Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Spynest 2. Mission 2 : Opération Excalibur

06/08/2012 4805 visiteurs 6.0/10 (1 note)

A ux commandes d’un Blohm & Voss 141, Terry va tenter de se poser en belly landing et ainsi ramener en Grande Bretagne la preuve que les forces allemandes projettent de bombarder les États-Unis avec une arme nouvelle. Cette mission accomplie, la jeune femme et son coéquipier, un certain Ian Fleming, s’envoleront vers une nouvelle mission…

Comment naît un mythe littéraire comme James Bond ? Sur cette interrogation, Jean-Luc Sala imagine Spynest. Il faut convenir que le propos est surprenant puisque, à en croire le scénariste, Ian Fleming aurait été inspiré par une belle et intrépide américaine d'origine navajo répondant au doux nom de Terryiona Crow. Ainsi dans Birdwatchers, après avoir introduit (rapidement) le contexte général de l’histoire, le scénariste embraya sans ménagement sur les circonstances quelque peu particulières qui présidèrent à la rencontre des héros. Avec Opération Excalibur, en bons professionnels, les deux espions prennent le temps de terminer la mission initiée dans l’album précédent, avant de se retrouver propulsés dans une aventure portugaise. Le scénario sait reprendre habilement les codes qui firent (et font toujours) le succès de l’agent au double zéro, mais cette fois, la vedette est féminine et aime les hommes autant que l’action ! Cette série qui prend donc le mythe quelque peu à rebours, sait en garder le charme et le flegme so british tout en lui donnant des petits airs de réalité en associant l’invraisemblance de certaines situations à des anecdotes historiques. Ainsi à l’improbable Obergruppenführer aux allures de marionnette électromécanique répond le non moins étrange Heinkel 111 Z1 qui a bel et bien existé ! Aux crayons, Christophe Alliel n’est nullement en reste et sait mettre en valeur les charmes de Terry autant que les scènes d’actions.

Une série qui sait revisiter avec humour l’une des légendes du roman d’espionnage. À suivre pour un troisième et dernier album stirred, not shaken !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Spynest
2. Mission 2 : Opération Excalibur

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (18 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 21/10/2012 à 17:39:09

    Excellent.
    Certes cette BD ne se prend pas la tête il s'agit d'une fiction destinée uniquement à nous divertir. On y retrouve quelques détails historiques mais surtout une bonne d'humour à la sauce british. C'est drôle au 1ier comme au 2ème degré.
    De plus les dessins sont parfaits.
    A découvrir donc.
    8/10.

    hgervasi Le 09/07/2012 à 14:29:38

    Une excellente suite à cette histoire trés originale sur Ian Fleming et sa charmante co-équipière. Sala, le scénariste, tape dans beaucoup de faits authentiques, ce qui ajoute à l'intérêt de cette fiction pour laquelle on se dit : Et si finalement les choses s'étaient passées ainsi ?... réellement.
    Le dessin de C.Alliel toujours impeccable. Un trait fin et précis pour un rythme soutenu. Une occupation de l'espace fascinante pour une occupation nazie décapante. J'attends la suite (et fin) avec impatience.

    JPMOMCL Le 26/06/2012 à 14:13:40

    Ce que je pensais du Tome 1 se confirme dans cet excellent 2ème album....C'est trop fort. L'idée semble loufoque au départ (dans le T1 où on plante de décor) mais on est très vite conquis par les personnages rencontrés (Ian Fleming est irresistible), par la rapidité du mouvement entre des cases. On ne s'ennuie pas une seconde. L'humour est omniprésent de par tous les clins d'oeil que je vous laisse le soin de découvrir. Et puis, mine de rien, un paquet de faits historiques sont relatés et pour un fan d'aéronautique comme moi, c'est un plaisir de voir des "Wunderwaffen" et autres appareils peut connus....
    Et le dessin de Christophe.... Magnifique, mais on le savait déjà. Bref le tout est un cocktail explosif de bonheur ! Je ne sais pas ou tu vas trouver tout çà Jean-Luc, mais ne change rien ! Bravo à vous deux et que çà dure longtemps !

    sao Le 25/06/2012 à 10:26:40

    Alors je sais nombreux sont ceux qui vont me taxer de chauvinisme. M'étant un peu rapproché de Chris Alliel beaucoup diront que mon analyse est biaisée. C'est bien mal me connaître, puisque me voici du coup avec bien plus d'attente que jamais sur ce Spynest Opération Excalibur. Pour rappel j'ai adoré le premier volet que j'avais présenté comme un cocktail entre 007 et Indiana Jones (shaken not stirred). Et bien je dois dire que le tome 2 est encore meilleur (voilà c'est dit). Jean Luc Sala annonce la couleur sur la couverture : Tuer sa majesté (le Roi d’Angleterre). Mais en quoi est-il meilleur (j'ai pas dit mieux j'ai dis meilleur) que le tome 1 ? Dans le désordre je commence par Jean Luc : Son histoire prend beaucoup de substance. Elle s’appuie sur de nombreux faits historiques se qui soutient l'action et nous permet de découvrir bien des choses sur ce conflit mondiale. Les personnages s'affirment dans leurs caractères, dans leurs différences mais aussi et surtout dans leurs complémentarités. L'action est toujours au rendez vous, l'humour aussi, mais cette fois-ci mieux distillé et peu être plus maitrisé que dans le premier Tome (je dis ça après avoir lu le tome 2 car quand on a que le 1 on n'en souffre pas). C'est normal, l'histoire s'installe et c'est ce que j'attendais (perso). L'idée d'exploiter le retrait du Roi et de booster son penchant (réel) pour le régime Nazi... Chapeau ! Je sais pas qui à fait ces recherches sur les Avions et les armes secrètes (sans doute Jean Luc) mais c'est sublime de retrouver des BV 141 ou le magnifique He111Z1 (je l'ai fait en maquette étant gosse, larme à l’œil). Ce qui m’amène à Chris. C'est pas le tous de mettre des super avions encore faut-il les dessiner. Et dessiner des appareils (voiture, avions) c'est quelque chose de super dur et casse-gueule (perspectives, proportion). Ben là c'est la classe. Je me fais sans doute des idées mais je trouve que la patte de Chris à déjà terriblement évoluée (bon moi suis une quiche en dessin mais bon j'ai des yeux). Terry est plus belle que jamais, surtout en débardeur avec le collier indien...x). La dynamique, le découpage, non vraiment là aussi y a une réelle implication qui donne toute sa mesure à ce second volet. Un salut très respectueux s'impose à Sebastian Facio pour sa couleur, au service du dessin, une belle réussite. Bon faut que je m’arrête là, j'ai plein de choses à lire. Je le redis, Spynest (1 ou/et 2) est une vrais réussite. un projet simple et ultra efficace. Ça commence à 200 km/h est ça ne s’arrête jamais. Beau travail les gars et on vous met la pression pour la conclusion (en toute confiance). Merci, merci, merci.