Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

E t si, à Hollywood, le destin n’existait pas ? Si tout était écrit, scénarisé dans les moindres détails ? Billy est de ceux qui imaginent des vies, Scarlett de celles qui les vivent !

Sorti en 2009 sous le titre Hollywood Boulevard, ce qui deviendra la première partie d’Une vie à écrire n'a pas véritablement trouvé son public. Le triptyque initial se transforme alors en… diptyque, ce qui impose à Jérôme Félix de refondre intégralement un scénario déjà rédigé. Entre-temps, Ingrid Liman est partie sur d’autres projets et la parution du second (et dernier) opus tarde. Les années passant - trois ans et demi - et le consumérisme ambiant aidant, sa sortie s’avère financièrement et éditorialement problématique. Finalement, décision est prise de sortir… un one-shot !

Au travers de Scarlett et Billy, le scénariste de L’héritage du diable s’emploie à décrypter les méandres de l’usine à rêver en Technicolor qu’est Hollywood. Dans ce nouveau Far-West où le box-office fait plus de morts que les colts, toutes les victimes sont consentantes pour se brûler les ailes aux feux des sunlights. À ce petit jeu de massacre, il demeure cependant difficile de démêler le mythe de la fiction. Entre affairisme, vices, drogue, meurtres et autres turpides du même acabit, la probité de Scarlett passerait pour anachronique si, finalement, elle ne lui ouvrait pas les portes d’un avenir meilleur. Clap de fin !

Dans ce monde où le physique sert à autre chose qu'à impressionner la pellicule, le trait d’Ingrid Liman fait merveille et les silhouettes élancées et terriblement féminines de ses comètes d’un jour sont superbes. Toutefois, le traitement, parfois presque caricatural, de certains représentants de la gent masculine perturbe l’esthétique ambiante de ces quatre-vingt-quatorze-planches.

Au final, Une vie à écrire se révèle (trop) dense dans sa deuxième partie, sans que cela se révèle suffisant pour convaincre.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
4.3

Informations sur l'album

Une vie à écrire

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Hugui Le 14/08/2013 à 18:54:06

    Cela valait la peine d'attendre la suite d'Hollywood Boulevard car cela fait un tout cohérent et diablement prenant, avec des dessins de toute beauté d'Ingrid Liman. L'histoire de ces deux innocents qui se brûlent les ailes aux boniments du monde du cinéma est très bien raconté et les personnages nous touchent.
    Le talent d'Ingrid est certain et on aimerait bien la revoir.
    La note de la chronique est bien trop sévère !

    herve26 Le 24/06/2013 à 23:10:30

    Hasard de mes lectures, peut-être que non, je venais d'achever le récit de Kenneth Anger "Hollywwod Babylone", quant j'ai découvert ce one shot remanié "une vie à écrire" de Liman et Felix
    Fort bien documenté, ce récit retrace l'ascension d'un scénariste et d'une starlette dans le monde impitoyable du cinéma d'Hollywwod des années 30. A travers la recherche d'une nouvelle star pour incarner Cléopatre, on retrouve l'obsession du génial David O Szenick pour la recherche ,à travers tout le pays, de sa Scarlett O'Hara, future héroïne de son film mythique "Gone with The Wind", mais on trouve aussi dans cet album des procédés plus sordides pour attirer des jeunes filles dans les griffes des producteurs d'Hollywood.
    D'ailleurs ce récit mèle , tout au long de la lecture, fiction et réailté: entre le proçès , véridique d'Errol Flyn et la séparation de Clark Gable avec Carole Lombard (faux car il était amoureux fou de sa femme, et son accident mortel en avion rendra Clark Gable inconsolable), nous oscillons dans un monde où le mensonge l'emporte souvent sur la réalité.
    Derrière une superbe couverture, se cache une histoire fort bien dessinée et qui renvoie vers un univers tout de même très intriguant.
    Une lecture assez agréable.

    Doktary Le 01/06/2013 à 22:17:52

    Un scénario original, un dessin et des couleurs classiques mais très réussis. Comme quoi la bonne BD n'est pas limitée aux auteurs célèbres et aux grosses maisons d'édition. Un bémol: l'orthographe, ce qui ne devrait absolument jamais arriver mais qui peut se corriger en deuxième tirage. Les illustrations de fin d'album sont splendides.