Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

N 'allez pas à Ackerman's Field, jamais !!!

N. a commis l’erreur de s’y rendre alors qu’il se promenait dans la campagne du Maine à la recherche de paysages à photographier pour son calendrier annuel. Depuis, il souffre d’insomnie et de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) graves. Tout a commencé lorsqu’il a pénétré un cercle de mégalithes dont il ne pouvait saisir le nombre : sept à l’œil nu, mais huit à travers son objectif. Depuis, il compte et recompte tout, frénétiquement, obsessionnellement, revenant régulièrement visiter les lieux afin de s’assurer qu’il n’est pas fou. Dorénavant incapable de vivre normalement, il décide de consulter le psychanalyste John Bonsaint pour se libérer de cette paranoïa. La contamination peut commencer…

Stephen King, le maître de l’épouvante et du frisson en littérature, n’en est pas à sa première incursion dans le monde des comics. Après plusieurs adaptations, telles que La tour sombre ou Le fléau, c’est la transposition d’une de ses nouvelles, présente dans le recueil Juste après le crépuscule, qui est au programme des éditions Glénat et Albin Michel (co-éditeur et détenteur des droits du recueil). Ce sont Marc Guggenheim et Alex Maleev, deux artistes de renom, qui se retrouvent aux manettes de ce projet, déjà gratuitement disponible sur le net sous forme de "mobisodes" animés téléchargeables.

Très respectueux du texte original, Guggenheim utilise de nombreuses lettres et multiplie les longs passages en voix-off pour faire progresser cette histoire de malédiction. Passant d’un personnage à l’autre et saupoudrant le tout de quelques dialogues savamment dosés, il parvient néanmoins à se libérer de ce schéma narratif assez indigeste, tout en suspendant progressivement le lecteur à l’écriture du maître. Si cet album, qui raconte l’histoire d’une force surnaturelle cherchant à s’échapper d’un endroit hanté afin de conquérir le monde, ne sort pas forcément des sentiers battus du genre, il parvient néanmoins à installer une ambiance horrifique envoûtante, particulièrement accrocheuse au fil des pages.

Visuellement, le dessin photo-réaliste d'Alex Maleev contribue à installer une atmosphère angoissante qui distille admirablement la folie contagieuse des différents protagonistes, sans jamais perdre ce sentiment de réalité qui contribue à rendre la peur tangible.

Si les non-amateurs du genre passeront sans doute leur chemin, les autres sont probablement déjà en train de compter les colonnes de pierre d’Ackerman's Field sur Google Earth.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

N. (de Stephen King)
N.

  • Currently 3.09/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 09/11/2020 à 11:03:52

    L'oeuvre de Stephen King est à nouveau adapté ce qui n'est pas la première fois. La couverture est très belle pour souligner l'effroi de ces pierres alignés comme des dolmens. Le récit fut très prenant avec une mise en scène très bien réalisée.

    Cependant, j'avoue être resté un peu sur ma faim. Au final, on se rend compte qu'il n'y a que du vent. Nous savons tous qu'il existe des endroits un peu maléfiques en ce monde. Ces endroits sont propices à des événements pas très heureux. Bref, le thème sera celui des lieux maléfiques qui peuvent exercer une certaine fascination morbide.

    leonidas49 Le 02/03/2013 à 00:08:36

    Ce comics se lit d'une traite, en effet on ne peut pas décrocher jusqu'à la fin de l'histoire. Même si je m'attendais a une autre fin (avec une résolution de l'énigme), j'ai néanmoins apprécié ce livre par l'ambiance qu'il dégage. Les dessins sont correct mais tout de même un peu surchargé par moment. Bref un petit conseil ne pas lire ce comics sous peine de souffrir vous aussi de TOC et de recompter inlassablement ces satanés pierres...