Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

L'extravagante comédie du quotidien 3. Le dernier homme

23/04/2012 5454 visiteurs 7.0/10 (1 note)

U ltime volet de la trilogie de l’Extravagante comédie du quotidien - titre on ne peut plus approprié pour décrire cette série -, Le dernier homme conclut l’entreprise d’exploration des mœurs contemporaines entamée avec Les Poils et prolongée par C’est comment qu’on freine ? Après un premier volet relatant l’usure du couple établi, un second détaillant les prémices de la vie commune, Grégory Mardon recule encore d’une étape en auscultant cette fois-ci le stade de la rencontre amoureuse.

Jean-Pierre, trentenaire parisien et timide invétéré, désespère de trouver l’âme sœur : il est tout aussi incapable d’aborder une femme qui lui plait, que de réagir lorsque une occasion inopinée s’offre à lui, le laissant alors plein d’amertume et de regret face à la solitaire consolation du cyber-porno. En désespoir de cause, il se met un jour à glisser subrepticement des billets doux aux belles de circonstances, offrant ses coordonnées et promesses de rendez-vous… Contre toute attente, les réponses affluent, les candidates se pressent, les opportunités foisonnent, le héros ne sait plus comment faire face à ce choix devenu trop vaste.

D’aventures éphémères en romances d’un soir, c’est toute la gent féminine dans sa diversité qui défile sous le crayon de l’auteur, dont l’affection envers ses personnages est manifeste, dans le texte comme dans les images. Le Paris dessiné par Grégory Mardon est plein de légèreté, coloré, un printemps permanent semble y régner, l’insouciance y triomphe, la ville s’avérant peuplée exclusivement de jolies femmes - hormis l’une des séquences finales où apparaissent un mari jaloux et Cyril, le motard de l’opus précédent et ami du héros -. Plusieurs scènes fantasmagoriques dévoilant les rêves de Jean-Pierre ajoutent encore à la fantaisie de cette comédie sentimentale débridée.

Cette fable moderne autour de la séduction, ce ballet permanent joué par les cœurs sensibles, analyse avec humour et tendresse les tourments étreignant les âmes câlines. Bien que moins profonde que certaines œuvres antérieures, le talent d’observation de l’auteur et la finesse de son propos touchent une nouvelle fois juste, pour conclure sur une note joyeuse cette trilogie galante.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'extravagante comédie du quotidien
3. Le dernier homme

  • Currently 3.42/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.