute, tu manqueras à personne » sonne comme une révélation. Par les épreuves qu'elle a traversées, Luuna est devenue détestable, et pas seulement aux yeux de ses amis Pipintus. Décevant, car le cadre demeure somptueux et magique à l'instar de l'apparition surnaturelle d'Heyoka, l'esprit menteur.

Avec son arrière-goût de bâclé, le dernier opus de cette fantasy amérindienne emblématique aurait mérité un peu plus de travail tant sur le dessin que sur la psychologie de son héroïne. Dommage.

Lien vers la chronique du tome 4

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Luuna
8. L'Attrapeur de rêves

  • Currently 3.62/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.