Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le boxeur (Kleist) Le boxeur

24/01/2013 5153 visiteurs 8.0/10 (1 note)

L a guerre, le IIIe Reich, la Solution finale, ces évènements pris dans leur globalité peinent à transmettre avec précision l'horreur endurée par les victimes. Il n'y a guère qu'un témoignage individuel pour rendre l’indicible quelque peu concret. Le boxeur est un parfait exemple de cette indispensable passation de la mémoire.

Reinhard Kleist (Johnny Cash, Castro) aborde son sujet très traditionnellement, une scène contemporaine d'introduction et, immédiatement, un retour en arrière. Le héros, Hertzko Haft, un juif polonais, narre son histoire : né en 1925, il perd son père très tôt. Son enfance est dure, miséreuse même. L'antisémitisme présent depuis toujours en Pologne l'oblige à se forger précocement un caractère bien trempé pour se faire une place au soleil. Arrêté et déporté lors de la déferlante nazie, il connait, comme des millions d'autres innocents, l'enfer des camps de travail et de concentration. Véritable dur-à-cuire – le dessinateur le dote invariablement d'un rictus impitoyable -, il doit sa survie à une hargne de tous les instants. Pas spécialement sportif, il est néanmoins repéré par un officier SS et devient son poulain dans des parodies de matchs de boxe organisés par les gardiens. Le vainqueur a le droit de vivre, quant au vaincu... Finalement, il réussit à s'évader lors d'une des marches de la mort annonçant la capitulation du régime hitlérien. De camps de regroupement en équipée personnelle, il émigre aux USA où il fait même une courte carrière de boxeur professionnel.

La seconde partie du livre narrant les mésaventures de Haft dans le monde de la boxe américaine, alors supposément sous la coupe de la Mafia, sonne un peu creux après l'intensité de la guerre. Ces pages sont cependant très intéressantes, car elles montrent la reconstruction du survivant face à l'incompréhension de son entourage. Comment transmettre son expérience alors qu'elle est indescriptible ?

L'album est magistralement mis en image. La narration, qui rappelle les romans graphiques du grand Will Eisner, est précise et pudique à la fois. L'auteur montre tout, ne se censure pas, préférant jouer sur le style des dessins, passant d'un trait clair à une noirceur quasi-impénétrable pour dépeindre les scènes les plus insoutenables. Le lecteur est immergé dans cette existence où la survie justifie tous les moyens.

Sobre et complet, Le boxeur a parfaitement sa place entre Maus et À l'ombre de la gloire. À lire.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Le boxeur (Kleist)
Le boxeur

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 01/09/2020 à 18:17:45

    Cette bd aborde un thème rarement connu: le sort des boxeurs durant la Seconde Guerre Mondiale qui ne plaisaient pas aux nazis. En effet, de nombreux champions ont terminé leur vie dans les camps de concentration. Il se trouve que dernièrement, j'ai lu Zigeuner qui traitait également du destin d'un célèbre boxer à savoir Johann Trollmann qui était d'origine Tzigane et qui fut abattu en 1943 par les nazis.

    La première partie de l'ouvrage est sans doute la plus poignante avec le passage dans les camps de concentration où les matchs de boxe permettait de divertir les dignitaires. La seconde partie sur le sol américain paraîtra un peu plus fade malgré les matchs truqués par la mafia locale.

    Une oeuvre historique de 180 pages qui sera documenté à la fin par un documentaire sur le sort des différents boxers dans les camps. Le présent roman s'intéresse au polonais Hertzko Haft et c'est un bel hommage qui est rendu par l'auteur de Castro. Visiblement, l'auteur arrive à nous émouvoir. Le dessin ressemble un peu de Wil Eisner.

    En conclusion, une histoire poignante servie par un dessin à la hauteur.