Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Absolution 1. Tome 1

07/06/2012 5752 visiteurs 2.0/10 (1 note)

J ohn Dusk, super-héros au service de la police, va mal. Ses nuits sont peuplées de cauchemars provoqués par les scènes atroces qu’il découvre régulièrement dans sa chasse aux criminels. Plus grave encore, il n’a plus foi en la justice de son pays. Dans un moment d’égarement, il laisse mourir un tortionnaire et se rend compte que cela le soulage.

Sur le site de l’éditeur, ce personnage est présenté comme un super-héros agissant comme Dexter. Pour ceux qui connaissent la série, n’en croyez rien ! La série susnommée est bien plus fine, subtile, pleine d’humour (noir, il est vrai) et de cynisme que le présent ouvrage. De plus le feuilleton ne traite pas d’individus qui utilisent leurs pouvoirs pour se substituer au système judiciaire ou assouvir une quelconque vengeance. Or, c’est bien le thème d’Absolution et c’est là que le bât blesse. Ce sujet, maintes et maintes fois vu ou lu, est abordé sans l’ombre d’une subtilité, sans une once de réflexion ou d’esprit critique. Ce n’est qu’un prétexte à un étalage de violence et de testostérone. Tous les poncifs du genre sont livrés au lecteur avec, entre deux scènes d’action, des dialogues sur la justification de la « self-justice » ayant pour point d’orgue l’introduction de la volonté divine dans le débat ! En prime, le narrateur distille une délicate dose de manichéisme, le scénario prenant bien soin de proposer de vrais dégénérés qui ne risquent pas d’attirer le moindre regret sur leur disparition bien au contraire, soixante-seize pour cent de la population soutenant le héros.

Le dessin ne relève même pas le niveau. En dehors des visages pas toujours très expressifs voire, parfois, irréguliers, il est difficile de lui adresser de gros reproches, mais également très facile de ne pas s’enthousiasmer. Le dessinateur réalise le minimum requis sans réelle inspiration et prise de risque, en particulier au niveau du cadrage.

Pas sûr que Glénat se fera une place dans le marché des comics avec de tels ouvrages.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
2.0

Informations sur l'album

Absolution
1. Tome 1

  • Currently 2.78/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.