Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'Écureuil du Vel'd'Hiv L'écureuil du Vel' d'Hiv'

17/09/2012 7354 visiteurs 7.3/10 (4 notes)

A vec L'écureuil du Vel d’Hiv, Christian Lax achève sa trilogie initiée avec Amédée Fario dans L'aigle sans orteils (2005), puis suivie par les raids d’Élie Ternois sur les pavés du Nord dans Pain d’alouette (2009 et 2011). Mais, comme sur les opus précédents, le vélo n’est qu’un prétexte qui permet au scénariste de s’attarder sur un sujet plus large, plus essentiel : la vie d’hommes ou de femmes dont la simplicité, la passion, l’abnégation donnèrent une autre dimension à leur existence.

Loin de la ferveur soulevée par la Pascale ou par l’euphorie estivale du Tour de France, ce nouvel album s’attache cette fois au sanctuaire des pistards : le vélodrome d’hiver. Le Vel d’Hiv, temple du cyclisme où les aficionados de la petite reine s’entassaient par milliers au Paradis pour voir tourner leurs champions sur l’anneau d’érable, pendant que sur la rive gauche, le Tout-Paris se donnait en spectacle, indifférent à la violence des efforts, aux développements surhumains et aux jambes lourdes d’avoir trop pédalé.

L'écureuil du Vel d’Hiv appréhende une époque à travers le destin de deux frères, l’un l’écrivant sous la lumière des projecteurs, l’autre dans l’ombre de la clandestinité. 1942, la France est occupée et, pendant que les forces allemandes se pavanent dans la capitale, le petit monde de Paname souffre. Période pleine d’ambigüités, où le meilleur côtoya souvent le pire, comme en ces funestes 16 et 17 juillet où près de 14 000 personnes furent regroupées de force et expédiées vers une mort certaine. Avec pudeur, l’album relate à travers un vélodrome élevé au rang de personnage principal, l’engagement de ceux qui décidèrent de résister. En alternant judicieusement dialogues et récitatifs, le scénario donne profondeur et personnalité aux divers protagonistes en jouant sur l’empathie ou la distanciation. Reflets d’une triste réalité, le propos est poignant, le dessin est juste.

Porter un tel récit, demande un graphisme à l’avenant. Refusant l’encrage, jouant des feutres directement sur ses crayonnés, maîtrisant ses cadrages et le mouvement, Christian Lax sait donner à ses planches douceur et intensité, dynamisme et puissance. Plus que le trait, c’est la charge émotionnelle qui se dégage de son dessin qui le caractérise le mieux.

Un album qui sait regarder l’une des périodes les plus sombres de notre histoire contemporaine en toute humilité. À lire absolument.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

L'Écureuil du Vel'd'Hiv
L'écureuil du Vel' d'Hiv'

  • Currently 3.97/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (38 votes)

  • Lax
  • Lax
  • 09/2012 (Parution le 27/09/2012)
  • Futuropolis
  • 978-2-7548-0780-7
  • 66

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    sulli Le 13/04/2014 à 18:16:32

    Un joli mélodrame sportif

    Christian Lax, après L’aigle sans orteil et Pain d’alouette, nous offre une nouvelle fois une histoire émouvante et puissante autour du cyclisme. La guerre, la famille, le sport, toutes les dimensions de cette histoire concourent à sa forte dramaturgie.

    Son dessin dégage beaucoup d’émotions et d’élégance. Le ton vieilli et juste de ses couleurs nous donne l’impression de feuilleter un album photos de l’époque.

    L’écureuil du Vél’d’Hiv c’est aussi l’histoire de ce temple du pistard, théâtre de bien des exploits sportifs, mais également de sombres épisodes de la Seconde Guerre.

    L’écureuil du Vél’d’Hiv c’est du Christian Lax comme je l’aime !

    http://bdsulli.wordpress.com/

    macluvboat Le 05/11/2012 à 22:10:23

    Dans la lignée de l'aigle sans orteil et Pain d'alouette, cette histoire nous raconte l'histoire du Vel d'hiv dans ses années sombres mais qui pouvait amener de la passion et de la joie.
    L'histoire est un peu décousue avec un peu trop de rapidité dans certains passages mais on passe un beau moment.