Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bourbon Street 2. Tournée d'adieux

08/10/2012 4417 visiteurs 8.0/10 (1 note)

A lvin, Oscar, Daroll et Cornélius ont convaincu un producteur de leur laisser une chance. Sous l’œil protecteur du spectre de Louis Armstrong, les compères partent dans un périple qui tourne très vite à la galère. Les papys se rendent compte rapidement que leur musique n’intéresse pas grand monde, les cachets sont misérables et cette vie nomade difficile à supporter. De plus, le passé pèse sur les évènements.

Après la Nouvelle-Orléans, théâtre de la réunion de quatre jazzmen septuagénaires, le fantôme de Louis Armstrong nous invite à suivre le quartet dans la tournée qui doit les conduire à la gloire que le destin leur a refusée jusqu’ici. Il s’agit aussi, pour Alvin et Cornélius, de retisser les fils d’une amitié profonde détruite lors de la mort d’Angélina, la sublime chanteuse de leur premier groupe. Le parcours plein d’enthousiasme au début se transforme en désastre et la formation ne tient que grâce à la volonté et la foi d’Alvin. De plus, les démons d'antan ne se sont pas tus et Cornélius et Alvin devront les affronter afin de trouver paix et rédemption. Les flash-back habilement placés nous font découvrir les origines du drame qui fit basculer la vie des deux amis. Sur fond d’amour, d’amitié, de ségrégation, de jalousie et de swing, le sort s’est montré bien peu clément.

Philippe Charlot conclut admirablement ce diptyque, sur un rythme lent, empreint de nostalgie, s’attelant à faire ressortir les émotions des différents protagonistes. Sans jamais trop en faire, il offre au lecteur des personnages attachants, une histoire pleine d'humanité basée sur des déchirures et des rêves. Les dialogues sont justes et soignés. Cette magnifique partition est mise « en musique » par Alexis Chabert. Son style réaliste, crayonné, livre des personnages qui ont « de la gueule » au sein de décors précis. Il parvient joliment à rendre l’atmosphère de la Louisiane et, ainsi, à créer celle du récit, bénéficiant d’un somptueux travail sur les couleurs de Sébastien Bouet. Le rendu final est impressionnant.

Même en préférant le single malt, il serait dommage de ne pas goûter ce Bourbon Street. La cuvée est généreuse, dévoile des arômes riches sur lesquels se fixe une pointe d’amertume, pour finir sur une douceur apaisante.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Bourbon Street
2. Tournée d'adieux

  • Currently 4.04/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (25 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.