Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Magasin général 8. Les femmes

28/01/2013 5801 visiteurs 6.4/10 (5 notes)

M arie le sait bien. Félix et elle n’ont jamais pu avoir d’enfant et elle a toujours pensé être stérile. Pourtant, les signes ne trompent pas, eux, et Serge le lui confirme : elle est enceinte. Seulement, elle ignore qui est le père, ayant folâtré avec Mathurin puis son frère. La nouvelle risque de faire jaser tout Notre-Dame-des-Lacs. Mais cette grossesse est bientôt concurrencée par la crise existentielle de Réjean, le curé, qui ne veut plus dire la messe, et par d'autres idylles qui se concrétisent. Déjà perturbé par l’arrivée du charleston et en l’absence des hommes repartis dans la forêt pour la saison froide, le petit village est donc en proie à de nouvelles turbulences. Un vent de liberté souffle et les plus prudes pourraient bien se laisser emporter.

Voilà donc le pénultième tome des aventures de Marie, Serge, Réjean, des sœurs Gladu et des autres dans un petit coin du Québec de la fin des années vingt. L’intrigue concoctée à quatre mains par Régis Loisel (La Quête de l’oiseau du temps, Peter Pan, Le grand mort) et Jean-Louis Tripp (Paroles d’ange, Québec. Un détroit dans le fleuve) se déroule tranquillement, dans la lignée des opus précédents. Les points de suspension laissés à la fin de Charleston sont développés ici, sans grande surprise.

Cependant, pour attendus que soient certains événements, ils n’en sont pas moins amenés avec habileté et tiennent le lecteur en haleine de bout en bout. Le ton reste empreint d’humanité et saupoudré d’un agréable humour, tandis que le patois local teinte savoureusement les dialogues. Toujours présente, la voix-off du défunt Félix continue avec bonté à commenter ce qui se passe dans la vie de Marie. Le récit est une nouvelle fois plaisamment illustré et ce n’est pas sans sourire qu’on retrouve les sympathiques trognes des habitants de Notre-Dame-des-Lacs. Le retour de l’hiver amène des ambiances cotonneuses et, s’il fait froid dehors et dans l’église désertée par son pasteur, une chaleur indéniable règne tout au long de l’album : celle de l’amour, de l’amitié et du partage.

Divertissant et plein de charme, Les femmes ravira les inconditionnels de Magasin général et fera passer un bon moment à ceux qui auraient pu se lasser d'une saga un peu longue.

À lire aussi :
>>> Chronique du tome 2
>>> Chronique du tome 1

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.4

Informations sur l'album

Magasin général
8. Les femmes

  • Currently 4.01/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (86 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    33phoenix Le 31/12/2015 à 01:48:24

    Ce tome nous invite à nous poser des questions sur nous-mêmes, à nous remettre en question sur les choses qui importent vraiment dans la vie. On le voit ici avec le curé et les femmes du village, qui apprenant la grossesse de Marie et dont on ne connaît pas le père, ne vont pas la blâmer mais au contraire , chercher elles aussi à revivre de nouveau leur jeunesse.

    Hugui Le 22/08/2015 à 17:33:27

    Les hommes sont repartis au bois, mais l'esprit du village a bien changé et les femmes se laissent à leur tour convertir aux bons côté de la vie, et négocie même avec le curé un accommodement ! Savoureux, on ne se lasse pas de vivre dans ce village.