Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Walkyrie 1. Froid comme la mort

27/09/2012 7204 visiteurs 8.0/10 (2 notes)

L ors d’une partie de chasse, Alrik, le turbulent fils du roi Lothar, et ses hommes découvrent une walkyrie sans connaissance que protège un géant muet. Il s’agit en fait de Gunhild et d’Hermód, le rejeton d’Odin, chassés de la cité des Ases pour s’être aimés. Des mois plus tard, l’hiver sévit dans le Midgard, tuant sans distinction les guerriers, les femmes et les enfants. Pire, quatre villages ont subi d’horribles massacres. Alors que les chefs des clans vikings se perdent en conjectures, Alrik prône l’action : envoyer une ambassade auprès d’Odin lui-même. Quels meilleurs guides que Gunhild et son amant pour les mener, lui et ses compagnons, jusqu’à Asgard ? S’annonçant long et périlleux, le voyage réserve au groupe une terrible surprise propre à faire basculer l’ordre établi, tandis qu’un danger s’apprête à fondre sur le camp qu’ils ont quitté.

Walkyrie, ce mot évoque d’emblée les farouches vierges en armes des sagas nordiques, l’opéra de Richard Wagner et la geste de Siegfried. Signée Simon Quemeneur, la couverture de cette nouvelle série publiée par Soleil semble aller dans ce sens avec son portrait de somptueuse guerrière. Ce serait cependant réducteur de se dire que cet album se limite à mettre en scène ces femmes qui emportaient les âmes des braves tombés au combat. En effet, bien que puisant largement dans le creuset fertile des légendes vikings, Sylvain Cordurié (Sword, Sherlock Holmes et le Necromicon, Les Seigneurs de Cornwall) livre dans Froid comme la mort les prémices d’une épopée originale et crée un univers inspiré et captivant.

Habilement construit, ce premier tome plante le décor et présente les personnages, en dévoilant d’eux juste ce qu’il faut savoir. Alrik, Gunhild et Hermód s’avèrent aussi charismatiques qu’intéressants et les adversaires qu’ils sont amenés à rencontrer se révèlent également intrigants. La narration ne souffre d’aucun temps mort et le rythme, soutenu, gagne en intensité au fil des pages. L’action et les combats occupent toute la deuxième partie de ce volet, tenant en haleine jusqu’au cliffhanger final, tout en multipliant les questions sur ce qui a bien pu se passer à Asgard avant que le groupe des héros n’y arrive.

L’histoire est superbement portée par le dessin de Drazen Kovacevic (L'épée de feu, La meute de l'enfer), rehaussé par la mise en couleurs harmonieuse de Simon Champelovier (Les révoltés de Galdamesh, Sword, Zombies). Le trait soigné de l’artiste se conjugue à une bonne maîtrise et une grande variété de cadrages ainsi qu’à un découpage net pour procurer une aisance de lecture jointe à un évident plaisir visuel. De nombreux détails, dans les éléments décoratifs et les ornements notamment, viennent réjouir l’œil en conférant une épaisseur certaine aux scènes et en donnant vie, avec talent, au monde des divinités. Les personnages, eux, sont bien campés et expressifs. Parallèlement, la colorisation participe à la création d’ambiances réussies en donnant à apprécier de beaux paysages enneigés ou une vision apocalyptique de la cité des Ases.

Ce premier tome de Walkyrie ouvre avec panache une fresque épique des plus prometteuses. À lire absolument !

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Walkyrie
1. Froid comme la mort

  • Currently 3.97/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (31 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 09/06/2013 à 20:35:34

    Excellente lecture.
    Les dessins tout d'abord sont excellents même s'il est vrai que la mythologie nordique facilite les envolées picturales.
    le scénario est plutôt abouti et semble être propice à faire voyager nos héros dans les 9 mondes passant tour à tour de Midgard à Asgard puis d'Asgard à Vanaheim.
    Vivement la suite.
    7/10.

    cinefilmo Le 17/04/2013 à 20:31:31

    belle surprise que cette album qui traite "encore" de la mytologie mais il s'agit non pas de recits semblants avoir été lu mille fois.
    il s'agit d'une quete qui est rythmé, le recit est rapide et l'intrigue bien construite
    le dessin est parfait precis vif et attractif
    bref un bon moment de lecture vivement la suite