Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Après-Guerre 1. L'espoir

14/03/2013 4256 visiteurs 5.0/10 (2 notes)

E urope, 1947. Deux ans après la Libération et la chute du Reich, la reconstruction commence à peine. L'alliance de circonstance entre l'Est et l'Ouest a fait long feu et la Guerre Froide s'installe. Dans leur petit coin de pays, les habitants de la Goffe sont en émoi. En effet, la nouvelle vient de tomber : Assunta est vivante, elle est prisonnière dans un camp en Russie !

Warnauts et Raives ajoute un nouvel épisode aux Temps nouveaux. Alors que cette histoire se concentrait sur la Belgique, l'action d'Après-guerre se déroule à travers l'Europe. Plus que le sort des individus, c'est l'évolution géopolitique du continent qui sert de fil conducteur. À force de multiplier les rappels historiques, les auteurs ont un peu trop mis de côté ce qui avait fait le charme de leur opus précédent : les personnages. Entre Berlin, Paris et Moscou, les quelques retours dans la vallée de l'Aisne sont bien trop brefs et les seconds rôles (Thérèse et même Joseph) sont pratiquement réduits à de simples caricatures d'eux-mêmes. Le profond ancrage dans les moments difficiles qui ont directement suivis la fin de la guerre est néanmoins très intéressant et décrit avec précision. Par contre, ce choix narratif, marqué par un ton presque didactique, écrase les protagonistes et la lecture.

Heureusement, graphiquement, les deux auteurs continuent d'offrir un travail de haut niveau. Si le trait est précis et la mise en scène bien pensée, c'est vraiment plus dans le rendu des atmosphères (la campagne, les villes, les saisons) que leur talent combiné s'exprime le mieux. Les quelques pages « parisiennes » sont à cet égard tout à fait extraordinaires. Des quais de Seine aux caves de Saint-Germain-des-Prés en passant par les intérieurs bourgeois, la capitale française est pétillante de vie.

Après-guerre devrait séduire les amateurs de fictions historiques.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Après-Guerre
1. L'espoir

  • Currently 3.57/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (23 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Blackfrag Le 23/03/2015 à 19:18:14

    les couleurs sont sublimes , l'histoire et les nombreux personnages en font une lecture complexe et les dessins sont inégaux d'une case à l'autre ( les petites cases sont baclées niveau visage notamment ) mais ça reste une lecture correct

    Cooltrane Le 30/04/2013 à 23:56:53

    Cet album pourrait très bien s'appeler Les Temps Nouveaux T3, car il est la suite logiques des événements vécus dans ce diptyque, en reprenant bien des personnages. Malgré un déplacement partiel du lieu principal de l'action (on passe des Ardennes Belges vers Berlin pour y revenir), les auteurs nous réintroduisent le personnage de Nina (l'Innocente), bien que dans ce tome-ci, sa présence est minime et même quasi insignifiante. Il faut probablement y voir plus un clin d’œil, qu'une véritable convergence des histoires, car tout indique que l'histoire au prochain tome se tournera vers l'aitre monde (communiste) pour libérer la belle républicaine anti-franquiste Assunta. Un bémol (de taille): les planches explicatives du contexte belge et international de l'époque, qui bien qu'indispensable à la compréhension du récit, détourne notre attention et peut dérouter. Il eu mieux valu nous faire un dossier documentaire en annexe en dehors dessinée.

    Bien que la lecture du diptyque Les Temps Nouveaux ne soit pas obligatoire, elle est fortement conseillée , ne fut-ce que pour mieux cadrer les personnages principaux et leur psychologies. Comme dans bcp de bouquin du tandem Warnauts et Raives, il faut suivre de très près et souvent retourner en arrière pour comprendre toutes les subtilités de l'histoire, qui parfois ressemble à un bon téléfilm ou une mini-série d'été de qualité (gaffe, en général, je suis mauvais public TV). Mais ne vous y trompez pas, comme beaucoup de BD signées W/R, il vous faudra une vigilance et une attention de tous les instants pour capter le récit qui finira surement de façon ouverte. Rien de transcendant de notre duo, mais bien dans leur moyenne habiuelle.

    Hugui Le 25/04/2013 à 16:29:10

    Lu sans avoir fait le lien avec les temps nouveaux, relu ensuite ainsi que l'innocente puisqu'on y reparle de Nina, donc de très bons moments dans l'univers des Warnauts-Raives qui correspond tout à fait à ce que j'aime, des sentiments forts, un fonds historique solide et un dessin et des décors qui nous font plonger dans l'époque.
    Mais l'histoire est bien plus compréhensible après avoir relu les temps nouveaux, et il faut surement attendre le deuxième tome pour se faire une opinion définitive.
    Mais comme chez les auteurs les histoires n'ont jamais vraiment de fin, comme dans la vie, cela reste telle quelle une lecture intéressante.

    dorsetshire Le 11/04/2013 à 15:57:00

    Faisant suite au diptyque 'Les Temps Nouveaux', ce premier tome aborde essentiellement le thème de la guerre froide qui apparaît ici clairement latante.
    Alors que les deux tomes précédents faisaient la part belle aux personnages, ce premier tome retrace de manière plus didactique les prémices de la guerre froide avec une intrigue qui me semble plutôt secondaire : Assunta Lorca, amante de Thomas est prisonnière dans un camp russe et il s'agit de la libérer.
    L'ouvrage reste de belle facture avec une mention particulière pour les dessins qui sont splendides ( en particulier les vues de Bruxelles et de Berlin en pleine reconstruction).
    Il me semble en tout cas nécessaire de posséder Les Temps Nouveaux pour vraiment savourer ce nouvel épisode. Il est d'ailleurs étrange que la couverture n'y fasse pas référence...