Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Soldat inconnu (Urban Comics) 1. Possédé

16/04/2012 5323 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

N ord de l'Ouganda, 2002. Le Dr Moses Lwanga, médecin ayant grandi et fait ses études aux États-Unis, décide d’aller aider son pays d’origine. Accompagné de son épouse, il travaille pour la population locale et se retrouve coincé au milieu d’une guerre civile qui met la région à feu et à sang. Pacifiste dans l’âme, il voit ses beaux principes s’effriter au contact de la réalité, exacerbant une haine à laquelle il finira par céder. Ayant libéré sa rage, sombrant lentement dans la folie, il applique dorénavant sa propre justice…

Ayant récupéré les droits des titres DC, Urban Comics lance une première salve d’albums issus d’outre-Atlantique, dont cette saga de l’excellente collection Vertigo, écrite par Joshua Dysart et dessinée par Alberto Ponticelli. Ce volume reprend les six premiers épisodes de la série US Unknown soldier, arrêtée après vingt-cinq numéros et nominée au Eisner Award dans la catégorie Best New Series en 2009.

Reprenant le concept du soldat inconnu, créé par Joe Kubert et Robert Kanigher en 1966 et ayant pour terrain d'action la Seconde Guerre mondiale, Joshua Dysart propose une nouvelle version du personnage afin d’aborder un conflit plus récent, mais tout aussi sanglant. Si le héros n’a rien d’un anonyme (son nom étant connu dès les premières pages) et que sa transformation impliquant une auto-mutilation du visage peut sembler légèrement capillo-tractée, l’histoire fictive de ce médecin humanitaire permet néanmoins de dénoncer des violences bien réelles. Des conflits inter-ethniques aux enfants soldats, en passant par la corruption, les enlèvements, les mutilations et l’esclavage sexuel, ce périple africain ouvre les yeux sur un conflit particulièrement meurtrier, encore récemment exposé par une vidéo de trente minutes mise en ligne sur YouTube le 5 mars 2012. Ce film qui atteignit rapidement plusieurs dizaines de millions de visionnages pointe principalement du doigt les méfaits de Joseph Kony, protagoniste de ce comics et chef des rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) faisant l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale depuis 2005 pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Si l’objectivité de cette vidéo qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux peut être mis en doute, le travail éditorial d’Urban Comics, qui agrémente cet album d’un glossaire et d’une postface qui permettent de saisir toute la complexité et le contexte du drame qui frappe l’Ouganda, est par contre irréprochable.

Visuellement, Alberto Ponticelli livre un grand nombre d’images chocs, qui contribuent à faire ressortir toute l’horreur du conflit et augmentent la crédibilité du récit. Un graphisme rude, violent et dérangeant, à ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui se rapproche au maximum de la réalité.

Une mise en bouche prometteuse, qui invite à suivre l’évolution psychologique et la descente aux enfers d’un héros atypique, tout en immergeant le lecteur au sein d’une guerre civile qu’il est toujours bon de dénoncer.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Soldat inconnu (Urban Comics)
1. Possédé

  • Currently 4.22/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (18 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 01/11/2020 à 11:01:43

    La colonisation a fait beaucoup de mal à l’Afrique de manière générale. C’est un fait certain. On peut imputer tous les maux actuel de ce continent à cette histoire. Cependant, on a déjà assisté dans l’histoire à des pays totalement détruits et qui se sont relevés à force de travail, de courage et de détermination. Ces pays ont toujours eu toute mon admiration.

    Le sujet est celui de ces enfants soldats qui n’ont plus aucune humanité et qui tuent comme des bêtes assoiffées de sang. C’est terrible et moralement très choquant. Est-ce encore lié à la colonisation ? Je ne saurais répondre à cette question mais il m’est permit d’en douter. Un dictateur chasse l’autre sous l’utilisation d’armée révolutionnaire ou de libération. Le cadre utilisé sera celui de l’Ouganda avant son terrible génocide à la machette.

    Ce comics a réussi à disséquer toute la complexité de la situation en ne jouant pas sur une certaine facilité. Il y a un propos et une analyse assez intéressante sur la colonisation qui n’est pas à l’origine de tous les problèmes actuels.

    Au niveau des images, cela sera assez sanglant et même très choquant s’agissant d’enfant à la base innocent. Il y a détournement de finalité assez manifeste. On se sert des enfants comme une ressource guerrière pour assoir le pouvoir d’une clique. On ne pourra qu’admirer également le travail des organisations humanitaires ou religieuses qui essaient simplement encore une fois de les aider à trouver leur part d’humanité. Il est vrai qu’il y a encore du boulot. Fort heureusement, il y a ce soldat inconnu au visage bandé qui joue les bourreaux pour le plus grand bien de l’humanité.

    Doktary Le 21/03/2016 à 15:56:30

    Quelle baffe ! Voilà un album absolument pas comme les autres. On en vient à espérer que c'est une simple fiction . . . Mais hélas non, je le crains. Très bien documenté, romancé bien entendu, mais tellement cru, tellement vrai. Le rendu en comics est excellent, à réserver cependant à un public très averti car ici la réalité vous saute à la figure !