Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

John Lord 1. Bêtes Sauvages - Opus 1

29/11/2004 10807 visiteurs 5.7/10 (7 notes)

D ébut du XXème siècle. Après une longue absence, John Lord revient à New York et apprend la mort sauvage du professeur Winkley, son collègue et ami avec qui il avait créé l'UPI (Unlimited Private Investigations), service autorisé à mener des enquêtes officieuses, placé sous l'autorité du maire mais aujourd'hui dissout.
Bien décidé à clarifier cette affaire, John Lord s'associe à Clara Summers, la maîtresse de Winkley. Ensemble, ils reprennent la direction de l'UPI afin d'avoir carte blanche pour mener leur enquête.

Basée sur une intrigue a priori des plus classiques, cette nouvelle série n'en est pas moins une belle surprise. Denis-Pierre Filippi, récemment également auteur des Corsaires d'Alcibiade, confirme son habileté à construire des histoires cohérentes et intéressantes, même si les quelques révélations finales sur la probable identité du tueur sont plutôt déstabilisantes, voire décevantes.

Patrick Laumond, pour ses débuts en BD après avoir été graphiste pour des jeux vidéo, montre des qualités très prometteuses et sert un dessin qui devrait séduire. Audacieux dans ses angles de vues, astucieux dans sa mise en page, il est en plus mis en valeur par des couleurs appropriées qui reflètent parfaitement l'idée qu'on peut avoir de New York à cette époque. De belles qualités, donc, qui ne suppriment cependant pas les inévitables défauts de jeunesse : les postures trop figées sont nombreuses et les multiples scènes muettes, souvent difficiles à suivre, montrent combien l'art de la narration graphique est loin d'être aisé.

Mais ne nous y trompons pas, Bêtes sauvages est une belle entrée en matière qui, à coup sûr, captivera sans peine de nombreux lecteurs.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

John Lord
1. Bêtes Sauvages - Opus 1

  • Currently 3.72/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (69 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    vacom Le 26/11/2004 à 21:09:36

    Il y a des albums qui nous plongent dans une ambiance dès la première planche pour ne plus nous quitter, qui s'impose directement comme hors normes. Le premier tome de John Lord en fait partie. Grâce au dessin et la mise en couleurs, les différentes ambiances sont très bien rendues, souven très sombres, et la vision du Manhattan est tout simplement sublime. C'est une ambiance polar vraiment excellente. Tout n'est peut-être pas parfait mais ça a du caractère et on en redemande. Comme souvent, le scénario de Filippi est très bon et il prend le temps de s'installer. Tout ne va pas à l'intrigue, c'est avant tout une question d'ambiances qu'il faut poser pour laisser les différents personnages s'exprimer et se rencontrer. Les silences ont aussi une très grande importance, servis par un découpage très réussi. Bien sûr on aurait aimé plus de révélations mais on a déjà envie de suivre la série et un premier tome d'une telle qualité ce n'est pas si fréquent.