Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Daytripper Daytripper au jour le jour

27/04/2012 16351 visiteurs 8.0/10 (7 notes)

B rás de Oliva Domingos, écrivain en devenir, paye ses factures en rédigeant les chroniques nécrologiques dans un grand quotidien. Pour s'échapper de ce travail un peu lugubre et répétitif, il se prend à rêvasser tout éveillé. À force de clore en quelques lignes la vie des autres, ne laisse-t-il pas filer la sienne ?

Par l'entremise de leur héros, Fábio Moon et Gabriel Bá racontent la vie et s'émerveillent de tous les cahots de l'existence. En partant d'un individu comme il en existe des millions, les scénaristes démontrent la richesse du destin de chacun. Enfance, adolescence, vieillesse, amitié, grandes et petites amours, rapports familiaux, rien n'échappe aux observations des deux Brésiliens. Le tout est raconté d'une manière des plus naturelles et bienveillantes. Sans jamais tomber dans la caricature ou le pathos, le ton est immanquablement pertinent.

Le récit, d'une structure raffinée des plus originales, a été conçu tel une montre à grandes complications. Faite d'une multitude de petits riens qui semblent avoir été posés au hasard, la narration se développe et, telle une mosaïque, s'enrichit et se dévoile chapitre après chapitre. Rien n'est oublié, chaque détail devient, au moment voulu, une pièce maîtresse de cette saga qui s'écoule sur plus de soixante ans. Le résultat est confondant de justesse.

Le style généreux des deux auteurs et les formidables couleurs de Dave Stewart accompagnent parfaitement cette histoire. Le trait d'une grande richesse, qui peut rappeler celui de Craig Thompson (l'auteur d'Habibi signe à ce propos une très belle introduction dessinée à cet album), s'adapte précisément à la variété des tribulations de Brás. De plus, malgré la densité des planches, la lisibilité est impressionnante. La mise en page est, à ce point de vue, tout à fait admirable : discrète et, comme l'ensemble de cet opus, exactement en place.

Œuvre de grande envergure, Daytripper regorge de générosité, d'humour et de moments graves. À lire absolument.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Daytripper
Daytripper au jour le jour

  • Currently 4.55/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (77 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 07/03/2017 à 15:26:42

    Un hymne à la vie sincère, vrai et touchant.
    A travers les 10 chapitres, on découvre les 10 vies et les 10 morts du héros à différents ages et dans différentes étapes de sa vie.
    Ne pas se soucier du passé, ne pas s’inquiéter du futur, mais tous simplement admettre qu'un jour l'on meurt et qu'il faut vivre l'instant présent pour enfin vivre pleinement sa vie.
    Un thème traité avec justesse et équilibre pour laisser chez le lecteur émotions, sensations, réflexion et interrogation...
    L'ensemble est d’ailleurs sublimé par le dessin qui respire l'authenticité et la sincérité.
    On ne peux absolument pas ressortir de ce chef-d'oeuvre sans avoir été touché et remis en question fasse à la vie et à la mort....

    Blue boy Le 29/07/2015 à 18:03:46

    Si un jour vous recevez « Daytripper » en cadeau, chérissez celui qui vous l’a offert. Et si ce chef d’œuvre vous tombe dans les mains par hasard, chérissez la vie, tout simplement. Car après une telle lecture, il y a de fortes chances que vous ne voyiez plus les choses tout à fait comme avant. A travers Brás, le lecteur se verra rappeler certaines évidences fondamentales – car c’est bien connu, c’est souvent l’habitude qui nous fait oublier ce qui se trouve sous nos yeux – en se mettant dans la peau du personnage, d’autant plus facilement que celui-ci facilite l’identification par son côté anti-héros humain et attachant. La trame est à la fois simple et très originale. Découpé en dix chapitres, chacun d’entre eux constituant une nouvelle se terminant par la mort de Brás à un âge différent avec des causes diverses, ce récit leitmotivique souligne notre condition éphémère comme pour mieux nous faire assimiler cette maxime pleine de sagesse : vivons « au jour le jour », comme si chaque jour était le dernier.

    A l’aide d’un trait voluptueux, Fábio Moon et Gabriel Bá nous offrent là une histoire généreuse, sensuelle et profonde comme le Brésil, où l’âpreté du monde et son corollaire, le désenchantement, rencontrent le sacré puis s’effacent devant lui. La mise en couleurs de Dave Stewart reste sobre et élégante, tout en contraste comme la vie peut l’être. Il semble que rien ne manque à cette œuvre très aboutie, qui bénéficie par ailleurs de textes et dialogues d’une grande qualité. Il y aurait encore beaucoup à dire, tant cette production recèle de richesses. Mais afin d’éviter que la présente chronique n’empiète sur cet objet magnifique, une simple liste d’adjectifs devrait suffire à définir « Daytripper », même si celle-ci ne saurait être exhaustive. Harmonieux, humain, humble, fraternel, sensible, vibrant, poétique, lumineux, poignant, tragique, merveilleux…

    Au final, cette « excursion d’un jour » se révélera un véritable baume sur nos « coração » soucieux, un baume capable de suspendre pour un instant le temps de nos vies, aussi éphémères qu’un éclair dans le ciel infini. C’est pourquoi, nous disent les auteurs, pour réaliser nos rêves, nous devons vivre notre vie, et ne pas rester passifs par peur de l’échec. Vivre. « Se réveiller. Avant qu’il ne soit trop tard. » Demeurer humbles. Apprécier la beauté du monde dans les choses les plus simples.

    Incontestablement une œuvre majeure du neuvième art brésilien et plus généralement planétaire !

    raitto13 Le 29/11/2014 à 19:45:50

    Daytripper ou les différentes morts de Bras de Oliva Domingos, jeune écrivain en devenir. Une écriture fine et un style agréable qui tente de nous faire prendre conscience de l'importance de la vie et des petits moments. Un récit touchant et rafraichissant.

    Hugui Le 15/03/2013 à 13:20:21

    Que serait votre nécrologie si vous mourriez à différents ages de votre vie ? Que laisseriez-vous derrière vous ? Sur cette trame à priori morbide les auteurs réussissent à raconter des tranches de vie pleines d'émotions qui sont autant d'appel à profiter de l'instant présent. Les dessins sont doux et expressifs, les personnages très attachants, et on arrive à se reconnaître malgré la différence de culture et de métier. Bref cette BD est un vrai bonheur qu'il faut savourer comme un morceau de cette vie dont nous sommes invité à ne pas gâcher un instant.
    Indispensable.

    chaps31 Le 04/11/2012 à 21:59:44

    Daytripper traite des choses importantes de la vie avec une justesse émotionnelle stupéfiante, jamais trop jamais pas assez, le juste équilibre est trouvé pour faire naitre chez le lecteur réflexion et émotions.

    Le choix narratif est particulièrement judicieux, les sauts permanent dans la ou les vies du personnage rebattent les cartes afin de souligner individuellement ce qui est important, tout le monde se retrouvera dans Daytripper pas forcément avec la même intensité aux différents moments de(s) histoire(s) mais je doute que quiconque ne puisse pas soudainement se faire surprendre par ses propres émotions aux détour d'une page.

    sulli Le 05/10/2012 à 21:56:39

    Un éloge à la vie et à la famille

    Quelle aurait été ma vie si j’avais fait tel ou tel choix, quelle serait ma mort? Une question naturelle, mais à laquelle il est impossible de répondre. « Daytripper » livre une réflexion sur la vie.

    Les auteurs ont fait un choix original ; partager la vie d’un écrivain brésilien en quête de succès et explorer les multiples possibilités qu’aurait ce personnage de trouver la mort. Un récit gorgé de bons sentiments dont le résultat sonne comme un rappel (s’il en était besoin) : que nous soyons grand-parent, ado, récent parent, quadra ou quinquagénaire seul(e), la vie a toujours un intérêt.

    J’ai trouvé que l’histoire était savamment racontée. Même si le ton flirte, à certaines occasions, avec la sensiblerie, les frères jumeaux qui ont écrit et dessiné cette BD parviennent à rester dans la justesse.

    Il s’agit d’une belle BD gratifiée d’un dessin efficace dans une mise en page dynamique. Et sans vouloir verser dans la caricature ou dans une certaine forme de machisme, mesdemoiselles, mesdames, je suis certain que « Daytripper » vous plaira. Je vous la recommande.

    http://bdsulli.wordpress.com/

    philcb Le 22/07/2012 à 17:10:45

    même si la mort est inéluctable et surgit à chaque nouvelle, cet ode à la vie et au "aujourd'hui" est à la fois poignant et motivant. Quoi de mieux que de vivre maintenant et non dans le passé ou le futur hypothétique. L'amour est là et cet album le chante à toutes les pages. Dessin et couleurs sont à l'unisson. l'indispensable de l'année