Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Wunderwaffen 1. Le Pilote du Diable

19/04/2012 9103 visiteurs 4.0/10 (1 note)

L e débarquement en Normandie a été un fiasco et la guerre en Europe perdure. Porté par ce revers des Alliés, le Reich renaît de ses cendres grâce à l’arrivée des Wunderwaffen, ces armes révolutionnaires qui pourraient peut-être inverser le cours de la Guerre. Le major Walter Murnau, le pilote du diable, est l’un des fers de lance de l’aviation allemande, mais malgré son engagement, il est loin de partager l’idéologie de ses supérieurs, ce qui lui vaut l’inimitié du Führer lui-même.

Le principal intérêt de ce premier tome de Wunderwaffen réside dans les scènes de combats aériens où Milorad Vicanović-Maza arrive à faire jeu égal avec Romain Hugault, aidé en cela par un découpage intelligent et dynamique. Le réalisme saisissant du graphisme ferait presque oublier que la maniabilité des fameux Lippish P13A devait plus s’apparenter à celle d’un fer à repasser qu’à celle d'un Rafale ! À regretter toutefois que le dessinateur serbe ne possède pas la même aisance sur terre que dans les airs.

Côté scénario, les choses sont plus ambigües et le stéréotype du pilote surdoué, patriote mais antinazi apparaît quelque peu éculé d’autant plus qu’il manque manifestement d’épaisseur. Toutefois, Olivier Reynaud – alias Richard D. Nolane - semble vouloir donner à cette uchronie une dimension qui aille au-delà des dogfights et des prouesses technologiques. Ainsi, l’inimitié personnelle d’Hitler envers le lieutenant-colonel Murnau et le secret qui plane sur le tristement célèbre camp d’Auschwitz seront peut-être de nature à donner corps et consistance à un album qui peine à transcender les lieux communs.

L’uchronie est à la mode et permet de jouer avec l’Histoire, cependant il y a toujours un risque lorsqu’il s’agit d’évoquer la Deuxième Guerre mondiale. Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat, avec Block 109, ont réussi cet exercice délicat, espérons qu’il en sera de même pour le prochain opus de Wunderwaffen.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Wunderwaffen
1. Le Pilote du Diable

  • Currently 3.84/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (51 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    ced26 Le 14/04/2018 à 08:41:39

    très sympa frais original et documenté sur les dernières armes historiques du régime nazi, une bd qui vaut le détour avec de beaux dessins

    TigerHeart62 Le 28/05/2015 à 13:57:21

    Du bon et du moins bon, j'avoue être un peu mal à l'aise avec cette fascination des "Wunderwaffen", qui en fait n'avaient rien de merveilleux ! Sous couvert d'une innocente uchronie, cette fascination est-elle purement esthétique ou cela va-t-il plus loin ?

    the--dude Le 28/12/2013 à 12:50:28

    Un bon début de série. Le scenario sur le principe de l'uchronie(on remonte le temps et on modifie le passé pour raconter un futur différent) donc un passé alterné qui tient la route et ça donne envie de lire la suite. A lire absolument pour les fans du genre (deuxième guerre mondiale, avions, etc.).

    TheNico38 Le 25/10/2013 à 15:06:11

    Ce premier album permet de se faire une idée des projets issus de la science nazi, et notamment le côté ésotérique de certaines inventions.

    Cette uchronie a le mérite de faire de l'extrapolation à partir des projets cependant ça ne suffit pas pour en faire un excellent album, cela permet juste au lecteur de finir le tome en se disant : série à confirmer ...

    Le pari reste réussi puisque j'ai eu envie de lire le tome 2

    lucien-fm Le 29/01/2013 à 16:50:54

    Pas mal du tout.
    Les amateurs d'avions seront surpris par ces armes volantes inédites qui n'ont (heureusement) pas vus le jour!
    Cela reste un bon départ d'uchronie et quitte à déplaire à certains commentaires, il n'y a aucune apologie malsaine.

    kergan666 Le 17/03/2012 à 14:18:24

    le principe d'une uchronie est d'imaginer ce qui aurait pu se passer si des évènements historiques avaient été différents.
    exercice assez difficile (euphémisme) avec la seconde guerre mondiale mais néanmoins courant.
    c’est assez réussi dans cette BD à mon sens malgré quelques incohérences.
    les dessins sont beaux tout comme les couleurs.
    j'attends la suite.

    Mr Vertigo Le 05/03/2012 à 16:32:21

    Au rayon néo-nazi je demande ... Wunderwaffen...Bon!Que les choses soient claires, moi aussi j'ai fait des maquettes Messerschmitt BF 109, de Dornier 17 et Heinkel 110... mais j'avais 12 ANS!!!! ...Non mais dites ! La simple idée que la couverture puisse faire bander un nostalgique du III Reich devrait suffire à donner des sueurs froides ...Oui bien sûr gnagnagna le héros, un as de la lufftwaffe exècre le méchant Hitler gnagnagna...bref la posture habituelle ... mais ça parait tout de même bien léger et moralement peu défendable.
    Mais reprenons le résumé et poussons le juste un peu plus loin..."Wunderwaffen...1946, l'Allemagne nazie est maintenant bien défendue par les nouvelles armes miracles..." attendez? si je comprends bien ça veut dire que le programme d'extermination des juifs est allé à son terme??...Comme si ça n'avait pas été assez horrible?...