Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A u premier regard, le petit Napoléon est tombé sous le charme de la grande Eloïsa. Faisant fi de leur différence de taille – quatre-vingt centimètres quand même -, il a décidé de la séduire. À force de patience et d’ingéniosité, Cupidon remportera la partie.

Eloïsa et Napoléon repose sur une délicate couche de douceur et de sérénité. Cristina Florido effleure cette histoire avec une légèreté incomparable. Un bouquet de fleurs, un petit-déjeuner romantique, une petite danse improvisée, la vie des deux tourtereaux est à peine divulguée aux yeux des lecteurs. Tel un courant d'air qui soulève subrepticement un rideau, la scénariste murmure plus qu'elle ne raconte. Cette esquisse de portrait est néanmoins d'une grande précision. Pour atteindre son but, Florido a dépouillé volontairement son récit au maximum, ne conservant qu'une fine ligne narratrice centrée sur ses deux héros. Alors que l'album pourrait sembler un peu vide et rempli d'un romantisme un peu béat, il s'avère touchant grâce à la finesse des observations et à la sincérité des propos.

Les lecteurs qui avaient repéré Francisco Ruizge dans des titres un peu « musclés » comme La geste des chevaliers dragons, Luxley ou Prométhée risquent d'être passablement surpris en feuilletant cet ouvrage. Le dessinateur propose une approche au trait, presque brut, qui semble directement sortir d'un carnet de croquis. Fausse impression néanmoins, le travail de Ruizge, qui rappelle par moments Sempé, est en fait des plus subtils et parfaitement adapté au scénario. L'artiste manie particulièrement bien la mise en page. Grandes illustrations, petites cases carrées arrangées en moule à gaufre, incrustations d'image dans l'image, ces changements incessants de points de vue offrent une dynamique incroyable aux planches.

Histoire d'amour toute simple, racontée avec beaucoup de maestria, Eloïsa et Napoléon est tout à fait recommandable.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Eloïsa et Napoléon

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.