Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Sam Hill 1. 1924 : les débuts

12/11/2012 4893 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

V raie-fausse biographie de l'écrivain Jim Thompson, Sam Hill retrace et romance la trajectoire de cet auteur de « pulp novels » (romans de gare) dénigré de son vivant, mais reconnu aujourd'hui comme un écrivain américain important. 1924 : les débuts, comme son titre l'indique se concentre sur la jeunesse du héros alors qu'il aide son père à tenir un hôtel quelque part au sud du Texas lors du boom du pétrole.

Plutôt que de suivre un fil chronologique classique, Rich Tommaso (La véritable histoire de Satchel Paige) déconstruit son récit avec beaucoup d'intelligence. Sam Hill est évidemment le sujet central : son emploi comme concierge dans la pension familiale lui fait apprendre les responsabilités de la vie, mais aussi la limite ténue entre l'honnêteté de façade et l'hypocrisie sous-jacentes des adultes. L'auberge, lieu de passage par excellence, permet également au scénariste d'explorer différents archétypes américains. Anges déchus en fuite, mafieux, travailleurs et, évidemment, quelques femmes passent tour à tour une nuit ou plus entre ces murs. Chacune de ces anecdotes procure à l'opus une consistance des plus appréciables. L'album marie, tout en finesse et en malice, le conte initiatique du futur romancier et une comédie humaine révélatrice d'un tournant de l'histoire des USA.

Il y a du Seth, du Stanislas, voire du Hergé dans la plume de Tommaso. Pour autant, le dessinateur démontre une identité graphique bien établie. Rappelant certains dessins d'humour de la presse quotidienne, le côté "rétro" donne aux planches un dynamisme sympathique. Pour enrober le tout, le traitement en bichromie renforce l'atmosphère surannée, mais très vivante de ces pages. L'artiste réussit la gageure de présenter un passé d'une manière convaincante sous un angle moderne et énergique. Du très bon travail.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Sam Hill
1. 1924 : les débuts

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.