Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les cosaques d'Hitler 1. Macha

31/05/2013 6392 visiteurs 5.0/10 (1 note)

J anvier 1970, Edward regarde une voiture s’éloigner du manoir, ressasse des souvenirs et met fin à ses jours. Vingt-cinq ans plus tôt, à la sortie de la guerre, il est affecté, avec son ami Nicolas, à la surveillance d’un camp de prisonniers en Autriche. Quelle n’est pas la surprise des deux jeunes gens de constater que les internés sont russes. Il s’agit de Cosaques qui ont rallié Hitler, non pas par conviction, mais par haine et peur de Staline. Les relations entre geôliers et détenus sont empreintes de respect et de sympathie. De plus, la présence de la belle et très fière Macha contribue à rendre encore plus agréable cette mission. De leur côté, les apatrides attendent que l’empire britannique leur donne une terre où vivre. Malheureusement, la compromission et la trahison vont bientôt faire d’eux des oubliés de Yalta.

Valérie Lemaire propose un scénario autour de faits réels méconnus, sans doute parce qu’ils sont peu glorieux pour nos démocraties. La curiosité est éveillée par cette trame, mais les choix narratifs peinent à convaincre. Ce tome joue sur deux tableaux : l’aspect collectif et historique d'un côte, et les drames individuels de l'autre. Pour le premier, les informations données sont peu importantes – quelques précisions sur les conditions dans lesquelles les Alliés ont accédé aux exigences de Staline auraient été les bienvenues –, se limitant à répéter que ce peuple ne partage pas l’idéologie nazie. Pour le second, l’idylle qui va se nouer entre Macha et Nicolas manque également d’épaisseur, ressemblant presque à une amourette de vacances entre deux adolescents. En outre, les flashforward qui jalonnent le récit ne sont pas particulièrement bien amenés, sans parler de l’absence de différenciation graphique avec le temps principal du récit.

Le ressenti au niveau du travail d’Oliver Neuray est lui aussi mitigé. L’apparence générale reste élégante et fluide. Par contre, les visages trop lisses et peu expressifs ainsi qu’une mise en couleur manquant de subtilité n’aident pas à éprouver de l’empathie pour les protagonistes.

Trop froid et brouillon, cet album laisse pourtant des regrets, car le potentiel est là. Il est difficile de ne pas avoir envie de connaître le destin de Macha et de ses concitoyens, ainsi que de comprendre le rôle trouble qu’Edward a pu y jouer.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Les cosaques d'Hitler
1. Macha

  • Currently 3.58/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (24 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 21/11/2020 à 21:22:57

    Au début de ma lecture, j'ai été un peu dubitatif. L'entrée en matière est plutôt commune même si l'action est là. C'est par la suite que les choses ont commencé à être un peu plus intéressantes. On fait la connaissance du peuple cosaque en apprenant le choix à contre-coeur de servir dans l'armée d'Hitler contre celle de Staline. On comprend les raisons et les motivations petit à petit en même temps que le héros qui n'a au départ que de l'aversion pour ces gens.

    L'action se situe à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, qui est une période peu abordée généralement. On se concentre sur la guerre mais pas sur la résolution de ce conflit et les conséquences que cela a pu entraîner. Aussi, on apprend la trahison de la Grande-Bretagne par rapport au sort de ces prisonniers promis à une mort certaine dans les goulags communistes.

    J'ai aimé car j'ai appris des choses assez méconnues. Et puis, il y a de la romance pour agrémenter le tout. Je suivrai la suite avec plaisir. Les ventes sur ce premier volume n'ont pas été satisfaisantes. Espérons que cela ne sera pas un argument pour ne pas conclure. Il faut dire que la couverture n'était pas très engageante et le dessin peut présenter quelques maladresses. Pour autant, cette thématique du rapatriement des réfugiés par la force mérite lecture.

    FUM2014 Le 19/03/2014 à 14:47:10

    Voilà un thème sur lequel la BD n’a pas beaucoup travaillé, et c’est un coup de maître pour ce 1er volet d’un diptyque annoncé comme excellent. Le dessin et les couleurs sont très beaux et le scénario, avec la passion entre la belle et indomptable cosaque , en tenue traditionnelle et Nicolas, le séduisant lieutenant en Kilt, bien que dramatique, est développé avec la plus grande maîtrise. Vraiment à lire.

    Anaba Le 08/06/2013 à 13:49:08

    C'est dans l'ensemble une bonne bd, que j'ai lu avec beaucoup de plaisir et je ne me suis jamais ennuyée au cours de ma lecture. Arrivée à la fin du livre, on a qu'une hâte découvrir la suite assez impatiemment. Il y a juste les dessins, qui m'ont un peu déçu. Cela reste quand même, une bonne découverte !

    roch59 Le 25/05/2013 à 17:17:11

    Le thème est novateur et les personnages de cet album sont accrocheurs...Le dessin manque peut être un peu de nervosité mais il est agréable et les couleurs superbes...Le scénario est fluide, rythmé et bien découpé dans des cases qui s’enchaînent parfaitement...Les nombreuses interrogations de ce premier volet du diptyque nous font attendre le second avec impatience...La troublante et dynamique Mascha et le candide Nicolas sont attachants...Très agréable moment de lecture