Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les fantômes du passé 1. Le condamné du Titanic

02/03/2012 6982 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

L ondres, avril 1912, le Titanic est prêt à prendre le large pour sa traversée inaugurale. En première classe, la célèbre journaliste Miss Launceston-Graves a été envoyée en reportage pour couvrir l’événement. Plus près des machines, Casper Vanhounde, un tueur sadique fraîchement arrêté, est extradé vers les USA sous la responsabilité du détective new-yorkais Ellroy Mac Coy. Autre voyageur de marque, l'inspecteur retraité Frederick Abberline est également à bord. Ce dernier, toujours à la recherche, après plus de vingt ans, de Jack l’Éventreur, poursuit une énième piste. La croisière risque d'être mouvementée !

Tout le monde connaît l'histoire, à la fin, le bateau coule et Léonardo sert de nourriture aux crabes et aux homards. Dans ce premier tome des Fantômes du passé, Roger Seiter (Le policier qui rit ) ne réécrit évidemment pas cette catastrophe maritime, mais, mieux encore, il la pimente en utilisant astucieusement le plus célèbre des naufrages comme toile de fond. Fi de l'humide conclusion, pour l'instant, les personnages de cette triple intrigue aux ramifications finement entremêlées embarquent tous sur le paquebot alors encore insubmersible. La trame imaginée par le scénariste, qui après Fog et Special Branch se plaît décidément dans la Belle Époque, est dense, très originale et parfaitement bien menée. La narration est impeccable et, malgré la complexité des situations, reste d'une grande clarté. À la fois polar, thriller et récit historique – si ce n'est plus -, Le condamné du Titanic se lit d'une traite et laisse le lecteur anéanti de devoir attendre la conclusion des événements dans un tome deux indiqué à paraître...

Aux pinceaux et la palette graphique, Luc Brahy (Imago Mundi) rend une très bonne copie. Si les premières planches londoniennes sont un peu poussives et encombrées, il trouve réellement ses marques dès que le vaisseau apparaît. La mise en page s'aère, se développe, avec de nombreuses compositions imaginatives étalées sur double-pages. En ne le montrant jamais en entier, le dessinateur réussit avec brio à rendre le gigantisme légendaire du Titanic. La mise en couleurs de Marine Tumelaire accompagne avec retenue les différentes atmosphères de l'album.

Le condamné du Titanic est une réussite à tous les points de vue. Vivement la suite !

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les fantômes du passé
1. Le condamné du Titanic

  • Currently 3.12/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 22/11/2020 à 22:21:09

    Le Titanic fait partie de ces sujets déjà maintes fois traités. Se réattaquer à ce grand mythe des tragédies modernes ne procure pas forcément une bonne dose de satisfaction pour le lecteur qui sait que tout cela va finir à l’eau. L’originalité serait alors pour les auteurs d’y mêler les meurtres non résolus de Jack l’éventreur survenu un quart de siècle plus tôt dans les rues de Londres.

    Là encore, on sait que ce tueur en série a fait l’objet d’une pléthore d’ouvrages en inspirant bien des auteurs de bd. Loisel n’avait ‘il pas utilisé Jack pour son Peter Pan ? Bref, l’idée d’association n’est pas nouvelle.

    Ce premier tome n’est qu’introductif car il met en place les différents personnages en ne faisant progresser que très peu l’histoire. Pourtant, le paquebot vient de quitter les côtes européennes pour ne plus jamais revenir. La préface nous révèle que le tueur va s’échapper pour commettre encore d’autres méfaits sur le navire. Il aurait sans doute fallu ménager le suspense en enlevant ces informations privilégiées.

    Par ailleurs, la trame est beaucoup trop classique. Il manque le petit plus qui ferait toute la différence. Faire un tome introductif, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Il faut y a ajouter un supplément d’âme. C’est ce qui manque à cette histoire pour faire la différence.

    Pour autant, le traitement est tout à fait honnête. Le minimum syndical sera respecté. Va-t-on pour autant échapper au naufrage ? On verra la suite.