Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Orbital 5. Justice

01/10/2012 5675 visiteurs 7.7/10 (3 notes)

A idés d’Angus, le névronome, et de son pilote, Nina, Caleb et Mézoké ont réussi à détruire le Varosash qui menaçait les cérémonies de réconciliation de Kuala Lumpur. Mais aujourd’hui, les luttes internes qui minent le directoire de la Confédération transforment les héros d’hier en boucs émissaires. Ne pouvant compter que sur Mézoké, pourchassés par de mystérieux terroristes terriens, les deux diplomates de l’ODI se retrouvent, isolés, au centre d’un complot sidéral qui les dépasse...

Depuis avril 2006, Serge Pellé et Sylvain Runberg cosignent l’une des meilleures bandes dessinées de science-fiction contemporaine qui soit. En l’espace de quatre albums, Orbital a su s’inscrire comme une référence incontournable et la comparaison avec Valérian peut être faite sans que l’une ou l’autre n’ait à en rougir. La réussite de cette série est de savoir (re)prendre les canons du genre et de s’autoriser quelques transgressions qui en font tout l’attrait. Ainsi, l’humanité fait figure de parent pauvre d’une Confédération riche de quatre cent vingt-neuf planètes et de sept cent quatre-vingt-deux races différentes et les technologies extraterrestres font passer les humains pour d’indésirables attardés, belliqueux de surcroît. Parallèlement, même si Caleb Swany, le Terrien, et Mézoké Izzua, la(le) Sanjarr, forment un duo diplomatique de choc, il ne faut pas oublier que les deux peuples arrivèrent au bord de la destruction réciproque et que leur collaboration n’est pas des plus naturelles.

Serge Pellé avait véritablement atteint un sommet graphique avec Ravages et son univers pictural est tout simplement bluffant de richesses et d’inventivité. Si Justice ne dépareille pas l'ensemble, il apparaît cependant légèrement en retrait car dessiner des centaines de types d'aliens différents demande une imagination débordante et sans cesse renouvelée et, comme il l’admet lui-même le dessinateur, « … Après, c’est comme tout, il faut se diversifier, on a tendance à voir les mêmes formes revenir sous le crayon. Les tics s’installent dès lors, il faut essayer de pousser un peu pour trouver d’autres concepts qui résonnent avec le récit… ». Ainsi, les faciès animaliers de certains protagonistes comme les masques jokeriens des compagnons de Kristina tranchent quelque peu. Toutefois, les décors et la mise en couleurs - feutres, crayons, gouaches, encres et palette graphique… - sont d’une superbe constance sur les cinq albums et contribuent largement à l’identité visuelle de la série.

Il serait injuste de passer sous silence la qualité du travail de Sylvain Runberg dans la construction du récit. Au delà du fil conducteur qui sous-tend l'action des deux héros d’une mission à l’autre, l'auteur enrichit l’album de judicieux sauts temporels qui lèvent le voile sur quelques points restés jusqu’à présent dans l’ombre. Cependant, cet opus laisse une curieuse impression et, bien que le scénario soit fluide, un défaut d'équilibre, illustré par le contraste qui existe entre le didactique procès de Mézoké et sa fuite pour le moins mouvementée pour retrouver et sauver Caleb, est à noter.

Justice, album de transition, marque peut-être le pas sur ses prédécesseurs mais demeure d’une belle qualité graphique et scénaristique. De la vraie bande dessinée de science-fiction innovante et terriblement dépaysante.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

Orbital
5. Justice

  • Currently 4.35/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (85 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    faune e Le 10/12/2017 à 16:21:38

    Pour ce volume il est question d’une organisation terroriste qui a l'air de connaître notre héros, notre personnage est dans un état déplorable et l'héroïne quant à elle va le chercher et l'emmener dans un endroit histoire qu'il oublie un peu le monde, Il se repose et qu'il reprenne des forces mais c'est un volume plus axé sur ce personnage assez mystérieux assez froid mais qui peut-être au fond de son cœur laisse paraître une emotion


    Également on apprend qu'il y a énormément de tension dans l'organisation de paix et certains membres aimeraient punir sévèrement les personnages principaux il y a sûrement des traîtres là-bas aussi Pour le coup le premier tome et beaucoup dans l'action ça change

    33phoenix Le 07/01/2017 à 02:31:42

    Un cinquième tome un peu sombre pour nos protagonistes, accusés principaux pour le désastre de la cérémonie tenue à Kuala Lumpur. Heureusement que Mézoké ne semble pas abandonner et suite à la visite du conseiller Ekklhid, décide de prendre les choses en main.
    Très bon tome comme nous ont habitué Runberg et Pellé, et la fin est très originale et on a hâte de savoir la suite des événements!!

    BIBI37 Le 29/03/2016 à 17:23:09

    Dans ce tome l'histoire prend une tournure plus sombre pour nos héros et pour la confédération.
    Caleb blessé c'est Mézoké qui mène l'action.
    Jusqu'aux dernières pages de fin qui s'achèvent sur un mini coup de théatre
    Parfait.
    9/10

    Mercutio_Untold Le 18/12/2015 à 20:22:09

    Les masques tombent dans ce cinquième album : le conseiller Ekklhid parvient enfin à démettre Evona Toot de ses fonctions et à devenir le nouveau conseiller primal de l'ODI grâce aux révélations faites sur les agissements des agents Caleb et Mézoké notamment l'aide d'un Névronome dans leur première mission. Il ne reste plus que l'évasion pour Mézoké pour échapper à un procès perdu d'avance. Cette dernière n'oublie pas d'emmener son coéquipier transformé en légume. A noter le retour de Kristina, la soeur de Caleb, à la recherche des responsables des la mort de leurs parents.

    Docteur Parangon Le 27/09/2015 à 20:49:58

    Toujours constant sur le dessin et la couleur, le scénario devient plus dynamique. On y retrouve de nombreuses références aux classiques de la SF.
    La fin de la deuxième mission nous avait laissé sur un beau cliffhanger. Il se résout puis s'enchaine sur un récit rythmé qui reprend la trame globale.
    Les classiques missions diplomatiques laissent place à une quête de la vérité. De nombreuses questions obtiennent leur réponse et le passé nous est un peu plus révélé. Les pièces du puzzle se mettent lentement en place. Ce tournant est très appréciable et rehausse l'ensemble du cycle.

    BIBI37 Le 30/06/2013 à 21:54:20

    très déçu par ce tome très nettement au dessous des tomes précédents.
    On apprend quasi-rien et surtout aucune description de monde/civilisation futuriste non déjà décrite. Bref la série s'essouffle.
    5/10.

    Hugui Le 24/12/2012 à 15:47:11

    Album de transition où Mézoké s'échappe du tribunal et s'empare de Caleb pour se réfugier chez ses parents. Tout reste à faire donc.
    C'est vrai qu'on retrouve du 5eme élément et du Valérian dans cette série, mais la qualité est tellement bonne que c'est plutôt un plus.
    Au total je me dis encore que c'est la dernière fois et finalement j'attends la suite !
    Faible je suis mais forts sont les auteurs.

    GimpUser Le 18/11/2012 à 14:23:37

    C'est bon, c'est prenant.

    Les cités monumentales ont tout de 'Blade runner' ou du '5ème élément", c'est vrai mais c'est crédible.

    Je ne suis pas déçu et j'attends la suite.

    madlosa Le 09/10/2012 à 10:29:31

    Quelle série ! Pour ma part, ni le scénario ni le suspens ne faiblissent... Dans "Justice", Pellé et Runberg prennent de la hauteur et nous font assister à la mise en place d'une dictature qui ne peux se faire que sur la manipulation, l'assassinat en un mot la violence. Justice et dictature ne faisant pas bon ménage, nos héros Mézoké et Caleb sont au centre du maelström, accusés de négligence voire de complicité. Le ton est donné, servi par des dessins et des couleurs dignes de "Blade Runner", une course contre la montre s'engage pour notre duo. Le clin d’œil au 5ème élément avec la fuite de Mézoké, est fait avec classe et s'intègre parfaitement à la cohérence du récit. Cet épisode intense donne une autre dimension à cette série. A lire sans hésitation !

    Fantasy30 Le 05/10/2012 à 23:05:32

    Mitigé...
    Oui, le scénario est bien ficelé et les dessins toujours aussi soignés et aboutis (bien que perfectibles sur certaines cases...)
    Cependant, le procès, le complot des dirigeants, les considérations socio-politiques et les retours dans le passé...etc...
    Ça part un peu dans tous les sens...
    Ce tome laisse au final trop peu de place à l'action et finit par lasser...un tout petit peu mais quand même.
    Bon, un tome de transition où chaque personnage "reprend des forces" (surtout Caleb...lol)pour continuer cette superbe saga de SF...enfin j'espère !!!
    Vivement le tome 6...
    7/10