Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

END (Canepa/Merli) 1. Élisabeth

27/07/2012 9275 visiteurs 7.0/10 (1 note)

U n jour, par un portail entrebâillé, Elisabeth a vu sa sœur Dorothea, ses parents et toutes ses camarades de classe autour d’un cercueil blanc. Le sien. Serait-elle morte ? Elle ne peut le croire. Pourtant, nul ne la voit et elle ne peut franchir les limites du magnifique parc où elle est enfermée. Avec ses animaux, Napoléon le chat-serpent, Ulysse la chauve-souris-poule, et Léonardo le crapaud-araignée, elle y passe de longues journées solitaires entre des feuillages qu’aucun souffle ne meut, une lumière diffuse et des statues sans âge. Chaque soir, les éphémères l’obligent en répéter le même rituel. Lassée de cette réclusion, Elisabeth s’apprête à emprunter une voie dangereuse pour quitter ce jardin clos et avertir sa sœur qu’elle est vivante. À l’extérieur, le mystère entourant le décès de la jeune fille intrigue et fait parler les jeunes pensionnaires des nonnes. Alors que Dorothea affronte les médisances de condisciples jalouses et craignant les pouvoirs qu’on lui prête, Nora, l’amie d’Elisabeth, a décidé de mener l’enquête, quitte à transgresser les règles de l’école. Mais, pour toutes, la vérité a un prix et de lourdes conséquences…

La collection Métamorphose de Soleil s’orne d’un nouveau petit bijou scénarisé par sa directrice, Barbara Canepa ( SKy Doll ), qui épaule également Anna Merli au dessin et pour la mise en couleur. Conformément à la ligne éditoriale, les auteures offrent un conte noir, prévu en trois tomes, qui envoûte rapidement par son propos plein de mystère et son graphisme élégant.

Les premières planches créent une ambiance fantastique, teintée d’un zeste d’ésotérisme et légèrement surannée, propre à captiver l’attention et à attiser une curiosité qui ne fait qu’augmenter au fil des pages grâce à un récit complexe et riche. Si, de prime abord, ce côté ardu de l’intrigue pourrait effrayer le lecteur et le dissuader d’aller plus loin, il apparaît assez vite que cet enchevêtrement d’éléments tous plus énigmatiques les uns que les autres participent pleinement à l’intérêt de l’histoire, au maintien constant du suspense qui ne cesse de s’épaissir alors même que quelques pistes émergent, prometteuses, et que quelques réponses sont esquissées.

Parfaitement maîtrisée, la narration emporte littéralement de bout en bout de cet album axé sur le personnage d’Elisabeth, ses questionnements et sa confrontation, rendue avec justesse et délicatesse, avec la mort, ce qu’elle représente ainsi qu’avec les pouvoirs que la jeune fille se découvre – son seul contact peut entraîner le trépas d’autrui. Le dessin d’Anne Merli et de Barbara Canepa vient sublimer l’histoire, lui conférer une épaisseur supplémentaire, tout en dégageant une forte nostalgie et l’impression prégnante que le temps est arrêté. La peur, l’angoisse et le mystère sourdent de planches d’une grande beauté rehaussées par une colorisation tendre aux nuances volontairement ternies pour coller davantage avec l’atmosphère. Le découpage précis assure une bonne lisibilité, tandis que le soin apporté aux décors, aux cadrages et à l’expressivité des protagonistes ne manque pas de séduire.

De très belle facture, malgré une certaine complexité du propos, cette première plongée dans END a la saveur à la fois doucereuse et glaçante des contes gothiques et macabres. Pour peu qu’on s’immerge pleinement, le frisson d’émotion est au rendez-vous. À suivre, donc.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

END (Canepa/Merli)
1. Élisabeth

  • Currently 3.88/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (50 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    daroun53 Le 12/07/2017 à 21:38:00

    Un poil déçu par ce premier album à cause d'un scénario un peu à tiré par les cheveux et labyrinthique dans la compréhension.
    Je met un guillemet à ma déception sachant que les premiers albums d'une série sont souvent synonyme de questions sans réponses, affaire à suivre donc....
    Niveau dessin et ambiance la par-contre je dit chapeau l'artiste...de toute beauté

    masterbobo Le 26/12/2012 à 19:23:59

    Beau, intense, troublant.
    Reflet d'un univers sombre et mélancolique, l'histoire nous y emporte malgré nous.

    A lire absolument, le soir, au coin du feu.

    Impatient de découvrir le deuxième tome !

    kasP Le 03/11/2012 à 19:43:27

    Une magnifique mise en atmosphère clair obscure et des cadrages toujours aussi maîtrisés par B Canepa pour une histoire d'entre deux mondes celui de la mort et celui de la vie. On peut juste regretté après ce plaisir des yeux un scénario qui manque de nerf ; avec beaucoup plus de pourquoi que de réponse. Souvent le défaut des premiers tomes de séries. Donc attendons la suite ...