Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'affaire Sugaya L'Histoire vraie d'un homme accusé à tort

11/04/2012 3558 visiteurs 6.0/10 (1 note)

T okyo, été 2007, le directeur de la chaîne NTV décide de lancer Action, un projet télévisé visant à faire bouger les choses au Japon en abordant cinq grands thèmes traités sur toute une année. Alors que ses collègues choisissent des sujets brûlants, Kiyoshi Shimizu décide de s’intéresser à une série de cinq enlèvements et meurtres de fillettes survenus dans la région du Kita-Kanto entre 1979 et 1996, qu’il attribue à un seul et même tueur. Un homme a pourtant été arrêté, jugé et condamné à perpétuité suite à la quatrième disparition en 1991. Mais le journaliste est convaincu que Toshikazu Sugaya est innocent et il entend bien le démontrer. Épaulé par une équipe de choc, il enquête sur l’assassinat de la petite Mami, remettant en cause les preuves trouvées sur les lieux et récoltant des témoignages étonnamment oubliés lors du procès.

L’histoire vraie d’un homme accusé à tort, le sous-titre de L’affaire Sugaya annonce clairement le contenu. Ce one-shot est un documentaire dessiné sur un événement qui a secoué l’opinion publique japonaise, qui a conduit à la réhabilitation d’un être envoyé derrière les barreaux suite à une investigation hâtive et incomplète et qui a mis le doigt sur les nombreuses failles du système judiciaire et policier nippon. Les crimes ayant été commis sur des petites filles, le lecteur se sent forcément touché et concerné, tout en ne manquant pas de se remémorer d’autres affaires pédophiles qui ont eu lieu dans son propre pays.

L’empathie avec les jeunes victimes et leur famille est immédiate et le désir que le véritable responsable soit identifié s’avère prégnant. C’est pourquoi une légère déception, un goût de trop peu se font sentir lors du dénouement de ce manga. En effet, si Hiroshi Takano appuie fortement au début sur la volonté de son personnage principal de traiter des cinq kidnappings et assassinats, le récit s’oriente exclusivement sur celui qui concerne Mami, puisque le but du journaliste est d’abord de montrer que le coupable arrêté n’est pas le bon. La piste du serial killer reste donc en suspens. En revanche, tout ce qui tourne autour de Sugaya est parfaitement documenté et mis en scène. Difficile à la lecture de ne pas être scandalisé par les nombreuses erreurs commises lors de la première enquête et de ne pas se sentir apitoyé par le sort injuste de Sugaya. La narration, fluide, ménage bien ses effets, renforcés par le dessin réaliste et expressif de Kenichi Tachinaba. Si, quelquefois, certaines scènes et réactions paraissent un peu exagérées dans leur rendu, pour ne pas dire caricaturales, l’ensemble passe plutôt bien et confère dynamique et relief à cette histoire qui se lit d’une traite.

Sans être exceptionnel, ce titre maintient l'intérêt du lecteur en éveil de bout en bout et implique le public en relatant un fait divers poignant, tout en évitant l'écueil d'un voyeurisme malsain. C'est déjà suffisant pour qu'on s'y penche.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

L'affaire Sugaya
L'Histoire vraie d'un homme accusé à tort

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.