Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sept 12. Sept dragons

27/04/2012 5194 visiteurs 6.2/10 (5 notes)

U lydas, héritier de la lignée des Drakonspacci, semble bien décidé à racheter son honneur. Lui qui fut jadis renié par son père pour avoir refusé de devenir un tueur de dragons, revient au pays avec la ferme intention de traquer les sept derniers spécimens qui peuplent encore ce monde. Afin de mener à bien cette mission périlleuse, il est accompagné de son jeune frère Adamantis et des meilleurs guerriers du royaume.

Le cinquième volet de la deuxième saison de cette collection au concept commercialement séduisant, basé sur le chiffre 7 (7 tomes, 7 missions à haut risque, 7 équipes de 7 hommes décidés à réussir et, surtout, un défilé de 7 scénaristes et 7 dessinateurs assez alléchant), est confié à Nicolas Mitric et à Sylvain Guinebaud. Pour l’occasion, le nombre qui anime cette saga ne se rapporte pas seulement aux héros de cette histoire, mais également à la quantité d’adversaires qu’ils doivent affronter.

Renouant avec l’heroïc-fantasy, ce récit qui se déroule dans un univers moyenâgeux propose des personnages assez caricaturaux, dont le lecteur découvre les motivations au fil des pages. Si cette aventure qui invite à suivre la quête de combattants de tous horizons suit une trame assez classique, le final surprenant donne néanmoins une tournure intéressante au scénario. Mais les véritables vedettes de cet album sont indéniablement les créatures légendaires admirablement mises en images par Sylvain Guinebaud. Proposant une grande variété de monstres, multipliant les scènes d’action spectaculaires et variant les décors tout au long de ce voyage qui traverse de nombreuses contrées, il livre un graphisme soigné et plutôt réussi.

Si cette collection inspirée des films Les 7 Samouraïs et Les 7 Mercenaires permet d’alterner les genres avec succès, ce tome démontre cependant une nouvelle fois les limites du cahier des charges que les auteurs doivent impérativement respecter. Même en se concentrant principalement sur deux des personnages, Nicolas Mitric manque clairement de place pour approfondir les seconds rôles et créer suffisamment d’empathie envers des protagonistes qui souffrent visiblement de cette présentation trop brève. Le fait de croiser plusieurs sortes de dragons est certes plaisant, mais cette abondance n’est pas indispensable à l’intrigue et oblige les auteurs à survoler les combats à grande vitesse. De cette contrainte de tout faire tenir en seulement quelques pages, résulte également une narration omniprésente qui finit par empiéter de manière désagréable sur les visuels et une chute bouclée trop rapidement, clairement étouffée par ce format one-shot.

Une histoire classique, à la fin surprenante, débordante d’action et très distrayante, mais beaucoup trop à l’étroit au sein du concept de cette bonne collection.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.2

Informations sur l'album

Sept
12. Sept dragons

  • Currently 3.34/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (61 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    mome Le 31/03/2012 à 19:53:57

    Très bon tome. Si le thème est classique, l'histoire vaut par son excellente construction. Elle se concentre au tour de 2 personnages, le roi (l'investigateur de cette "chasse") et son frère. Si on démarre sur un côté un peu caricatural avec le sage et le chien fou, les temps de voyage entre les combats avec les dragons vont permettre d'affiner la relation entre les deux et d'apprendre comment le roi a enrôlé les autres guerriers. Ces derniers sont des seconds rôles sur lesquels on n'apprendra pas grand chose (one shot oblige) mais ils ne sont surtout pas des faire valoir. C'est toute la réussite de cette histoire, chaque personnage a sa place et sa raison d'être là. Et tout les éléments vont s'emboiter dans le final et quel final : la surprise est totale!

    Le dessin est agréable. Les dragons sont magnifiques et variés. Les scènes d'action sont bien rendues. Les personnages sont bien caractérisés mais j'ai trouvé des problèmes de finition sur certains visages et parfois quelques décors "baclés".

    Un album réussi qui offre un bon moment de lecture.

    bibibapt Le 26/03/2012 à 14:14:25

    Un album très (trop?) porté heroic fantasy avec un scénario qui aurait pû être mieux mais on sent que le format "one shot" pour cette histoire n'est pas forcément adéquate... On n'a pas le temps de découvrir les personnages ni leur histoire, on est plongé tout de suite dans cet enchainement de mises à mort de 7 dragons sans trop comprendre pourquoi... Les explications succinctes sont apportées par les 2 personnages principaux au plein milieu des combats (il y a d'ailleurs 7 tueurs de dragons mais seuls 2 semblent au centre du sujet)... Entre les combats, des passages à vide inintéressants comblent le récit.... On croirait être dans un jeu vidéo style final fantasy dans lequel seul les combats s'enchaineraient mais le soucis c'est qu'on n'a pas les manettes et qu'on regarde seulement la baston... Encore un 7 décevant!!!