Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Magellan Jusqu'au bout du monde

26/03/2012 9408 visiteurs 4.0/10 (1 note)

V oici donc que se crée une nouvelle collection dédiée aux explorateurs, avec pour ambition de faire entrer le lecteur dans l’intimité – méconnue – de ces personnages, bien souvent élevés au rang de figures mythiques par l’Histoire, créant la légende là où les simples faits étaient par trop ordinaires, ou triviaux, ou tout bonnement ignorés des biographes. Qu’en est-il de ce tome inaugural consacré à Magellan, universellement célébré comme le premier homme à avoir accompli le tour du globe ? Quel dosage entre hagiographie convenue, rigueur historique et hypothèses romanesques, a prévalu à l’écriture de ce recueil ?

Se basant essentiellement sur la relation qu’Antonio Pigafetta, chroniqueur officiel de l’expédition, fit du voyage, Christian Clot nous livre d’abord ici la version la plus notoire qui ait cours quant aux péripéties du trajet. Parfois nimbé de fantastique - la découverte de la Terre de Feu et des Fuégiens -, parfois passablement idéalisé - l’accueil enthousiaste des marins par les femmes moluquoises -, le récit est fidèle en cela aux canons classiques du carnet de voyage, où le merveilleux était fréquemment de mise, l’imagination débordante des historiographes comblant sans vergogne les blancs dans les comptes rendus. Ici aussi, les auteurs dévoilent leur vision des relations entre Magellan et ses principaux lieutenants, car largement passées sous silence par Pigafetta, brossant ainsi un tableau des ambitions, des antagonismes et des hésitations, qui prévalurent aux destinées de l’escadrille. Grognes, mutineries et défections émaillèrent en effet le périple, en plus des nombreuses épreuves que cette traversée vers l’inconnu ne manquait pas de générer.

Là où le propos se fait plus aventureux, spéculatif, c’est sur la personnalité de Magellan lui-même, le scénariste prônant une mise en scène organisée par celui-ci de sa propre destinée, visant à lui assurer une renommée éternelle. Particulièrement affectées et tarabiscotées, ces supputations nuisent au crédit de l’ensemble, ce qui est d’autant plus dommageable que, dans le même temps, des évènements palpitants sont passés sous silence. Il semble ici que le dosage entre rigueur historique et souffle romanesque soit déséquilibré. Une plus grande justesse se dégage cependant du traitement graphique de l’ouvrage, les décors comme les personnages étant soignés, travaillés, les couleurs harmonieusement placées. Toutefois, on pourrait déplorer le rendu presque impersonnel d'un travail d’un grand classicisme, trop académique.

Malgré une bonne idée de départ, cette chronique de la première circumnavigation pèche par son manque d’engagement narratif, ne trouvant que rarement le ton juste et la mesure entre les faits avérés et les conjectures romancées, et peinant à susciter l’enthousiasme par son dessin certes sans bavure, mais hélas sans attrait.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Magellan
Jusqu'au bout du monde

  • Currently 3.73/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (30 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Saigneurdeguerre Le 04/10/2021 à 23:21:21

    Île de Mactan. 27 avril 1521.

    Ici s’achève la route d’un des plus extraordinaires explorateurs, Fernand de Magellan en français, Fernão de Magalhães en portugais, Fernando de Magallanes en espagnol. Comment est-il mort ? Officiellement ? Une flèche empoisonnée aurait eu raison de celui qui contre vents et marrées s’est battu pour effectuer le tour du monde par l’ouest prouvant ainsi que la Terre est une sphère, en parfaite contradiction avec les affirmations de l’Eglise disant que la Terre est le centre de l’univers et qu’elle est plate…

    Critique :

    On croit connaître l’histoire de Magellan, l’homme qui a accompli un exploit surhumain, et pourtant il s’en est fallu de peu qu’il ne tombe complètement dans l’oubli. Pourquoi ? Magellan, en bon soldat et marin portugais proposa à son roi, Manuel Ier, d’ouvrir une route vers l’Orient, non en contournant l’Afrique comme le faisaient les Portugais depuis Vasco de Gama, mais bien par l’ouest. Malgré ses exploits de soldat, les grands du Portugal, grands ingrats et jaloux, ont terni son image aux yeux du roi alors qu’il avait si bien servi son pays. Ne trouvant pas de soutien au Portugal, ne disposant d’aucune fortune, il s’en est allé proposer ses services au jeune roi d’Espagne, un certain Charles qui règnera jusqu’en 1555. Charles l’écouta et lui confia une flotte de cinq navires. Un Portugais aux commandes d’une flotte espagnole ? Comment les capitaines espagnols peuvent-ils accepter pareille infâmie ? Qui a dit qu’ils l’acceptaient ?
    Christian Clot propose ici un scénario qui va au-delà de ce qu’on raconte d’habitude sur Fernand de Magellan. Il fournit une autre explication sur la mort du génial explorateur transformant cette aventure en thriller. Est-ce vrai ce qu’il raconte ? Impossible à dire. Le bougre s’est redoutablement bien documenté et à la fin de l’album il fournit huit pages d’informations qui accréditent sa version… Mais je vous en laisse la surprise !

    C’est un sacré travail d’équipe qui a été ici fourni, puisqu’il y a pas moins de trois dessinateurs…
    L’histoire est passionnante et fort bien illustrée. Si vous croyiez tout savoir sur l’exploit de Magellan, je vous invite à vous confronter à ce récit qui sèmera le doute dans vos certitudes !

    Erik67 Le 01/09/2020 à 16:34:53

    Voici enfin une biographie qui sort pour une fois des sentiers battus. En effet, on découvre l'histoire du premier tour du monde en 1521 par le navigateur Magellan. L'originalité provient du fait que ce n'est pas tant l'aventure qui est mise en avant mais la paternité de la découverte avec les complots que cela comporte.

    J'ai bien aimé également le fait que l'auteur s'implique et prenne des risques pour nous démontrer une thèse qui finalement paraît assez crédible. On va plus loin que le simple documentaire qui est assez ennuyeux car on connaît généralement les faits. Une vraie bd historique mais avec ce petit plus qui fait toute la différence.

    Comble du bonheur, les images sont très belles avec des décors somptueux. Bref, on se régale d'autant que le récit est assez fluide, ce qui facilite la lecture. C'est mon premier titre de la collection Explora que j'ai bien envie de découvrir.

    baaggio Le 13/04/2012 à 20:36:32

    vraiment bien fait cette bd,un peut historique; on ne s'ennuie pas une seconde dans cette lecture prenante a lire

    loubard Le 31/03/2012 à 17:47:40

    Histoire réussie sur le parcours de Magellan. Les images sont très belles et le scénario met en scène les relations entre les différents acteurs lors de ce voyage vers l'inconnu.
    J'ai aimé cette BD et je recommande sa lecture aux intéressés de BD historiques.