Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les fables de l'Humpur 1. Les Clans de la Dorgne

12/04/2013 5992 visiteurs 5.7/10 (3 notes)

V éhir, un jeune grogne, ne parvient pas à se satisfaire des pratiques de sa communauté. Révolté, il s’enfuit dans la forêt au risque de finir mangé par ceux qui asservissent son peuple. Il est recueilli par Jarit, un autre banni, qui va l’instruire et lui faire découvrir que, non seulement, les dieux humains étaient bien réels et dépourvus de toute trace d’animalité, mais, surtout, qu’ils existent toujours. Peu après, succombant à l’attaque de trois hurles, des créatures à tête de loup, le vieillard convainc son protégé, qui n'a pu le sauver à temps, de partir à la recherche de l’Humpur.

Pierre Bordage adapte son roman éponyme, exercice qui n’est pas toujours aisé. Les choix narratifs qu’il effectue, ont de quoi perturber, en particulier ceux qui ont lu son œuvre. L’auteur choisit de se passer de texte explicatif, rendant ainsi les transitions un peu sèches. Ce faisant, il privilégie le rythme au détriment du contexte. Pourtant, l’univers créé, entre anticipation et fantasy, est rapidement fascinant. Cette terre où des êtres perdent peu à peu leur humanité pour ressembler à des animaux, ce mythe de l’homme pur interpellent, voire fascinent. Dans ce déséquilibre entre attirance et goût de trop peu, la découverte de cette histoire reste plaisante même si le langage, sorte de vieux français, peu également gêner.

Compte tenu de ce défaut de définition de l’environnement, il appartient à Olivier Roman de donner corps à ce monde fantasmé. Sa prestation est globalement convaincante, notamment en ce qui concerne la caractérisation des hybrides, même si les décors manquent parfois de soin et les attitudes des protagonistes de dynamisme.

Certes quelque peu bancal, ce récit conserve, néanmoins, un fort pouvoir attractif.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

Les fables de l'Humpur
1. Les Clans de la Dorgne

  • Currently 4.08/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Igalma Le 18/05/2013 à 18:30:08

    Pierre Bordage fait partie des romanciers que je suis les yeux fermés. Sensible, imaginatif, il trouve les mots justes pour décrire le pire comme le meilleur de l'humanité, le glauque comme le superbe, il joue sur mes peurs et angoisses primaires. C'est lui qui à mes yeux a écrit le plus beau space opéra : les guerriers du silence.
    En bon fan, je déteste l'adaptation par principe et je confirme cette règle pour l'adaptation des guerriers du silence, le graphisme ne rendant pas justice aux merveilles et émotions suscitées par la prose de l'écrivain.

    Les fables de l'humpur n'est pas son roman le plus accessible. D'abord à cause de la barrière de la langue, un patois d'oïl mélé aux néologismes et ensuite parce qu'on ne découvre pas tout de suite la nature d'homme bête des héros. Bordage présente un monde féodal post apocalyptique structuré selon la chaîne alimentaire, les comestibles au service des carnivores.
    Cette adaptation est une bonne surprise, peut-être parce qu'elle est réalisée par l'auteur original. On y retrouve toute l'ambiance et la tension du roman. Le dessin est convainquant et facilite l'immersion.
    Bref, une bonne BD un peu à part dans le domaine héroic fantasy, un accès facilité à l'oeuvre pour ceux que la langue rebute, et même les vieux fans grognons dans mon genre s'y retrouvent.

    Bonne pioche et merci à celui qui a pris le risque de me l'offrir.